lundi 28 décembre 2015

Mieux vaut naître dans un corps sain !


Le 4 novembre, le judéologue Hervé Ryssen a posté un article bien décevant sur son site herveryssen.wordpress.com : "les Spartiates étaient-ils un peu cons ?". Le Dr. Ryssen, dont nous admirons le travail sur les juifs, condamne le 3ème pilier de notre religion raciale et semble croire en l'égalité des races (!) : https://herveryssen.wordpress.com/2015/11/04/les-spartiates-etaient-ils-un-peu-cons/

Le 1er pilier de notre religion - la Créativité - est la survie de la Race Blanche, le 2ème pilier l'expansion et le 3ème l'amélioration de la Race Blanche.

Nous autres Créateurs sommes pour un eugénisme positif. Les couples bénéficiant d'un patrimoine génétique de qualité doivent offrir à la Race Blanche une riche descendance, et les autres faire moins d'enfants. Pour les cas les plus graves, tares héréditaires, aucune descendance ne devra être tolérée. En maintenant se principe sur une très longue durée, la Race Blanche s'améliorera perpétuellement.

L'amélioration de la Race Blanche doit se faire naturellement. C'est pour cette raison que nous sommes opposés à toutes modifications génétiques de notre ADN. Intégrer les gènes d'un faucon dans notre ADN afin d'améliorer notre acuité visuelle serait un crime contre la Nature. Le titre de notre premier livre sacré "La Religion éternelle de la Nature" est très explicite, tout doit se faire naturellement. Nous croyons aux vertus d'une nourriture saine, d'un environnement sain, nous pensons qu'un corps sain peut (généralement) se régénérer sans l'aide de médicaments. Nous croyons aux vertus de la Nature, de la loi naturelle.

Le métissage est une abomination, un crime contre la Nature, une involution pour la Race Blanche. Toutes les grandes civilisations aujourd'hui disparues, ont subi un grand remplacement identique au nôtre. L'arrivée des races de boue en Amérique du Nord comme en Europe, l'Egypte du temps de sa grandeur l'a également connu. Les fondateurs de la civilisation égyptienne étaient de Race Blanche. Noyée sous le flot des nègres puis des arabes, l'Egypte a disparu dans la crasse.

Si la Race Blanche quitte ce monde, si elle s'abandonne au métissage, le tiers-monde s'étendra sur toute la surface de la Terre. Et notre monde ne sera pas le paradis lumineux pour la Race Blanche dont rêvait Ben Klassen - mais l'enfer terrestre voulu par les juifs !

RaHoWa.

La civilisation égyptienne a été fondée par la Race Blanche


Aujourd'hui, on retrouve le patrimoine racial des 
derniers Égyptiens en Sardaigne.


dimanche 27 décembre 2015

Pourquoi tant de haine et peurs juives envers Donald Trump ?

L'Amérique sort de l'histoire à cause de son changement de population.


Traduction de l’article de Kevin MacDonald sur The Occidental Observer en date du 29 octobre 2015 :
  
Chez certains Juifs, on constate une angoisse extraordinaire, à la limite du dérangement mental, à propos de la campagne de Donald Trump pour obtenir l’investiture du Parti Républicain. Cette angoisse ne se base sur rien de réel, mais trahit malheureusement leur profonde névrose et leur aliénation vis-à-vis de la nation américaine historique.

Il n’est pas inutile de se demander en quoi Trump diffère du candidat présidentiel idéalement souhaité par les Juifs en général. Ce candidat idéal est (1) systématiquement et fanatiquement pro-Israël ; (2) il est systématiquement à gauche sur les questions sociales, en particulier sur tout ce qui concerne l’immigration et le multiculturalisme ; (3) il dépend pour sa campagne électorale de grosses contributions financières qui dépendent de son empressement à satisfaire les points (1) et (2). Jeb Bush, qui était initialement le favori de Sheldon Adelson [ndt : milliardaire juif et plus important donateur des Républicains] et de la Coalition Juive Républicaine, correspondait bien aux critères. Mais il semble maintenant perdre du terrain [ndt : il est désormais hors-course], alors qu’Adelson se rapproche de Marco Rubio — le même Marco Rubio qui tient exactement le bon discours sur Israël et le Proche Orient, et qui faisait partie de la bande des huit sénateurs derrière le projet de loi de régularisation et d’accélération de l’immigration.

Concernant Israël, Trump pourrait difficilement mieux convenir, vu sa déclaration selon laquelle « Nous aimons Israël. Nous nous battrons pour Israël à 100 pour cent, à 1000 pour cent. Israël sera là pour toujours. » [Sur la question des liens avec les Juifs, aucun candidat républicain ne fait mieux que Trump, par Uri Heilman, Times of Israel, 8 août 2015]. Par contre, ce n’est pas le candidat néoconservateur idéal. Il a dit qu’il n’aurait pas envahi l’Irak (une invasion énergiquement promue par Israël, les néoconservateurs et le Lobby pro-israélien) ; il s’oppose à l’utilisation du pouvoir américain pour faire de la « reconstruction de nation » (encore une politique qui plaît aux néoconservateurs et qui a servi à justifier l’invasion de l’Irak) ; et selon ses récentes déclarations sur la Syrie, il trouve le soutien de Poutine à Assad plus rationnel que la politique des États-Unis (« on ne sait même pas qui on soutient ») [ Trump sur la question d’un contrôle russe de la Syrie : ‘Parfait !’, et sur la guerre russe contre ISIS : ‘Génial !’, ‘pratiquement pas d’inconvénient’, Breitbart.com, 29 septembre 2015].

Donald Trump a marié sa fille à un juif,
mais ça ne sera jamais suffisant !


De plus, comme on le sait, Trump a des relations d’affaires suivies avec les Juifs ; les Juifs occupent des positions très visibles dans sa campagne électorale ; sa fille s’est converti au judaïsme et certains de ses petits-enfants sont donc élevés dans la culture juive.

Tout cela n’empêche pas qu’on a vu beaucoup de Juifs très en vue et bien intégrés dans le monde exprimer leur extrême inquiétude à propos de Trump. J’ai l’impression que leur point commun est qu’ils pensent que Trump est en train de saper le consensus des élites sur la question de l’immigration, et que de façon implicite, il remet en question la nécessité morale d’euthanasier l’Amérique blanche.

Ou pour être plus direct, ils se disent que Trump pourrait conduire à une contre-révolution fasciste qui mettrait fin au projet promu par la communauté juive de créer une Amérique non-blanche et multi-culturelle, complètement coupée de ses racines d’avant 1965.

Aux États-Unis, comme nous le répétons souvent ici, la communauté juive ordinaire, par son comportement et son activité politique, depuis l’extrême gauche jusqu’à la droite néoconservatrice, est toujours allée dans le sens d’une diminution du pouvoir démographique, politique et culturel de l’Amérique blanche. On en voit un exemple à travers la campagne victorieuse qui a abouti à faire passer la loi de 1965 sur l’immigration, et de façon plus probante encore, à travers le soutien continu de la communauté juive organisée toute entière à des taux élevés d’immigration.

Il y a deux raisons principales à cela: la crainte qu’une Amérique blanche homogène pourrait finir par se rebeller contre les Juifs, comme c’est arrivé dans l’Allemagne d’Hitler ; ainsi qu’une antipathie historiquement attestée envers les Européens chrétiens, groupe extérieur considéré sous l’angle exclusif du combat juif contre l’antisémitisme.

Naturellement, ces dispositions hostiles ne sont pas partagées par tous les Juifs américains. Mais elles représentent bien l’orientation du pouvoir juif aux États-Unis. Et nous savons qu’il ne s’agit pas là d’une position basée sur des principes moraux universels, mais plutôt d’une forme de stratégie ethnique adoptée par la diaspora, puisque la communauté juive organisée soutient en même temps Israël en tant qu’État juif qui limite l’immigration des non-juifs et organise la dépossession des Palestiniens.

Juste un exemple :

« Parmi les soutiens de Trump, beaucoup, pour être charitable envers eux, font partie du mouvement identitaire blanc ; et pour être moins charitable, beaucoup sont des racistes purs et simples », a déclaré Nathan Wurtzel, un consultant politique républicain, cadre dans le Groupe Catalyst, et membre de la communauté juive. « C’est écoeurant et dérangeant. »

[La Montée de Donald Trump suscite une crise d’angoisse chez les Républicains juifs, par Josh Nathan-Kazis, revue Forward, 10 septembre 2015]

 L’inquiétude de voir les « racistes blancs » soutenir Trump a été au centre de nombreux articles, dont celui d’Evan Osnos, Les craintifs et les frustrés | La coalition nationaliste de Donald Trump prend forme – pour l’instant (The New Yorker, 31 août 2015 — le titre trahit une fois de plus le désir de discréditer les intérêts légitimes des Blancs par la psychanalyse).

Mais pourquoi faudrait-il s’inquiéter du soutien apporté à Trump par la toute petite partie de l’électorat qui défend explicitement l’identité et l’intérêt des Blancs ? La politique qu’il défend a peut-être rencontré l’approbation des défenseurs déclarés des Blancs, mais elle a aussi l’approbation de la plupart des Américains. Et, après tout, on n’observe pas le phénomène parallèle qui consisterait à s’inquiéter du soutien communiste régulièrement apporté aux candidats démocrates.

La raison à mon avis est la crainte réelle que Trump agisse effectivement sur le problème de l’immigration, légale et illégale, d’une façon qui ralentirait la dépossession des Blancs, avec le risque d’un effet boule de neige qui entraînerait des changements bien plus grands et des conséquences imprévisibles.

Cela préoccupe terriblement les activistes juifs. C’est un fait que les déclarations de Trump sur l’immigration se sont trouvées en adéquation avec le sentiment populaire montant. C’est ce qui l’a propulsé en haut des sondages. Comme l’a noté Peter Brimelow, l’éditeur de VDARE.com : « Le rôle historique de Trump est très clairement de défaire le Cartel de Washington, et d’introduire la question de l’immigration sur la scène politique. »

Avant l’arrivée de Trump, il n’y avait carrément aucun politicien connu du grand public et presqu’aucune personnalité des grands médias (Ann Coulter et Pat Buchanan sont des exceptions) pour parler de la criminalité immigrée, de l’effet de l’immigration légale sur le marché du travail, ou du problème de la citoyenneté accordée à toute personne née aux USA (le « droit du sol »). Les Blancs américains sont comme un géant endormi, bercés par les grands médias, par les politiciens cuckservatives [ndt : litt. « cocuservateurs » ; mot récemment inventé servant à désigner les politiciens faussement conservateurs qui « cocufient » leurs électeurs], et par l’atmosphère d’intimidation où les opinions dissidentes sont sévèrement punies par la perte d’emploi, l’ostracisme, etc… tandis qu’il existe d’énormes primes pour ceux qui acceptent le statu quo.

Les activistes juifs de l’université et des médias ont passé le siècle dernier à promouvoir l’idée que les Blancs n’ont pas d’intérêts raciaux ou ethniques à défendre. Mais ils semblent garder à l’esprit qu’une révolution pro-blanche pourrait très facilement éclater. Malgré toute la propagande, toutes les sanctions qui punissent de petits écarts, et toutes les incitations à accepter le système, la vie politique est de plus en plus racialisée aux États-Unis. Le facteur crucial permettant d’expliquer les comportements électoraux est maintenant l’identité raciale plus que la classe sociale. Il est clair que toute une partie de l’électorat blanc s’est détournée de l’establishment républicain — et ne voit certainement pas le salut chez les Démocrates.

Quand le néoconservateur Ben Wattenberg s’est fait remarquer en affirmant dans son livre The Good News Is The Bad News Is Wrong (La bonne nouvelle est que la mauvaise nouvelle n’en était pas une) que « la déseuropéanisation de l’Amérique est une excellente nouvelle, à un niveau presque transcendental », il parlait pour de très nombreux Juifs américains et en tout cas pour la communauté juive organisée. Mais l’Amérique n’a pas encore été déseuropéanisée — ou pas entièrement, et pas de façon irréversible. Ces activistes juifs (notons qu’ils sont républicains) sont horrifiés à l’idée que Donald Trump pourrait amorcer un processus de ré-européanisation de l’Amérique.

Autre exemple de l’angoisse juive républicaine : Trump et Carson inquiètent l’establishment juif républicain | Des activistes et donateurs juifs républicains de longue date consternés de voir les deux prétendants favoris dans les sondages [Rom Kampeas, The Times of Israel, 26 septembre 2015] :

[Le soutien apporté à Trump est] une expérience déroutante pour les fidèles activistes ou donateurs juifs qui s’étaient imposés dans l’establishment du Parti Républicain au cours des vingt dernières années, et qui étaient les premiers à y défendre la tolérance et le pluralisme.

« Le ton qu’ils emploient nous vaut une réputation de parti intolérant », a déclaré [le collecteur de fonds Fred] Zeidman, qui pratique le droit dans la région de Houston, et soutient la candidature de Bush. (…)

[Le rédacteur en chef de la page des opinions du New York Post, Seth] Mandel, a déclaré qu’il était troublant d’observer le soutien des suprémacistes blancs à Trump, qui avait insinué que les immigrants du Mexique étaient principalement des criminels. « Cela mettra toujours les Juifs mal à l’aise, c’est pourquoi il y a tant de résistance » à la candidature de Trump chez certains conservateurs juifs. »

Depuis environ 35 ans, les néoconservateurs poussent le Parti Républicain vers la gauche sur les questions sociales — et c’est un fait que le néoconservatisme est un mouvement juif. Notez quand même que l’article de Kampeas, de façon typique, présente le problème comme si le summum de la conscience morale était de défendre les intérêts juifs dans une Amérique non-européenne. Il n’est question que de « pluralisme » et de « tolérance » — sachant que ces vertus sont approuvées par la plupart des Américains (tout en étant bien sûr complètement absentes de la rhétorique juive sur la politique suivie par Israël). On dit aux Blancs que c’est un impératif moral qu’ils deviennent minoritaires.

C’est une rhétorique très efficace en Occident, avec des résultats dévastateurs. Ma conviction est qu’il faut voir cette rhétorique pour ce qu’elle est réellement : elle traduit les intérêts ethniques juifs qui s’opposent aux intérêts ethniques légitimes des Blancs qui voudraient préserver leur prédominance démographique et culturelle dans les sociétés qui sont les leurs depuis des centaines, et dans le cas de l’Europe, des milliers d’années.

Étant donné cette crainte que Trump pourrait compromettre le projet de dépossession de l’Amérique blanche, il n’est pas surprenant que chez certains activistes juifs, même les déclarations les plus innocentes de Trump leur fassent penser à Hitler et au National-Socialisme. Par exemple, cette déclaration de Ross Kaminsky, dans American Spectator, porte encore une fois sur le projet de Trump sur l’immigration :

Son projet d’exiger que les entreprises « embauchent les travailleurs américains en premier » allie la xénophobie nauséabonde à la force brutale du gouvernement. Peut-être en tant que Juif, suis-je trop sensible, mais quand j’entends parler Trump, je ne peux m’empêcher de penser à l’idée de « L’Allemagne aux Allemands ».

Le projet honteux de Trump sur l’immigration, 18 août 2015

Cette déclaration paraît impudente — n’est-il pas évident que la politique d’immigration des USA devrait être basée sur les intérêts des Américains ? Mais en fait, cela n’a rien d’évident. En effet, cette déclaration reflète une réalité bien ancrée. Cela fait longtemps que les points de vue juifs sur l’immigration ont tendance à ignorer expressément les intérêts de l’Amérique et de la population qui s’y trouve historiquement majoritaire [ndt : il en va de même en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique, etc…]. Au lieu de cela, le point de vue juif est que la politique d’immigration doit reposer sur des principes moraux [ndt : selon une moralité édictée à la convenance des juifs], et non sur les intérêts des Américains. La valeur la plus sacrée est que l’immigration doit inclure toutes les races. C’est bien plus important que les qualités dont font preuve les immigrés, ou que de savoir ce qu’ils peuvent apporter à l’Amérique [ndt : idem en Europe].

Ainsi en 1948, alors qu’était encore en vigueur la loi sur l’immigration de 1924 favorisant l’immigration en provenance du Nord-Ouest de l’Europe, le Comité Juif Américain (AJC) avait présenté à un sous-comité du Sénat une déclaration qui à la fois niait l’importance de l’intérêt matériel des États-Unis et affirmait son soutien à l’immigration de toutes les races :

L’américanité ne doit pas s’évaluer à travers la conformité à la loi, le zèle éducatif, le taux d’alphabétisation, ou l’une ou l’autre de ces qualités où les immigrants peuvent dépasser les personnes nées aux USA. L’américanité est l’état d’esprit sous-jacent derrière l’accueil que l’Amérique étend traditionnellement aux personnes de toutes races, de toutes religions, et de toutes nationalités.

D’une façon qui illustre encore une fois le seuil extraordinairement bas à partir duquel Trump se fait associer au National-Socialisme, Bethany Mandel, qui s’exprimait elle aussi dans The Forward, décrit comment pour elle, comme pour Kaminsky, Trump évoque des images de l’Allemagne des années 1930 :

Depuis que sa campagne a décollé, Trump dépense plein d’énergie à faire l’innocent à propos du soutien phénoménal qu’il reçoit pour sa candidature de la part des nationalistes blancs et des néo-nazis. Encore pire que son aveuglement volontaire est la rhétorique qu’il utilise pour attiser les troubles raciaux en utilisant un slogan (« Make America Great Again » – Rendre l’Amérique [grande/bien] à nouveau) qui rappelle le Parti Nazi des années 1930.

Pourquoi Trump ne se dresse-t-il pas contre ses fans antisémites, 6 Octobre 2015

Enfin, à l’extrémité la plus hyperbolique de l’éventail : Donald Perlstein a publié un article intitulé Donald Trump, combinard américain : Les effrayantes tendances fascistes de son ascension au Parti Républicain, un article publié au départ par le Washington Spectator, mais jugé si important que Salon l’a re-publié [7 octobre 2015].

Les racines intellectuelles de Perlstein sont visibles à travers sa citation de Philip Rahv « un rédacteur en chef et cofondateur de la prestigieuse revue intellectuelle Partisan Review« . Partisan Review était la revue phare des « New York Intellectuals », un mouvement intellectuel juif influent qui fut l’un des premiers à promouvoir l’idée que la démocratie américaine exige qu’on souscrive à l’idéal, comme l’a formulé par Sidney Hook, d’ « un maximum de diversité culturelle [et ethnique]. » On voit là un bon exemple d’intellectuels juifs qui placent la valeur transcendante de la diversité ethnique et culturelle très au dessus des intérêts matériels des États-Unis, sans même parler des intérêts ethniques des Blancs américains.

(De même, dans son article du New Yorker sur Trump et les nationalistes blancs, déjà mentionné plus haut, Evan Osnos cite un autre « intellectuel de New-York » bien connu qui s’autorisait à présenter comme une maladie la défense par les Blancs de leurs intérêts légitimes : « Ce tribalisme grossier que Richard Hofstadter appelait « le style paranoïaque » — et durant cet été, ce phénomène s’est propagé et répliqué comme une mutation inarrêtable ». Notez comment les personnalités juives des médias peuvent facilement et en toute confiance puiser dans des traditions intellectuelles juives qui sont fondamentalement hostiles aux intérêts légitimes de la majorité traditionnelle en Amérique.)

Perlstein accuse pratiquement Trump d’incarner le retour sur terre de Hitler :

Donald Trump n’est pas un fasciste — ou probablement pas.

Son ex-femme Ivana a déclaré un jour qu’il gardait un recueil des discours de Hitler dans un petit meuble près de son lit, et qu’il lisait de temps en temps la vision qu’avait le fuhrer de la vie humaine comme une lutte impitoyable de tous contre tous. « Si j’avais ces discours chez moi, et je ne dis pas que je les ai, je ne les lirais jamais, » avait-il dit à Vanity Fair en 1990. Mais écoutez ce que Der Scutt, l’architecte de la Tour Trump, a dit un jour sur le meilleur moyen d’évaluer le degré de vérité des affirmations de Donald Trump: « divisez par deux, puis divisez par quatre, et vous serez plus près de la vraie réponse. »

Une fois encore, le noeud du litige est le projet de politique d’immigration de Trump :

Trump a maintenant fourni plus de « détails » sur son plan pour l’immigration : le plus grand transfert forcé de population qu’on n’ait jamais tenté dans l’histoire, encore plus que les expulsions française et espagnole de Juifs de 1308 et 1492 ; encore plus que la Nabka d’environ 700,000 Arabes palestiniens chassés de Palestine sous le mandat britannique ; encore plus que le 1,5 million expédié par Staline vers la Sibérie et les républiques d’Asie centrale ; encore plus que l’expulsion par Pol Pot de 2,5 millions de citadins vers la campagne cambodgienne, ou que la dispersion des chrétiens assyriens de Turquie, qui d’après l’érudit Mordechai Zaken, se chiffre en millions et a pris 180 ans. Trump a promis de déplacer 12 millions de Mexicains en moins de deux ans — « en allant si vite que ça vous fera tourner la tête. »

Il est intéressant de noter que Perlstein omet l’expulsion de 12 millions d’Allemands d’Europe de l’Est après la Seconde Guerre mondiale — d’après certaines estimations, le même nombre qu’il y a actuellement de clandestins aux Etats-Unis. Je soupçonne que Perlstein voit d’un bon oeil les expulsions d’Allemands, même si elles ont causé à tout le moins des centaines de milliers de morts. Pas besoin de compliquer son récit tout simple de droiture morale en évoquant le sort horrible des civils allemands pendant et après la guerre. D’ailleurs, je ne me souviens pas que des Juifs ou des organisations juives se soient plaints de ces expulsions.

Autres signes avant-coureurs notés par Perlstein concernant le fascisme américain en gestation :

L’automne dernier, le « Public Religion Research Institute » a découvert que la majorité des blancs croient que « la discrimination contre les blancs est devenue un problème aussi grave que la discrimination contre les noirs et les autres minorités. »

 Mais Perlstein ne devrait-il pas au moins donner un lien pour expliquer en quoi cette opinion est malvenue, vu l’attitude hostile, si évidente chez les Donald Perlstein du monde entier, envers les Blancs qui défendent leurs intérêts légitimes ?

Et aussi :

Un tout nouveau sondage du Washington Post et de la chaîne ABC trouve 57 pour cent de Républicains en faveur du nettoyage ethnique le plus massif de toutes les annales de l’humanité (ce que le Washington Post appelle benoîtement « la position ferme de Trump sur l’immigration »).

 En fait, ce ne sont pas seulement « les Républicains », mais bel et bien la plupart des Américains, qui soutiennent le plan de Trump sur l’immigration. Mais pour Perlstein, la préférence de Trump et de la plupart des Américains pour une politique d’immigration qui serve leurs intérêts fait d’eux des fascistes potentiels.

Personnellement, je doute que Donald Trump essayerait de revenir sur qui s’est produit depuis 50 ans, et encore moins puisse y parvenir. Je vois ces expressions d’angoisse juive comme un signe de névrose politique bien plus que comme un comportement ancré dans la réalité. Il faut trois fois rien à ces essayistes et activistes politiques pour qu’ils dénoncent le fascisme naissant. Mais ne vous faites pas d’illusions, cette névrose politique a, et continuera d’avoir, des effets très réels sur la campagne présidentielle américainede 2016.

On ose à peine imaginer le déluge de propagande le jour où Trump semblera avoir une réelle chance de gagner. Par comparaison, les publicités de 1964, qui prévoyaient une apocalypse nucléaire au cas où Barry Goldwater se serait fait élire, sembleront sans doute très raisonnables.

TRUMP = HITLER !!!


Aprés le FN = D.A.E.C.H en France ...


... le TRUMP = HITLER fait fureur aux USA !

Daniel Cohn-Bendit : Accueillir 150.000 migrants en France serait un geste fort

3 juifs contre la Race Blanche.

- Pour son passé nazi, l'Allemagne doit accueillir 1 000 000 de migrants par an !
- Pour son passé vichyste, Daniel Cohn Bendit demande à la France de prendre sa part : 150 000 migrants par an - en plus des 250 000 immigrés annuels ?!

L'Union européenne a failli exploser plusieurs fois cette année notamment sur la crise grecque… L'Europe va mal ! L'idée d'une vision commune, d'un dépassement des États-nations ne fonctionne pas.

La crise des réfugiés l'a aussi mise à l'épreuve... La démonstration de la faiblesse de l'Europe par les réfugiés est accablante. L'Allemagne défend une position humanitaire tout à fait juste, mais elle est isolée, comme l'Autriche et la Suède. Les égoïsmes nationaux ont été renforcés, notamment en Europe de l'Est. La situation ne peut se débloquer car le couple franco-allemand ne fonctionne pas. 

La France est paralysée par le FN, elle accepte les réfugiés verbalement, mais il n'y en a pratiquement pas sur son territoire! Accueillir 150.000 réfugiés – on ne parle même pas d'un million, comme l'Allemagne – serait un geste fort. La France doit prendre sa part.


La Judée déclare la guerre à l'Allemagne 24 mars 1933

  

Pourquoi les plaques d'immatriculation corses font fureur sur nos routes


Les plaques d'immatriculation faisant apparaître l'un des numéros des deux départements de la Corse ainsi que son logo -la célèbre tête de Maure font flores en métropole. Les 2A et les 2B ne se comptent plus dans Paris comme sur le reste de l'Hexagone. Combien sont-elles? Difficile à dire en l'absence de fichier national les recensant mais leur vente figure parmi les dix meilleures, chez l'équipementier automobile Norauto. Chez l'un des leaders de la fabrication de plaques, Faab-Fabricauto, on note aussi des commandes particulièrement élevées.

Ce curieux phénomène est la conséquence inattendue de la réforme entrée en vigueur, il y a cinq ans, le 15 avril 2009, du système d'immatriculation des véhicules (SIV). Celle-ci impose un numéro de plaque à vie pour le véhicule et rend totalement libre le choix du numéro du département pouvant y figurer. Nombreux sont ceux qui ont donc opté pour la plaque corse.

La tête de Maure décapitée incarne la puissance et la force.

Pourquoi ce choix? Chez les automobilistes, on a des codes et la tête de Maure incarne, auprès d'eux, la puissance et la force! «Avec un 2A ou un 2B, ils sont persuadés qu'on ne les embêtera pas sur les routes!», commente un distributeur automobile d'Île-de-France. «On dit le Corse prompt à réagir et peu enclin à se laisser marcher sur les pieds. Les conducteurs s'emparent de cette image qui vaut message de mise en garde», décrypte un policier parisien.


samedi 26 décembre 2015

Révolte populaire en Corse

  

Suite à l'agression de pompiers tombés dans un guet-apens, des centaines de citoyens ont exprimé leur colère dans le quartier arabo-musulman d'Ajaccio.

De nombreux responsables musulmans de France ont condamné avec force vendredi soir le saccage d’une salle de prière en Corse, en appelant au «calme» et à «l’apaisement».

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) «a appris avec une profonde consternation l’attaque dont a fait l’objet cet après-midi une mosquée à Ajaccio qui a été saccagée par un groupe de manifestants. Plusieurs exemplaires du Coran ont été également brûlés», déplore dans un communiqué son président, Anouar Kbibech. Le CFCM «condamne avec la plus grande vigueur ces actes inqualifiables et intolérables». Il est «profondément choqué par ces profanations qui interviennent un vendredi, jour de prière pour les musulmans, et le jour même de la fête de Noël», ajoute-t-il.

Se disant «très touché» par un entretien téléphonique avec le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, le président du CFCM appelle «l’ensemble de nos concitoyens au calme et à la sérénité pour faire face ensemble aux défis que nous devons tous relever dans la solidarité et dans la fraternité».

La tête décapitée d'un Maure sur le drapeau corse, symbolise 
la lutte contre l'envahisseur afro-musulman.

Le traître [ndlr] Bernard Cazeneuve a condamné dans la soirée le saccage du lieu de culte, de même que l’agression de sapeurs-pompiers et policiers commise dans la nuit ayant précédé ces «exactions intolérables, aux relents de racisme et de xénophobie». Le Premier ministre Manuel Valls a également condamné l'«agression intolérable de pompiers» et «la profanation inacceptable d’un lieu de prière musulman», en appelant au «respect de la loi républicaine».

     
« On est chez nous !  »

Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie du CFCM, a également «condamné avec force» ce saccage. «Je tiens à dénoncer cette agression qui se déroule en un jour de prière pour les musulmans et pour les chrétiens», puisque cette année Noël tombait juste après le Mouled, la fête musulmane qui commémore la naissance du prophète Mahomet, a-t-il déclaré à l’AFP.

«Nous sommes absolument consternés et attristés», a de son côté réagi sur BFMTV Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, en lançant un appel au «calme, au sang-froid et à l’apaisement pour que les choses rentrent dans l’ordre le plus rapidement possible sur l’île de beauté, l’île de la paix».


Réaction d'un franco-algérien au projet de déchéance de nationalité

    
  
La colonisation de l'Europe par les bougnoules est une humiliation insupportable. Tout ce qui divise leur république multiraciale est une chance pour la Race Blanche.

Le vivre-ensemble est un projet génocidaire, car il mènera fatalement au métissage. La remigration des crasseux est le seul moyen d'éviter une guerre raciale.

vendredi 25 décembre 2015

La binationalité des élus remise en cause


Le député Thierry Mariani (LR) estime que les élus ne devraient porter que la nationalité française.

Alors que le débat sur la déchéance de nationalité continue sur les réseaux sociaux, Thierry Mariani (les Républicains), qui défend la mesure, s'est fait apostropher par un internaute sur Twitter. Ce dernier croit mettre le député dans l'embarras en évoquant sa prétendue double nationalité franco-italienne. Thierry Mariani a beau avoir un nom à consonnance latine, il ne possède qu'une carte d'identité française, comme il l'a rapidement confirmé dans un tweet. «Je suis seulement Français (comme cela devrait être le cas pour TOUS les responsables politiques)», a cru bon de préciser l'ancien ministre.

« Je trouve que, lorsqu'on est un élu national, la moindre des choses me semble de n'avoir qu'une seule nationalité. On dénonce souvent les conflits d'intérêts qu'il peut y avoir sur le plan économique, il y en a aussi lorsqu'un ministre négocie des accords avec un pays voisin», explique-t-il au Scan. «Lorsque j'étais ministre des Transports, j'ai été amené à négocier les clés de financement du tunnel Lyon-Turin. Qu'aurait-on dit si j'avais été franco-italien ? » s'interroge t-il encore.

Surpris par cette sortie, Meyer Habib, lui aussi député "français", répond à son collègue : « A partir du moment où on est d'une loyauté totale envers le pays où on est élu, je ne vois pas le problème de porter aussi un autre pays dans son cœur. Je défends avant tout mon pays. Serais-je plus compétent en ayant qu'une seule nationalité ? Absolument pas.»

source : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2015/12/24/25001-20151224ARTFIG00170-le-depute-thierry-mariani-lr-oppose-a-la-binationalite-des-elus.php

J'invite tous mes lecteurs à visiter le compte twitter du député "français" Meyer Habib : https://twitter.com/Meyer_Habib Il n'est fait mention que d'Israël. A aucun moment le député "français" semble se préoccuper des intérêts de son pays d'accueil.

Déchéance de nationalité, la colère de Cohn-Bendit

  

Remettre en cause la nationalité des arabo-terroristes, c'est remettre en cause la nationalité des juifs.

Cette façon de raisonner est tout à fait logique, puisque juifs et arabes partagent une haine commune, la haine de la Race Blanche.

Jean-Pierre Winter : le vote FN est une « pulsion de mort » !

  

Jean-Pierre Winter : psychanalyste juif.


L'idéologie démocratique, par Benito Mussolini



Après le socialisme, le fascisme bat en brèche tout l'ensemble des idéologies démocratiques et les repousse, tant dans leurs prémisses théoriques que dans leurs applications pratiques. Le fascisme nie que le nombre, par le seul fait d'être le nombre, puisse diriger la société humaine; il nie que ce nombre puisse gouverner au moyen d'une consultation périodique; il affirme l'inégalité irrémédiable, féconde et bienfaisante des hommes, qui ne peuvent devenir égaux par un fait mécanique et extrinsèque tel que le suffrage universel.

On peut définir ainsi les régimes démocratiques : ceux dans lesquels on donne de temps en temps au peuple l'illusion d'être souverain, alors que la souveraineté véritable et effective réside en d'autres forces, parfois irresponsables et secrètes. La démocratie est un régime sans roi, mais avec de très nombreux rois. Parfois plus exclusifs, plus tyranniques et plus ruineux qu'un seul roi qui serait un tyran. [...]

Renan disait : « [...] Le principe que la société n'existe que pour le bien-être et la liberté des individus qui la composent ne paraît pas conforme aux plans de la nature, plans où l'espèce seule est prise en considération, et où l'individu semble sacrifié. Il est fort à craindre que le dernier mot de la démocratie ainsi entendue (je me hâte de dire qu'on peut l'entendre autrement) ne soit un état social où une masse dégénérée n'aurait d'autre souci que de goûter les plaisirs ignobles de l'homme vulgire ».

Ainsi parle Renan. Le fascisme repousse, dans la démocratie, l'absurde mensonge conventionnel de l'égalité politique [et] l'esprit d'irresponsabilité collective [...]

source : http://www.histoireebook.com/index.php?post/Mussolini-Benito-La-doctrine-du-fascisme

lundi 21 décembre 2015

Le nationalisme, un danger pour la Race Blanche


La Race Blanche doit être unie. Divisée la Race Blanche continuera à s'entre-tuer, toute l'histoire de notre continent le démontre.

Les divisions territoriales et linguistiques ont causé trop de pertes parmi la noble Race Blanche. L'intérêt supérieur de la Race Blanche doit supplanter les nationalismes locaux. Le nationalisme doit être éradiqué au profit du racisme. Les guerres civiles doivent se muer en guerres raciales - contre les races de boue.

Notre credo.

Notre credo doit être perpétuellement rappelé : "Ce qui est bon pour la Race Blanche est la plus haute vertu et que ce qui est mauvais pour la Race Blanche est le péché ultime."

La guerre 14-18 a déshonoré le nationalisme. Cette guerre territoriale a été un crime contre l'humanité (contre la Race Blanche). Le litige délimitant la frontière franco-allemande (la ligne bleue des Vosges ou le Rhin) ne justifiait pas un tel sacrifice !

L'union européenne aurait du être un premier pas vers l'union de la Race Blanche. Ce qui nous rassemble (un patrimoine racial commun) est plus fort que ce qui nous divise. Un Breton doit se sentir plus proche d'un Blanc de Russie ou du Nevada, que d'un nègre de la Martinique ou de la Guadeloupe. Nous sommes d'abord de Race Blanche !

Pour unifier la Race Blanche de l'Europe à l'Afrique du Sud, des Etats-Unis à la Russie, nous avons une religion raciale blanche : La Créativité. Et une langue commune à partager : le latin.

Nous autres Créateurs, combattons le (Judéo)Christianisme, pas les Chrétiens. Il n'est pas dans nos intentions de nous lancer dans une guerre de religion contre nos frères de Race Blanche de confession chrétienne. C'est à nous, Créateur, de les convaincre de l'absurdité de leurs croyances juives : "accueille l'étranger", "partage tes biens", "tends l'autre joue", "aime tes ennemis"...

Les nationalistes français doivent se libérer du carcan national. Barrès et Maurras appartiennent définitivement au passé. La question raciale dominera le XXIème siècle et les suivants. Ben Klassen avait raison, la guerre contre l'islam est au fond une guerre raciale (contre les bougnoules). L'explosion démographique du tiers-monde et la montée des races de boue du Sud vers le Nord, obligeront les nationalistes à réviser leur vision du monde.

Le nationalisme divise la Race Blanche. La Race Blanche doit être unie, elle doit faire bloc. La Créativité est le seul salut pour la Race Blanche !

RaHoWa.

Cette planète nous appartient !


La nature commande à chaque sous-espèce (chaque race) d'étendre son espace vital sans aucune considération morale. Cette planète est le seul endroit où nous vivrons - il est du devoir de la Race Blanche de conquérir cette Terre afin qu'elle ne tombe pas entre les mains des races de boue. Les divisions nationales sont un danger pour la Race Blanche. Tous les Blancs doivent s'unir afin de remplacer les sous-races partout où elles se trouvent !


L'objectif à court terme est la survie de la Race Blanche. La colonisation de toutes les surfaces émergées de cette planète prendra des milliers d'années. Et l'amélioration de la Race Blanche des dizaines de milliers d'années. L'objectif final est de faire de la Terre un paradis - un paradis lumineux pour la Race Blanche.

C'est pour cette raison que Ben Klassen a fondé en 1973, notre religion raciale, la Créativité.

RaHoWa.

dimanche 20 décembre 2015

Poutine, ami des juifs


Le service de communication de Poutine est indéniablement très efficace dans ses messages à l’égard de l’Occident, et plus particulièrement en direction des forces s’opposant à la situation politique qui y règne actuellement.

Face aux personnages pitoyables, sans charisme et mesquins que sont les politiciens occidentaux ; Poutine contraste. On a le droit à Poutine torse-nu, Poutine à cheval, Poutine dans un char, Poutine dans un avion, Poutine dans un sous-marin, etc… Il est clair et ferme, et semble défendre les intérêts de son pays. Bref, il fait envie.

Mais Poutine n’est pas l’ami de la race blanche, ni donc des peuples la composant.

Il conviendrait ici de pouvoir revenir plus en profondeur sur l’Histoire russe pour comprendre l’entité russe moderne. Je me suis attaquée à cette tâche, elle est vaste, et je ne pourrais vous offrir des articles sur le sujet qu’ultérieurement.

Il conviendrait aussi de revenir en détail sur la situation politique moderne en Russie. On rappelera rapidement que celle-ci vit un double phénomène de migrations, tant externe depuis d’ancien pays de l’URSS essentiellement, qu’interne depuis les parties non-ethniquement russes vers les parties ethniquement russes. L’identité russe n’étant pas fondée sur une identité ethnique claire, mais bien davantage sur l’orthodoxie et la langue russe, le danger racial est immense.

Face à cet état de fait, peu importe le regain apparent de traditionnalisme russe : que nous importe l’interdiction de la propagande homosexuelle si le métissage annihile la race ? Comment la Russie pourra-t-elle y échapper en cultivant l’anti-racisme et le mythe de la Shoah, que des lois répressives sévères viennent encadrer ? En quoi la glorification du régime communiste et la mythification de ses dirigeants sert la race blanche ?

Les béats de Poutine semblent perdre tout sens commun alors que de pareils éléments les révolteraient dans nos pays. L’idée d’une invasion libératrice de l’Europe Occidentale par la Russie est une folie absolue, qui n’est soutenue que par la force des fantasmes.

Ici, nous aborderons un épisode plus anecdotique, rapporté par Poutine lui-même dans un discours devant un parterre juif il y a quelques temps déjà, mais repris par divers sites juifs ces derniers jours (mais dont la première mention en anglais se trouve sur un site anti-juif l’an dernier, que j’ai retrouvée parce qu’un site juif avait littéralement copié tout le texte : lire des passages en faveur des nationalistes européens sur un site juif, une première !)

Coolamnews :

La photo qui figure à la une montre Poutine racontant son histoire. Beaucoup de personnes d’entre vous [sic] n’auront jamais vu, entendu, ou lu l’histoire suivante. Une fois que vous la connaîtrez, vous ne plus verrez jamais Poutine de la même façon.

Voilà une petite histoire, qui a eu lieu à Saint-Pétersbourg il y a environ 50 ans. Un jeune garçon non-juif grandissait dans une famille très pauvre. A cette époque, la plupart des gens vivaient dans des appartements que plusieurs familles partageaient, il y avait des chambres pour les familles et une cuisine et un salon communs pour tous.

Ses parents n’étaient presque jamais à la maison. Il avait la chance que la famille voisine dans l’appartement commun l’invite souvent, afin de ne pas le laisser seul. Le père était professeur et l’aidait à faire ses devoirs, il le gardait par amitié pour ce jeune garçon. La famille, qui était juive, l’invitait aussi pour les repas du vendredi soir, le Shabbat. Il se souvient de la façon dont ils avaient l’habitude de prendre un vieux livre et de lire après le repas.

A cette époque, le garçon racontait à ses parents : « Ces gens sont impressionnants. Ils ne se battent jamais entre eux. Il y a beaucoup de respect entre le mari et la femme, une belle famille émouvante. »

Beaucoup, beaucoup plus tard, le même garçon a grandi et est devenu Premier maire adjoint de Saint-Pétersbourg. Il était question de l’ouverture d’une école juive à Saint-Pétersbourg, il y a environ 19 ans. Le maire adjoint a appris que le gouvernement de la ville ne donnait pas la permission d’ouvrir l’école, pour des raisons qu’il ignorait.

Il s’est adressé au vice-ministre de l’éducation et lui a demandé « comment se fait-il que vous ne voulez pas donner l’autorisation d’ouvrir l’école juive ? » Il a répondu, « parce que je suis juif et tout le monde dira que c’est parce que je suis juif que j’ai permis l’ouverture de l’école. Je pensais que ce serait mieux de garder le statu quo. Il n’y a pas école juive et nous allons laisser la situation telle qu’elle est, ce sera mieux pour tout le monde. »

Le garçon, adjoint au maire de Saint-Pétersbourg, a pris les papiers et a signé les documents lui-même. Bien qu’il n’ait pas été autorisé à signer parce qu’il n’avait aucune prérogative du ministère de l’Education, il a néanmoins signé les papiers. C’était la première école juive a ouvrir ses portes à Saint-Pétersbourg. Ce garçon était Vladimir Vladimirovitch Poutine.

Cinquante ans plus tard, ce jeune garçon aidé par une famille juive, a marqué de son empreinte la vie juive en Russie, et il n’y a aucun doute que sa renaissance et sa réussite sont dues à la présidence de la Russie de M. Poutine. Aucun autre président dans le monde n’a fait face avec tant de force et de manière si radicale à l’antisémitisme.


Star Wars : l'épisode de l'attentat_aux libertés

    

samedi 19 décembre 2015

Michel Field nommé directeur de l’information chez France Télévisions


"France" télévision s'est dotée d'un nouveau directeur de l'information. Le juif Michel Field succède au juif Pascal Golomer, a annoncé début décembre le groupe public. Il travaillait pour Europe 1 et LCI avant d’être nommé à la tête de France 5 au mois d’août, poste qu’il quitte pour ses nouvelles fonctions. 

Rappelons qu'en France il n'y a pas de journalistes, il y a juste des militants politiques qui se servent de leur profession pour diffuser de la propagande juive: antiracisme, mondialisme, cosmopolitisme, libéralisme économique et marxisme culturel.

Le dico de la domination juive M-S

 
    

vendredi 18 décembre 2015

Au nom de la Race Blanche – Une déclaration d’indépendance de la tyrannie juive


La Bible de l’Homme Blanc – Chapitre 67

Une étude poussée de l’Histoire ancienne et contemporaine démontre la situation suivante :

1. La race juive mène une guerre meurtrière contre la Race Blanche, dans le but de nous détruire.

2. Le peuple juif a conjugué ses efforts pour comploter racialement, religieusement et politiquement dans le but de prendre le contrôle complet de l’argent, des ressources économiques et financières, de toutes les terres et l’immobilier. De toute de les richesses planétaire en bref.

3. Le principal objectif des juifs consiste à abâtardir, tuer et décimer et finalement détruire la Race Blanche.

4. Les Juifs sont déterminés à mettre en esclavage toutes les races du monde, y compris la race blanche bâtarde qu’ils veulent créer.

5. Les Juifs ont déjà détruits avec succès à plusieurs reprises dans le passé certains de nos ancêtres de race blanche comme les Égyptiens blancs, ainsi que les très créatifs et doués Grecs de l’histoire classique et les grands et nobles romains de l’Antiquité.

6. Désormais, la conspiration juive possède directement ou contrôle la majorité des industries, des finances, des écoles, des médias, des chaînes télévisées, du gouvernement, de la religion et dirige presque tous les instruments de contrôle mental.

7. La Race Blanche est aujourd’hui un peuple mit en esclavage sous la botte de la domination tyrannie juive.

Au nom de tous les loyalistes raciaux du monde, l’Église du Créateur proclame la Déclaration d’Indépendance suivante.

*****

Au nom de nos nobles ancêtres, de nous-mêmes et des générations futures, nous convenons que notre devoir sacré et saint engagement est d’amener résolument le monde à la situation suivante :

1. Nous débarrasser du contrôle tyrannique juif.

2. Redonner à l’Homme Blanc le contrôle de son destin et le futur de notre peuple.

3. Éternellement lutter pour la survie, l’expansion et l’avancement de la race blanche.

4. Refouler nos ennemis, les juifs et les autres sous-races, et élargir le territoire, la puissance et les effectifs des peuples Blancs.

5. Rendre impossible aux juifs et aux sous-races de se retrouver une nouvelle fois dans la possibilité de menacer l’existence et le bien-être de la Race Blanche.

Nous engageons nos vies, notre honneur et notre foi en vue de donner corps à cette déclaration d’indépendance.


Adolf Hitler, l'homme qui a combattu les Banques

  

... et jamais nous ne fléchirons,
et jamais nous ne fatiguerons, 
et jamais nous ne perdrons courage, 
et jamais nous ne désespérerons !

1er & 2ème commandements de la Créativité


1. C'est le devoir sacré et la responsabilité incontournable de chaque génération que d'assurer et de garantir pour l'éternité l'existence de la Race Blanche sur cette planète.

2. Croissez et multipliez. Remplissez votre rôle en aidant à peupler le monde de votre propre espèce. Notre but sacré est de peupler uniquement de Blancs les terres de cette planète.

Le Figaro-Madame-Dassault (Bloch) contre la Race Blanche


On les appelle les « GINK » ou « Green Inclination, No Kids ». Elles sont convaincues que la surpopulation de la planète a un effet considérable sur le réchauffement climatique. À l'heure où la COP 21 peine à dégager un accord, elles sont prêtes à renoncer à la maternité pour sauver l’environnement.

« Si tu aimes tes enfants, ne les mets pas au monde, c’est une poubelle. » Le slogan des Ginks (Green inclination, No Kids) est plutôt explicite. Convaincues que donner naissance à des enfants ne fera qu’aggraver le réchauffement climatique, ces féministes et ferventes défenseuses de l’environnement ne sont pas nombreuses mais se font chaque jour entendre davantage.

Lisa Hymas, éditorialiste américaine et co-fondatrice du blog grist.com, axé sur la problématique écologique depuis 1999, est l’instigatrice de ce mouvement. Interrogée par Tv5monde, elle assure que « la maternité devrait être plus réfléchie. Il s’agit d’un choix qui va au-delà d’un besoin personnel égoïste, mais qui doit aussi prendre en compte l’intérêt de tous. »

Sur Facebook, la communauté Gink a sa propre page ouverte au public et de nombreux sites Internet sont désormais dédiés aux « Not-Moms », celles qui ne sont pas mères et qui le revendiquent. Articles, commentaires de l’actualité, prises de position, les Ginks ont des opinions assez tranchées et se disent prêtes à la stérilisation définitive ou à encourager leur comparses masculins à la vasectomie pour sauver la planète. 

Le discours radical de ces militantes ne dit peut-être pas tous les méandres de leur rapport avec la maternité. Mais à écouter celles qui s'affichent, un bébé serait presque dangereux pour la planète. Lisa Hymas propose même à ces individus convaincus de ne pas procréer de rejoindre s’ils le désirent le Mouvement pour l’Extinction Volontaire de l’Humanité (VHEMT) - un mouvement - ou secte ? - qui préconise d’arrêter toute reproduction humaine dans le but que Gaïa (Mère Nature) reprenne à terme ses droits... « Même s’il s’agit d’un renoncement énorme, on ne peut nier que la surpopulation contribue au changement climatique estime Stefanie Iris Weiss, dans un reportage de Tv5. L'auteure de Éco-sexe : Devenez écolos sous les draps et optez pour une vie amoureuse durable assure : « Avoir un enfant augmenterait mes émissions de gaz à effet de serre. J’adore les enfants, mais je préfère faire ce sacrifice. » 

C'est à la femelle africaine de renoncer à la maternité 
pour sauver notre planète !

Selon les prévisions de l’ONU et de la Banque Mondiale, l’Afrique devrait à elle seule voir sa population doubler dans les 30 prochaines années. L’Asie, forte de ses 4,4 milliards d’habitants actuellement, devrait encore gagner un milliard d'habitants d’ici 2050. Selon Alain Destexhe, sénateur belge et ex-Secrétaire Général de Médecins sans Frontières interviewé par Le Figaro, la situation est plus que préoccupante. « Au niveau mondial, sur une courte période historique de 250 ans, nous aurons assisté à une multiplication par dix de la population », explique-t-il. Une problématique centrale pour l’économie, l’immigration et les ressources naturelles du monde, qui étonnamment n’a pas figuré au programme de la COP21.


FN = DAECH !

  

Le juif Gilles Kepel invoque le "manque d'inclusion" de la société pour justifier les_attentats islamiques. Si les Blancs avaient été plus accueillants, plus généreux envers les maghrébins. Nos bougnoules se seraient assimilés et ils n'auraient pas rejoint l'Etat islamique. Nous sommes coupables de leur repli identitaire !

Ce discours culpabilisateur (répandu par le juif) a malheureusement fonctionné sur une partie importante de la population : le Blanc de gauche. Inconsciemment ou non, le Blanc de gauche pense qu'il mérite de disparaître - demain il trouvera toutes sortes d'excuses envers l'arabo-musulman qui tuera sa femme ou sa fille.

Dans cette guerre raciale qui ne fait que commencer, des millions de Blancs accepteront leur triste sort sans rechigner. Ils sont d'ores et déjà perdus pour la Race Blanche.

RaHoWa.

lundi 14 décembre 2015

En 2017, Marine Le Pen n'a aucune chance d'être élue au second tour

Depuis 1984, le FN sert de soupape de sécurité au système.


Dimanche le FN n'a remporté aucune région ! Alors que l'enjeu local de ces élections présentait aucun risque pour les Français : traitement des eaux usées, choix du papier peint pour les lycées ... 

En ALCA, le gaulliste Florian Philippot (36,60 %) termine loin derrière Philippe Richert (47,60 %), alors que le candidat du parti socialiste avait maintenu sa liste au second tour !

Au premier tour des régionales en PACA, la jolie Marion Maréchal-Le Pen était arrivée en tête, avec 40,6 % des voix, devant l'enjuivé Christian Estrosi (26,5 %), et la liste du socialiste Christophe Castaner (16,6 %). Au second tour, Christian Estrosi est élu avec 54,78 % des suffrages contre 45,22 % pour Marion Maréchal-Le Pen !

En Nord-Pas-de-Calais-Picardie aussi, la dédiabolisation a été un échec, le franc-maçon Xavier Bertrand (57,77%) a largement battu Marine Le Pen (42,23%).

La voie électorale est sans issue.


Front républicain : 18 346 158 voix.
Front national : 6 820 147 voix.


dimanche 13 décembre 2015

La solution n'est pas politique, elle est religieuse


Le salut de la Race Blanche passe par l'établissement d'une théocratie raciste, telle qu'elle nous a été révélée par Ben Klassen.

L'immense pouvoir de la Religion sur l'esprit, fera de la Race Blanche la maîtresse du monde. Tout le reste n'est qu'enfantillages !

RaHoWa.

Élections régionales : le triomphe de la peur !


La démocratie repose sur la peur, peur du fascisme, peur du nazisme, peur du retour d'Adolf Hitler !

Ceux qui soutiennent la farce démocratique sont les idiots utiles du système. La démocratie est la meilleure arme de destruction massive de la Race Blanche. Aucune dictature n'aurait pu imposer à son peuple le changement de population que nous subissons, aucune !

La démocratie est le contraire de la volonté populaire.

samedi 12 décembre 2015

Le CRIF appelle à faire barrage au FN en PACA


Alors que Marion Maréchal-Le Pen est arrivée largement en tête lors du premier tout des élections régionales en Paca, les responsables de la communauté juive de Marseille appellent les électeurs de la région à voter pour Christian Estrosi lors du second tour dimanche 13 décembre.

Les représentants de la communauté juive de Marseille appellent les électeurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur "à se rendre massivement aux urnes dimanche" et à voter pour la liste Les Républicains de Christian Estrosi au second tour des élections régionales.

Ils saluent également dans un communiqué "l'attitude républicaine" des candidats de gauche. Appelant à faire barrage au Front national, le chef de file socialiste Christophe Castaner a retiré sa liste PS-PRG arrivée troisième derrière le FN et Les Républicains (LR).

"Nous, Français de confession juive*** (...) appelons tous les Français à se rendre massivement aux urnes dimanche 13 décembre afin que les valeurs qui sont le socle de nos actions au quotidien prévalent sur la haine et l'obscurantisme"

... écrivent le Crif Marseille Provence, le consistoire israélite et le Fonds social juif unifié en appelant à voter Estrosi.

La présidente du Crif Paca s’inquiète pour les associations locales si le FN est élu.
La présidente du Crif Paca Michèle Teboul s'est dite "sonnée" après le premier tour. "On s'y attendait (à l'arrivée du FN en tête, ndlr), mais pas de manière aussi écrasante".

Elle a dit reconnaître l'"immense sacrifice" que représente "l'absence de tout représentant de gauche au Conseil régional pendant six ans". Elle a également fait part de son inquiétude sur l'avenir du tissu associatif local en cas d'élection du Front national. "Si (Marion Maréchal-Le Pen) refuse l'aide aux communautés comme elle l'a dit, autant dire que notre travail au quotidien sera réduit à zéro", estime Mme Teboul.

Elle craint que les associations ne ferment "les unes après les autres!" mettant à mal tout le travail "de lien social". "Là où on va avoir une grosse difficulté, c'est que, au dîner du Crif, une fois par an, toutes les autorités territoriales sont représentées. Est-ce que vous croyez que je vais inviter Mme Maréchal-Le Pen, si elle est élue? Jamais de la vie !", affirme-t-elle.


*** Rappelons que le Juif nous est 3 fois étranger. Étranger par sa race : Sémite. Étranger par sa religion : talmudiste. Étranger par sa nationalité : Peuple juif / Israélien.

Le CRIF appelle à faire barrage au FN en ALCA

Philippe Richert a été le premier à réclamer la tête de Nadine Morano 
pour ses propos anodins sur la Race Blanche.


"Le CRIF, attaché au pluralisme politique, appelle à faire barrage au danger que représente le Front National, parti xénophobe et populiste, qui cherche à prospérer sur la division par la peur de notre société

Devant le risque que représente le Front National pour les habitants de la Région, le CRIF appelle tous les électeurs à se mobiliser pour voter pour la liste de Philippe RICHERT, seul capable d’empêcher ce désastre pour notre Région.

Au lendemain du 1er tour des élections régionales, force est de constater que ce parti pourrait demain conduire notre région vers une dégradation économique et sociale.  L’arrivée au pouvoir du Front National serait un élément de défiance économique qui restreindrait les investissements nécessaires au développement régional et à la lutte contre le chômage.

La politique sélective du Front National risque de générer une augmentation des tensions sociales et une hausse de la précarité et de la violence dans notre région. Pour y faire face, les impôts régionaux pourraient augmenter, et le pouvoir d’achat diminuer."


L'appel de Roger Cukierman contre l'Etat islamique

     Roger Cukierman préside le lobby juif (CRIF).


Les juifs de France utilisent les attaques contre Paris, afin de rallier la population française à la cause israélienne.

Les juifs de droite nous lancent dans des guerres au Moyen-Orient (au profit d'Israël). Pendant que les juifs de gauche continuent à soutenir l'islamisation de l'Europe et du monde blanc : http://rahowa73.blogspot.nl/2015/12/les-associations-juives-font-condamner.html

Tout cela est parfaitement synchronisé, l'arabisation de la France permettra la destruction de la Race Blanche. Et les bombardements au Moyen-Orient renforcent Israël. Grâce à leur puissante religion raciale (le judaïsme) - les Sémites nous dominent.

Charge à nous de les contrer en unifiant la Race Blanche sous l'étendard de la Créativité.

RaHoWa.

Les associations juives font condamner valeurs actuelles pour avoir dénoncé l'invasion


Il fallait toute la morgue et la haine des juges rouges de Christiane Taubira pour oser, trois semaines après les attentats de Paris et Saint-Denis, commis par une dizaine de criminels étrangers, agissant au nom de l’islamisme, condamner un journal pour avoir dénoncé l’invasion et l’islamisation. C’est ce qui est arrivé à Valeurs actuelles dont le directeur de publication a écopé de 2 000 euros d’amende pour « provocation à la discrimination ».

L’hebdomadaire avait publié en une la photo d’une « Marianne », figure symbolique représentant la République qui a organisé l’invasion, cachée sous un voile islamique. Le titre du numéro était : « Naturalisés l’invasion qu’on nous cache », avec les mentions « Deux Français sur trois contre les naturalisations massives de Valls », « Islam, immigration : comment la gauche veut changer le peuple » et « Le poids des musulmans n’a cessé d’augmenter ».

Le journal devra publier dans un prochain numéro un communiqué judiciaire et son directeur Yves de Kerdel devra payer un total de 1 002 euros de dommages et intérêts aux quatre associations juives et associées qui avaient porté plainte : l’Union des étudiants juifs de (sic) France (UEJF), SOS Racisme, la Maison des potes et la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA).


vendredi 11 décembre 2015

La France c’est pour les tunisiens, les noirs, les algériens

                           

Vivre-ensemble : Oui ... mais sans eux !

Mark Zuckerberg : "Musulmans, nous nous battrons pour vos droits"


Mark Zuckerberg prend rarement la parole pour parler politique. Hier soir pourtant, il a posté un message de paix sur son profil, destiné aux musulmans "américains et du monde entier".

Dans ce texte, le fondateur de Facebook leur exprime sa compassion pour les amalgames dont ils pourraient faire l’objet suite aux récentes attaques terroristes commises par l’Etat islamique et les assure de sa solidarité : "Après les attentats de Paris et les propos abjects de cette semaine, je peux m'imaginer la peur que peuvent ressentir les musulmans, d'être persécutés pour des actes commis par d'autres. En tant que juif, mes parents m'ont toujours appris à combattre les persécutions quelle que soit la communauté qu’elles visent. (...) Si vous êtes musulman et inscrit sur Facebook, je veux que vous sachiez que vous serez toujours les bienvenus ici et que nous nous battrons pour protéger vos droits et créer un environnement de paix et de sécurité pour vous", écrit encore Mark Zuckerbeger.



Mark Zuckerbeger en compagnie du criminel 
de guerre Benjamin Netanyahu.


Et les musulmans du camp de concentration de Gaza, brulés au phosphose par l'aviation israélienne ... Ils ont aussi des droits Mr Zuckerbeger ?

Manuel Valls envisage une guerre civile pour se maintenir au pouvoir !

                          Manuel Valls affirme vouloir convaincre avant une 
éventuelle interdiction du FN.


Lancé dans son marathon pour faire échouer le Front national (FN) dimanche, le Premier ministre Manuel Valls n'y va pas par quatre chemins. « Il y a deux visions pour notre pays. Il y a une vision qui est celle de l'extrême droite qui, au fond, prône la division. Cette division peut conduire à la guerre civile. 

Et il y a une autre vision qui est celle de la République et des valeurs, qui est le rassemblement », a estimé le chef du gouvernement sur France Inter, à l'avant-veille du second tour des régionales. Durant les longues interviews de ce vendredi matin, jamais Manuel Valls n'a parlé du «Front», préférant l'expression  «extrême-droite».


lundi 7 décembre 2015

La Bible de l’Homme Blanc – Chapitre 71


Comment résumer les objectifs de la Créativité en une phrase ?
La Survie, l’expansion et l’avancement de la Race Blanche.

Pourquoi est-ce si important ?
C’est une question de priorités. Notre religion est basée sur l’ultime vérité entre toutes : les Lois éternelles de la Nature. Ces lois demandent à chaque espèce de croître et de s’améliorer au mieux de ses capacités. Comme la Race Blanche est l’élite de la Nature, et comme nous faisons partie de la Race Blanche, on pourrait difficilement trouver un autre but de même importance.

Votre religion n’est-elle pas basée sur la haine ?
Non, au contraire, elle est basée sur l’amour — l’amour pour la Race Blanche. Avec la Créativité, nous nous appuyons sur les lois éternelles de la Nature ainsi que sur la logique et le sens commun.

Mais la haine des juifs, des noirs et des autres personnes de couleur ne fait-elle pas partie intégrante de votre religion ?
C’est vrai, mais si vous voulez aimer et défendre votre propre famille, votre propre race; alors la haine de vos ennemis est naturelle et inévitable. L’amour et la haine sont  les deux faces de la même pièce. Seul un hypocrite et un menteur combat ses ennemis en parlant d’amour.

Mais la religion chrétienne n’enseigne-t-elle pas l’amour et la compréhension pour ses ennemis ? Et n’a-t-elle pas survécu ?
La religion chrétienne est un bon exemple lorsque l’on parle de menteurs et d’hypocrites. Alors qu’ils nous parlent d’amour, l’histoire du christianisme montre qu’ils étaient aussi vicieux et brutaux que les communistes juifs d’aujourd’hui, chassant leurs ennemis qu’ils appelaient « hérétiques », les brûlants sur des bûchers, les torturants et les tuants. Si l’Église chrétienne était toujours aussi puissante, nul doute que leurs méthodes seraient les mêmes. Pendant les différentes inquisitions, les chrétiens ont tué des millions de personnes pour d’insignifiantes querelles théologiques. Ils se sont entretuer par la guerre ouverte, le chevalet, les bûchers et d’autres moyens horribles. En fait, au cours des siècles, les chrétiens ont tué et torturé mille fois plus leurs propres fidèles que les Romains ne l’ont supposément fait.

Mais tout cela n’était-il pas le fait de gens qui ne partageaient pas les enseignements d’amour du Christianisme ?
Ces tueries, ces massacres et ces persécutions ont été commises par les plus hauts dirigeants des différentes Églises elles-mêmes. Quand nous voyons des Papes, des Zwingli, des Luther, des Calvin et autres,  nous pouvons conclure que les enseignements du christianisme sont, au mieux, ambigus, contradictoires, hypocrites, et doivent être tenus pour responsables de créer ce genre de personnes et ce genre de folie. Dans le Nouveau Testament, le Christ lui-même dispense des conseils haineux comme par exemple dans Luc 14:26: « Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple. » Quel conseil idiot et destructeur !

Quelle est donc la position de la Créativité sur l’amour et la haine ?
Nous suivons l’éternelle sagesse des lois de la Nature, qui sont complètement opposées aux enseignements suicidaires du christianisme. Considérant que le Christianisme dit d’ « aimer ses ennemis » et d’haïr son propre genre, nous affirmons exactement le contraire. Nous disons que pour survivre, nous devons surmonter et détruire ceux qui sont une menace à notre existence; c’est à dire nos ennemis mortels. En même temps, nous préconisons amour et protection pour ceux qui sont proches ou chers à nos yeux : notre famille ainsi que notre race, qu’on peut considérer comme une famille étendue.

En quoi cela diffère-t-il du Christianisme ?
Le Christianisme enseigne d’aimer ses ennemis et d’haïr sa propre espèce. Nous enseignons exactement l’inverse : haïr et détruire ses ennemis; aimer et protéger son propre genre. Tandis que les enseignements du Christianisme amènent au suicide, notre foi fait ressortir la quintessence des forces inhérentes à la Race Blanche. Les Chrétiens sont des destructeurs, nous sommes des bâtisseurs.

Qu’entendez-vous en désignant le christianisme comme étant un destructeur ?
R. Le Christianisme enseigne des idées aussi destructrices que « aime tes ennemis », »vends tout ce que tu as et donnes-le aux pauvres », »ne résiste pas au mal », »ne juge pas », »tend l´ autre joue ». N’importe qui suivant des conseils aussi suicidaires se détruirait lui-même rapidement, ainsi que sa race et son pays.

Si le Christianisme est aussi néfaste que vous le dites, comment expliquez-vous le fait qu’il ait survécu depuis près de 2000 ans ?
La petite variole existe depuis plus longtemps bien que ses dégâts soient  dévastateurs. De même, la foi et l’Église existent depuis près de 2000 ans alors même que les dégâts causés par celles-ci sont d’un tout autre niveau que ceux provoqué par la variole. En fabriquant le christianisme, l’objectif premier des juifs était de détruire leur ennemi mortel, l’Empire Romain. En cela ils ont réussis au delà de leurs rêves les plus fous. Il y a deux mille ans, avant l’avènement du Christianisme, l’Empire Romain avait atteint un incroyablement haut niveau de civilisation, d’art, de littérature, de justice, de réseau routier, de langues, et de douzaines d’autres domaines qui constituent la marque de fabrique d’une civilisation Blanche. Avec le règne d’Auguste ont commencé deux siècles de paix et de prospérité (la Pax Romana). Quand le christianisme commença à empoisonner petit à petit l’esprit romain, les bons citoyens perdirent pied au fur et à mesure que leurs têtes se remplissaient de fantômes célestes et de craintes concernant cette chambre de torture qu’est l’Enfer. Avec comme résultat l’effondrement de l’Empire et la régression de la Race Blanche vers le le chaos, la barbarie et 1000 ans de Moyen-Âge caractérisés par la pauvreté, l’ignorance et la superstition. Comme un monstre, l’Église chrétienne s’est nourrie de ces misères et a grossi et est devenue puissante.

Y a-t-il une vie après la mort selon la Créativité ?

Non, nous ne le croyons pas. Il n’y a pas la moindre preuve d’une quelconque « fantastique-vie-après-la mort-dans-le ciel »; pas plus, dieu merci, que d’une « grillade-dans-le-ciel-quand-on-meurt. »

En quoi croyez vous ?
Pour comprendre nos croyances dans toute leur portée, il faut lire et comprendre La Religion Éternelle de la Nature et La Bible de l’Homme Blanc.

Brièvement, qu’est-ce que la Créativité ?
Pour faire court, le but de notre religion est de promouvoir la Race Blanche, l’élite de la Nature, dans tout ce qui la représente.

Y a-t-il une « Règle d’Or » dans votre religion ?
R. Oui, nous avons une telle règle et elle ne correspond en rien à celle appliquée dans la philosophie judéo-chrétienne. Notre Règle d’Or peut être résumée ainsi: ce qui est bon pour la Race Blanche est la plus haute vertu; ce qui est mauvais pour la Race Blanche est le plus gros péché. Voyez la page 274 de La Religion Éternelle de la Nature.

Vous ne croyez pas à cette idée communément admise : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse » ?
Non, nous n’y croyons pas, tout simplement parce qu’il n’y a aucun bon sens là-dedans, comme dans beaucoup d’autres ritournelles de la Bible judéo-chrétienne. Citons quelques exemples : nous ne traitons pas nos ennemis de la même manière que nous traitons nos amis, notre relation à nos employés n’est pas la même que celle avec notre chef, notre relation à nos enfants n’est pas la même que celle à nos parents, notre relation aux membres de la Race Blanche n’est pas la même que celle avec la race noire. Nous pourrions citer ce genre d’exemples à l’infini. Nous ne suivons pas les principes chrétiens.

Existe-il un équivalent des Dix Commandements dans la Créativité ?
Nous avons les Seize Commandements qui déterminent la philosophie de base de notre foi religieuse. Cependant, notre foi et notre projet ne sont pas limités par ces 16 commandements, mais sont exposés plus complètement dans La Religion Éternelle de la Nature et La Bible de l’Homme Blanc.

Sur quels principes se basent les Seize Commandements ?
Ils sont basés sur les plus solides fondations imaginables, à savoir les Lois Éternelles de la Nature. Voyez la page 26 du Chapitre 1 de La Religion Éternelle de la Nature, nous avons listé 24 observations et conclusions concernant les Lois de la Nature. La plupart de nos croyances, de notre foi, de notre philosophie et en fait, de tout notre projet, sont basés sur ces 24 observations.

Pourquoi vous limitez-vous à la Race Blanche uniquement? Ne vous sentez-vous pas concernés par toute l’humanité ?
La Nature nous demande de prendre soin de notre propre espèce et de celle-ci uniquement. Nous ne considérons pas les races inférieures comme faisant partie de notre espèce. Il peut s’agir de sous-races provenant d’un ancêtre commun ou pas. Dans tous les cas, nous considérons la Race Blanche comme s’ étant élevée au sommet de l’échelle humaine, avec différents niveaux d’espèces sous-humaines en dessous de nous. Les nègres étant sans aucun doute, tout en bas de l’échelle, à peine au dessus des singes et des chimpanzés.

Mais ne pourriez-vous pas être plus charitable et aider les autres races à avancer, tout en promouvant dans le même temps la Race Blanche ?
La réponse à cette question piège est un « NON! » des plus catégoriques. Nous n’avons aucune intention d’aider les races inférieures à prospérer et à se multiplier, pour nous entasser sur une planète limitée.

Pourquoi pas ?
Nous revenons là encore une fois aux Lois de la Nature basiques, qui désigne à chaque espèce ou sous espèce ses ennemis naturels. Il est indubitable que les ennemis mortels de la Race Blanche sont prioritairement les juifs et ensuite seulement toutes les races inférieures avec qui nous sommes en concurrence pour se nourrir et vivre sur une planète limitée. Nous avons deux choix difficiles: (a) soit se métisser et se fondre dans les races inférieures, ce qui signifie la régression et la disparition de la Race Blanche ou bien, et c’est la voie qu’a choisi l’Église du Créateur, (b) garder notre race pure et l’aider à se répandre dans tous les endroits habitables de cette planète.

Cela n’entraînerait-il pas une confrontation voir un bain de sang dans lequel la Race Blanche pourrait être anéantie ?
Pas nécessairement. Le projet de l’Église du Créateur consiste à permettre à la Race Blanche de continuer à se répandre en contenant les races inférieures, sans nécessairement s’engager dans un conflit ouvert et tuer qui que ce soit. De cette manière, nous suivons simplement le modèle de la conquête de l’Ouest américain. Durant cette période appréciable et féconde pour la Race Blanche, nous avons continué notre avancée vers l’Ouest en colonisant les territoires habités par les Indiens, une sous-espèce humaine inférieure. Il y a certes eu quelques batailles mineures, mais pas de guerre d’extermination ouverte. Si nous n’avions pas poursuivi sur cette voie en repoussant les indiens, ce pays puissant que nous appelons Amérique n’existerait pas aujourd’hui. Voilà le véritable rêve américain que l’Église du Créateur veut étendre au monde.

Mais n’est ce pas cruel et inhumain ?
Absolument pas. Il s’agit seulement d’un choix entre un futur fait de Blancs beaux et intelligent vivants sur la planète ou submergés par un flot de races inférieures. Dans le second cas, toute beauté, toute culture et toute civilisation disparaîtraient. Plus nous aidons les races inférieures à s’étendre et se multiplier, plus nous hypothéquons nos futures générations de nourriture, d’espace et d’existence sur la planète Terre. C’est exactement ce qui est en train d’arriver en cette période de l’Histoire. Dans beaucoup de pays africains, la population blanche a été tuée ou expulsée avec l’aide des juifs et des blancs reniés. Ici en Amérique, notre gouvernement contrôlé par les Juifs promeut l’expansion et la prolifération des nègres, et rétrécit la population Blanche pour obtenir un pays presque entièrement noir ou métissé. Il est en effet étrange de voir que ces bénis oui-oui si concernés par la survie des races de couleurs n’aient pas l’air vraiment concernés pas le métissage et la destruction de la Race Blanche qui se déroule sous nos yeux.

Mais ne préconisez-vous pas l’extermination des Juifs dans votre livre « La Religion Éternelle de la Nature » ?
Nulle part dans notre livre nous ne suggérons de tuer qui que ce soit. Notre dessein consiste simplement à unifier la Race Blanche pour sa propre survie, sa protection et son expansion et son avancement. Nous courons actuellement au désastre car la Race Blanche a violé les Lois de la Nature et ne protège plus les siens; au contraire, elle a même encouragé l’expansion et la prolifération de nos ennemis, les masses colorées. En tant que Créateurs, nous demandons d’arrêter cette folie qui renforce nos ennemis. Laissons-les sur la touche et prenons soin des nôtres.

Mais cela ne signifierait-il pas le déclin, voire l’extermination des races de couleurs ?
C’est possible, oui, mais ce ne sera pas de notre responsabilité, pas plus que de notre fait. La Nature fait que chaque espèce sur la surface de la terre est engagée dans un combat pour la survie en fonction de sa capacité à rivaliser avec les autres espèces. Jamais dans le règne animal une espèce adaptée et supérieure n’a volontairement pris en charge une autre espèce inférieure. Aucune espèce sauf la Race Blanche, gangrenée par une philosophie de la bêtise. En tant que Créateurs, nous affirmons que cela est suicidaire et que nous devons radicalement changer de voie. Chacun de nous meure tôt ou tard mais nous raisonnons là en termes de survie pour notre espèce, pour notre genre. Il n’y a pas assez de terres et de nourriture pour entretenir une horde toujours plus grande de races colorées. La question est de savoir si nous voulons survivre en tant que genre ou si nous voulons la mort des générations futures, submergées  par des torrents de races sous-humaines ?

Pourquoi utilisez-vous dans vos livres le terme « nègres » pour désigner les noirs plutôt qu’un terme plus respectueux comme « négros » ?
C’est un choix de mots délibéré. Comme nous le mentionnons à la page 49 de La Religion Éternelle de la Nature, nous devons arrêter de leur donner du crédit et du respect qu’ils n’ont pas acquis, ne méritent pas, et ne n’ont jamais mérité. Il est très étrange de voir ces gens scandalisés parce que les nègres ne se respectent entre eux, alors qu’ils ne voient aucun problème dans les agressions vicieuses de ces mêmes nègres contre les autres races de couleurs ou les Blancs. Ils ne lèveraient pas le petit doigt pour aider leur propre genre. Ils semblent trouver normal que les nègres se sentent solidaires de leur race, ainsi que les juifs, mais dès qu’un Blanc se montre solidaire envers sa race, il est immédiatement dénoncé y compris par ses frères de race comme étant un raciste, un bigot, un nazi et d’autres expressions rabaissantes imaginées par les juifs.

Pourquoi vous désignez-vous sur les juifs comme votre ennemi n°1 alors qu’ils représentent moins d’1% de la population mondiale ?
Il y a beaucoup de raisons valides pour laquelle les Juifs méritent une attention particulière. ( a ) La Race Juive, millénairement unie par sa religion composite est encore aujourd’hui la race la plus puissante sur terre. ( b ) Ils contrôlent non seulement les médias d’informations, les réseaux de télévision, les journaux, l’argent du monde et celui des États-Unis, mais également les gouvernements du monde, à travers leur pouvoir diffus. ( c ) En fait, ils contrôlent la plupart des centres vitaux de la puissance de notre pays et d’autres pays dans le monde. ( d ) Leur rêve millénaire est de renverser, de métisser et de détruire la Race blanche. ( e ) Ils ont en cela rencontré beaucoup de succès. Nous pouvons donc conclure qu’ils sont une menace dangereuse à la survie future de la Race Blanche.

Puisque vous affirmez ne pas vouloir tuer les juifs, que proposez-vous ?
Notre but est d’écarter les juifs du pouvoir et de les éloigner de nos pays pour les envoyer en Israël ou n’importe où ailleurs avec leur propre État (éventuellement sur l’île de Madagascar) sans qu’ils puissent voler les gens dans les pays où ils se sont installés.

Comment comptez-vous faire cela ?
En unifiant et en organisant la race Blanche grâce à la foi et à la vision de l’Église du Créateur. En prêchant et en promouvant la loyauté raciale chez nos frères de race et en leur faisant prendre conscience de leur fier et merveilleux héritage, nous pensons pouvoir réunir les forces loyales à la Race et reprendre en main notre destin et le contrôle de notre gouvernement. Une fois cela fait, nous pensons que le combat contre les juifs, les nègres et les races colorées sera quasiment gagné. Pour nous mettre sur la bonne voie, il faudrait distribuer  dix millions de copies de la La Religion Éternelle de la Nature et de La Bible de l’Homme Blanc.

Hitler n’a-t-il pas essayé de faire la même chose? Et n’a-t-il pas échoué ?
Il y a 500 millions de Blancs sur la terre. Organisés et unis, ils formeraient un pouvoir incroyable qui dominerait les autres peuples du monde, dans toutes les situations et dans tous les rapports de forces. Si notre programme est similaire à celui d’Hitler, il en diffère par les leçons que nous avons apprises de ses échecs. Il y a a quelques changements significatifs : si Hitler promouvait le pangermanisme, autrement dit le peuple Allemand mit au centre de sa politique, nous dénonçons le nationalisme comme étant une barrière artificielle et une division empêchant l’unification de la Race Blanche. Au contraire, nous voulons impliquer tous les bons éléments de la Race Blanche dispersés à travers le monde pour les réunir en un bloc solide sous la bannière de la Créativité. Il y a d’autres différences significatives entre notre vision et celle d’Adolf Hitler. Pour plus de détails, voir les pages 290 à 316 de La Religion Éternelle de la Nature.

Pourquoi une organisation religieuse serait-elle un meilleur outil qu’un parti politique pour accomplir vos objectifs ?

Il y a plusieurs raisons à cela. ( a ) La Religion englobe presque tous les aspects de la vie d’une personne — l’épargne, la moralité, les coutumes, la loi, le gouvernement, l’éducation, la reproduction, et surtout, dans notre religion, la survie, l’expansion et l’avancement de notre propre race. ( b ) Un parti politique a au contraire une base plus étroite. ( c ) Au niveau individuel, on se sent moins responsable dans la politique que dans la religion. ( d ) La religion a une influence beaucoup plus profonde sur la vie. ( e ) En outre, l’Histoire montre que les religions peuvent se maintenir des milliers d’années, soit plus que toute autre organisation humaine, qu’il s’agisse de gouvernement, de nations, d’entreprises ou de partis politiques qui existe pendant quelques années puis disparaissent. Des milliers de partis politiques qui ont existé, peu ont duré plus de cinquante ans et très peu plus de cent ans. Inversement, la religion juive mosaïque tient depuis plusieurs milliers d’années et fut la clé de voûte de la survie de la race juive, sans même mentionner les conséquences horriblement destructrices concernant la vie et la mort des autres nations.

Mais l’échec d’Hitler à vaincre le communisme et les juifs ne vous décourage-t-il pas de recommencer ?
Pas du tout. Voyons le combat des juifs contre les Romains. Cela leur a prit des siècles pour infuser le poison chrétien dans l’esprit des romains, causant leur perte. Ils ont obtenu la victoire à force de persévérance et d’unité. De même, dans le combat entre Rome et Carthage, il a fallu presque un siècle de guerres et de campagnes avant qu’un vainqueur ne s’impose. Nous répétons encore que la Race Blanche, avec 500 millions de représentants, est loin d’être défaite. Si nous pouvions distribuer 10 millions de copies de La Religion Éternelle de la Nature et de La Bible de l’Homme Blanc chez les activistes raciaux, nous pourrions considérer le combat contre les juifs et les nègres comme gagné. Ce n’est pas insurmontable, ce n’est pas impossible. Nous sommes déterminés à gagner cette bataille et nous la gagnerons.

Quelle est selon vous la principale difficulté à surmonter pour gagner votre combat ?
Notre problème principal ne consiste pas à dominer les juifs, les nègres et les autres races inférieures, mais à rééduquer la façon de penser pervertie et tordue de la Race Blanche depuis des siècles. Bien que la Race Blanche soit la plus intelligente concernant les domaines de la logique, des mathématiques, des sciences, des inventions, de la médecine, et de centaines d’autres domaines créatifs et fructueux, quand nous en venons aux questions de race et de religion, elle semble être étrangement médusée comme si elle était sous l’emprise d’une drogue qui lui retourne le cerveau; et d’une certaine façon, l’esprit de l’Homme Blanc est déformé comme si il était bourré de drogues. Ce poison, c’est la propagande juive déversée sur la Race Blanche depuis des siècles. Le plus puissant de tous les poisons ayant atteint l’esprit de l’Homme Blanc est la religion chrétienne. Notre problème principal est donc de remplacer cette religion par une religion raciale saine dans l’optique de notre survie, expansion et avancement. Lorsque nous pourrons rétablir la façon de penser de l’Homme Blanc, nous pourrons considérer nos problèmes et notre combat comme résolus. En plaçant dix millions de copies de La Religion Éternelle de la Nature et de La Bible de l’Homme Blanc dans les mains de nos camarades raciaux Blancs, nous ferions une avancée majeure sur cette voie. Quelle affaire ce serait pour la Race Blanche !

Comment comptez-vous « rétablir la façon de penser de l’Homme Blanc » comme vous l’avez dit ?
C’est la partie la plus difficile de notre labeur, mais c’est tout à fait réalisable. Après tout, Adolf Hitler a bien réussi à changer la mentalité du peuple Allemand, au départ communiste, désespérée, et auto-destructrice, pour devenir ensuite d’une créativité vibrante et d’un foisonnement bénéfique ayant permis aux Allemands de reprendre confiance en leur propre peuple. Nous croyons que nous pouvons faire la même chose pour américains Blancs, en promouvant et en distribuant nos livres : La Religion Éternelle de la Nature et La Bible de l’Homme Blanc et en nous organisant au sein de l’Église du Créateur. Si les Juifs ont pu organiser l’Église chrétienne en vue de la destruction de la Race Blanche, alors la Race Blanche peut certainement s’organiser pour sa propre survie. Nous pouvons le faire et nous le ferons !

Le Créateur croit-il en Dieu ?
Cette question est aussi vague que de demander « Connaissez-vous la Quantité X ?« . Il y a des millions de versions différentes de « Dieu ». Il y a la version juive — un Dieu vengeur uniquement concerné par le bien des juifs et qui, à plusieurs reprises tue et détruit leurs ennemis. Il y a un Dieu des musulmans, Allah; il y a le Dieu « d’amour » des chrétiens. Les féministes disent que Dieu est une femme, les nègres disent qu’il est noir. Nous avons aussi cette abracadabrante Sainte Trinité — le Père, le Fils et le Saint-Fantôme, trois en un. Si dans la plupart de ces versions, Dieu prend l’apparence d’un homme, d’autres, comme l’Église de la Science Religieuse affirme que Dieu est un esprit ambiant, tout comme l’éther, et pas à l’image de l’homme. Et c’est là seulement un échantillon des millions de versions existantes. De nos jours, au sein d’une même congrégation religieuse, les opinions diffèrent largement et chacun laisse libre cours à son imagination. Mais il n’existe aucune évidence soutenant telle ou telle conviction. En vérité, personne n’a de faits avérés soutenant leurs proclamations, et le total des connaissances à propos de l’existence d’un Dieu quelconque est égal à zéro.

En tant que Créateurs, nous rejetons donc tout ce non-sens sur les anges et les démons, les dieux et toutes ces fables à dormir debout. Nous sommes revenus au réel et donc aux Lois Éternelles de la Nature, sur lesquelles l’Homme Blanc connaît beaucoup de choses.

Vous ne croyez pas non plus à la vie après la mort ?
Non. Pour parler chrétien, une vie après la mort implique le Paradis et l’Enfer. Et selon l’éthique chrétienne, l’homme est tellement immoral que 99% d’entre eux vont en Enfer. Leur « Dieu » s’apparente à un monstre hideux et qui, omniscient, a délibérément crée les hommes dans le seul but de les torturer pour ensuite les envoyer griller pour l’éternité. Quel horrible cauchemar! l’Église du Créateur libère l’Homme de ses craintes concernant l’Enfer.

Ne craignez-vous pas d’être traité d’athéiste ?
Pas du tout. Le terme « athéiste » est pour nous une remarque désobligeante. Pour les musulmans, tous ceux qui ne pratiquent pas l’islam, y compris les chrétiens, sont des chiens infidèles. Mais un chrétien n’accepterait pas d’être appelé « chien infidèle » parce qu’il ne croit pas en Mohammed. De la même façon, nous n’acceptons pas d’endosser cette appellation calomnieuse d’ « athéiste » du fait que nous ne croyons pas aux fantômes voletant dans les cieux juifs et chrétiens.

Si la Créativité ne professe pas l’existence d’un Être Suprême, ni une vie après la mort, comment pouvez-vous prétendre être une religion ?
C’est notre droit légitime. ( a ) La constitution en activité interdit à n’importe quelle autorité qu’elle soit religieuse, séculaire ou autre, de dénier à qui que ce soit le titre de religion. En bref, vos affirmations religieuses sont tout aussi valides que les affirmations des autres religions rivales. ( b ) Une des nombreuses définitions de religion du Webster (NDT : dictionnaire) est : « Une cause, un principe, un système de principes maintenus avec ardeur, dévotion, conscience et foi : une valeur tenue pour être d’ importance suprême« . Notre foi réside dans le futur de la Race Blanche et nos valeurs sont explicitées dans La Religion Éternelle de la Nature et particulièrement dans les Seize Commandements. ( c ) Il existe plusieurs religions non-théistes importantes; citons le Confucianisme, le Taoïsme, l’Hindouisme et beaucoup d’autres. Bien que celles-ci contiennent beaucoup de mysticisme et de valeurs abracadabrantes auxquels nous ne souscrivons pas, le fait est que, eux non plus ne croient pas en un Dieu, mais plutôt en des systèmes socio-éthiques exprimant certaines valeurs morales. Depuis des siècles, cela a été très justement reconnu comme étant des religions. Il y a d’autres raisons valables pour lesquelles nous nous désignons légitimement comme étant une religion mais ce qui vient d’être dit devrait suffire.

Comment définiriez-vous votre religion ?
Notre religion est profondément liée à notre race, et basée sur les Lois Éternelles de la Nature. Nous sommes donc une religion raciale et une religion naturelle.

Idolâtrez-vous la Nature ?
Nous n’idolâtrons rien ni personne. Nous croyons que l’idée même d’ « idolâtrer » est des plus humiliante. Cela signifie s’abaisser en une subjugation abjecte de la chose que l’on adore, que la chose soit imaginaire ou réelle. Durant les milliers d´ années, les gens ont bêtement adoré les chats, les vaches, le soleil, les pierres, les fantômes, et les esprits de toutes sortes. En fait, un livre affirme que 30 000 « dieux » ont été adorés avant le « Jéhovah » juif, et d’innombrables esprits par la suite. Nous croyons qu’il s’agit d’une pratique idiote enracinée dans une superstition primaire, et une réminiscence triviale du passé barbare de l’humanité.

Quel est le but de votre religion si vous n’idolâtrez personne et si vous ne croyez pas en Dieu ?

Voyez la Question No. 2. Pour une vision claire de nos objectifs, voyez La Religion Éternelle de la Nature et La Bible de l’Homme Blanc, particulièrement la chapitre 1 de ce dernier. Brièvement : nous avons les plus hautes et les plus nobles ambitions concernant le développement humain, à savoir la survie, l’expansion et l’avancement de la Race Blanche. Si nous ne plaçons pas la Race Blanche au summum de notre attention, alors quoi ? Les nègres et les singes? Les fantômes imaginaires planant dans le ciel ?

Avec la Créativité, nous avons donné un but grand et noble à la Race Blanche. Nous avons donné à la Race Blanche un programme pour son propre salut et son avancement pour le prochain million d’année. Nous avons donné à notre propre race une foi autour de laquelle tous les membres de notre race peuvent se rassembler, indépendamment de leur nationalité. Finalement, après des milliers d’années d’indécision, de division, et d’auto-destruction, la Race Blanche a une religion positive d’importance grâce à laquelle elle peut se construire un monde meilleur pour l’éternité.

Mais votre religion a-t-elle des valeurs morales ?
Très certainement. Nous avons rejeté ces vieilles valeurs absurdes consistant à dédier sa vie à quelques fantomatiques divinités du ciel. Au lieu de cela, nous nous concentrons sur la réalité, sur une meilleure vie pour nous-même et pour nos enfants. De ce que nous en savons, la Terre est le seul endroit où l’homme vit, spirituellement et physiquement. Nous considérons la Race Blanche comme la plus haute et la plus significative valeur existant sur terre, et sa survie, son expansion et son avancement comme la priorité numéro un. Par conséquent, notre Règle d’Or et notre moralité considère que ce qui est bon pour la Race Blanche est la plus haute vertu et que ce qui est mauvais pour la Race Blanche est le péché ultime. En favorisant ces valeurs morales, nous préparons aussi une race de gens plus intelligents, plus sains et plus beaux.

Puisque vous ne croyez pas en Dieu, que répondez-vous à la question : Qui a créé tout ça ?
C’est l’habituelle question-piège des Chrétiens. Il serait logique de leur demander qui a créé Dieu au commencement. Leur réponse courante est que, bien sûr, Dieu a toujours existé. C’est juste ajouter de l’inexpliqué à de l’inexpliqué. Nous pourrions également donner un argument choc en affirmant que c’est la magie de Merlin l’Enchanteur qui a tout crée. La réalité est que personne ne sait comment a débuté ce gigantesque et vaste Univers, et personne ne sait s’il y a jamais eu un début et s’il y aura jamais une fin à cet Univers. Comme personne à l’heure actuelle n’est capable de fournir une explication sur un éventuel début et fin, il ne nous revient pas de fournir une réponse. Ce n’est d’ailleurs pas d’une importance cruciale pour la survie et le bien-être de la Race Blanche. Les problèmes réels consistent à se libérer des griffes maléfiques du lobby juif et à travailler dans le sens de notre propre survie et de nos intérêts. Voyez les pages 196 et 197 de La Religion Éternelle de la Nature pour en savoir plus.

Avez-vous foi en quelque chose ?
Tout a fait.. Notre foi est explicitée dans les 508 pages de La Religion Éternelle de la Nature. Nous avons foi dans le futur de la Race Blanche et dans son triomphe final. Nous considérons ce triomphe comme notre but le plus élevé. Nous croyons en tout ce qui est justifiable et prouvé. Nous ne croyons pas au surnaturel, aux divinités ni en un monde parallèle hors de l’univers existant. Nous ne croyons pas en un monde d’esprits et de fantômes et nous ne croyons certainement pas la bible juive, écrite par une bande de scénaristes juifs et menteurs. Nous croyons qu’un esprit sceptique et curieux n’est pas un mal. Être crédule et superstitieux n’est pas une vertu.

Vous dites dans La Religion Éternelle de la Nature que vous croyez en tout ce qui est étayé par des preuves suffisantes, et pourtant vous dites ne pas croire que le Christ ait existé. N’y a-t-il plus de preuves que le Christ ait existé plutôt que Jules César par exemple ?
Pas du tout. Alors qu’il y a beaucoup de preuves substantielles concernant la vie de Jules César, on ne trouve pas la moindre preuve pour justifier l’existence du Christ au moment où il est supposé avoir vécu. Par exemple, César a laissé derrière lui beaucoup de ses propres textes, qu’on étudie aujourd’hui à l’école. Le Christ, lui, n’a  rien laissé derrière lui et toutes les citations qui lui sont attribuées dans la Bible ont été écrites par les apôtres Matthieu, Marc, Luc et Jean, sans aucune preuve d’authenticité. Les auteurs Grecs, Romains ou autres ne font aucune mention du Christ ou d’un quelconque mouvement chrétien pendant le Ier siècle. Si jamais le Christ a existé, aucun des historiens, dramaturges, poètes, chroniqueurs de cette époque ne semblent avoir remarqué son existence. Il y a beaucoup de statues et de bustes en pierre de Jules César qui nous permettent de connaître sa physionomie. Au contraire, il n’existe pas le moindre élément quel qu’il soit qui nous permettrait de savoir à quoi ressemblait le Christ.

Bref, s’il y a une montagne de preuves concernant l’existence de Jules César, comme général, comme consul puis comme empereur, il n’y en a pas la moindre soutenant l’existence du Christ. Tout ce l’on sait de lui provient de personnes ayant vécu plusieurs générations après lui et promouvant ce qui allait devenir une  religion importante et dominante prospérant sur les sentiments crédules et superstitieux de l’humanité. Voyez le chapitre 16 de La Religion Éternelle de la Nature pour plus de détails.

Puisque les juifs contrôlent tous les centres du pouvoir, comment comptez-vous les en écarter et rendre à l’Homme Blanc son destin ?
Nous le ferons en consolidant et en étendant l’Église du Créateur jusqu’à ce qu’elle pénètre la pensée, le cœur et l’âme des meilleurs membres de la Race Blanche. Comme nous l’avons déjà dit, notre plus grand défi consiste à corriger la façon de penser des Blancs. Nous pensons que c’est possible en promouvant un mouvement religieux dédié à la survie, l’expansion et l’avancement de la Race Blanche. Nous pensons que c’est la seule manière d’accomplir ce travail énorme. Nous pouvons le faire et nous le ferons. Pour plus de détails sur les moyens à mettre en œuvre, voyez le chapitre « La Voie de la Grandeur » de La Religion Éternelle de la Nature.

La Créativité enseigne-t-elle l’aide aux autres ?
Oui, mais nous sélectionnons avec soin ceux à qui nous apportons de l’aide, de l’amour et de l’affection. Évidemment, nous ne croyons pas que nous devrions aimer ou aider nos ennemis. Par  ennemis, nous entendons les juifs et les races colorées. Nous pensons que nous devons sélectionner ceux que nous voulons aider parmi nos camarades de race blanche. L’Homme Blanc est la mesure de toutes choses, et nous voyons tout à travers les yeux de l’Homme Blanc, du point de vue de l’Homme Blanc.

La Bible n’a-t-elle pas été prouvée par les récentes découvertes scientifiques ? Le fossé entre christianisme et science ne se comble-t-il pas rapidement ?
Certainement pas. La réponse à ces deux questions est un NON! catégorique. Le fossé entre le christianisme et la science est aussi large que le Grand Canyon. Et ce fossé s’élargit d’autant plus vite que la science progresse à pas de géant. Aucun pont ne peut enjamber ce fossé. Grâce à l’astronomie et aux millions de galaxies découvertes, on ne peut que rire à l’idée de divinités planant dans le ciel. La géologie réduit à l’état de canular le soi-disant déluge et l’inondation planétaire en 2348 avant J.C. L’Histoire égyptienne réfute également l’idée d’une inondation massive. L’Histoire chronologique dément complètement la soi-disant « Histoire » que les juifs se sont inventés dans l’Ancien Testament. Malgré d’excellents livres écrits sur le sujet, ce conflit historique n’aura pas de fin. Il y a deux volumes d’un livre appelé « Une Histoire du conflit entre la Science et la Théologie chrétienne » écrit par A. D. White. Cet ouvrage n’est malheureusement plus disponible et difficile à trouver.

Que pensez-vous de la récente découverte des manuscrits de la Mer Morte ?
J’ai lu plusieurs bons livres sur les manuscrits de la Mer Morte. Il me semble que tous ces manuscrits prouvent (a) qu’il existait déjà une petite secte juive, les Esséniens,vivant près la Mer Morte. (b) Que les Esséniens enseignaient pratiquement les mêmes idées suicidaires que celles exprimées par Jésus Christ dans le Sermon sur la montagne. (c) Cela semble montrer que les soi-disant nouveaux enseignements attribués à un mythique Fils de Dieu nommé Jésus Christ n’étaient en fait pas nouveaux du tout, mais étaient déjà enseignés presque mot pour mot par les Esséniens, qui ont précédé le début de l’ère chrétienne d’au moins un siècle.

Que pensez-vous des recherches archéologiques à Jéricho ? Ne confirment-t-elles pas l’authenticité de la Bible ?
Pas du tout. Cela confirme simplement qu’il existait une ville appelée Jéricho. Et encore, les scientifiques n’en sont pas sûrs. La Bible mentionne également d’autres villes comme Rome et Jérusalem qui existent encore aujourd’hui. Cela ne confirme donc en rien les supercheries religieuses mais simplement que des villes comme Jéricho, Rome et Jérusalem existaient au moment de l’écriture de la Bible.

Quelle est selon vous la différence entre la science et le christianisme ?

La science n’est ni plus ni moins que du bon sens mit en application. Elle cherche des réponses honnêtes. La science recherche objectivement la vérité, sans se soucier de la direction que celle-ci peut prendre. En face, le christianisme tâche d’étouffer la vérité et veut forcer ses disciples à « croire » ses affirmations, quel que soit l’insulte faite à leur intelligence. La Science a énormément fait avancer l’État des connaissances de la Race Blanche. Au contraire, le christianisme a entravé le développement des savoirs et a perpétué la superstition, l’ignorance et la souffrance comme peuvent en témoigner les mille ans de Moyen-Âge.

La Race Blanche semble avoir très bien réussi à se maintenir par elle-même. Pourquoi vous sentez-vous si concerné par sa survie ?

La Race Blanche se maintenait très bien par elle-même aux XVème, XVIème, XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles mais ce n’est plus vrai aujourd’hui. Dès les années 1920, la Race Blanche a été numériquement dépassée au niveau mondial par les races colorées avec un ratio de 2 pour 1. Aujourd’hui, seulement deux générations plus tard, l’explosion numérique des races colorées porte ce ratio à 12 pour 1. Les Nations Unies,organisation contrôlée par les juifs, prévoit allègrement que ce ratio sera porté à 49 pour 1 dans seulement une génération. Des notions élémentaires de mathématiques suffisent pour comprendre que la Race Blanche est désormais une espèce en danger, proche de l’extinction ou du métissage généralisé. Dans les deux cas, la Race Blanche disparaîtra, et avec elle toutes les bonnes choses qu’elle a produite, tels que la civilisation, la culture, l’art et tout ce qui contribue à une bonne vie. Le plus tragique et le plus ironique dans tout ça, c’est que c’est précisément la capacité de l’Homme Blanc à produire de la nourriture, de la technologie, de la médecine, qui, transféré aux sous-races, a produit cette catastrophe. Transférer ces savoirs aux races colorées leur a permi cette explosion numérique. Le but immuable de l’Église du Créateur consiste à ramener l’Homme Blanc à la raison et de lui permettre de conserver sa créativité et son ingéniosité au seul bénéfice de sa propre race.

Vous avez écrit un livre magnifique avec lequel je ne puis qu’être d’accord avec presque tous les points. Mais pourquoi tout gâcher en y parlant d’Hitler ?

Chaque jour, les Juifs déversent des montagnes de mensonges grossiers et d’injures à l’encontre Adolf Hitler, bien qu’il soit mort depuis maintenant plus de 35 ans. Chaque années, les juifs injectent des millions de dollars pour continuer à déverser leur propagande vicieuse contre Hitler. C’est bien la preuve que les juifs sont effrayé par les idées d’Hitler et par la suprématie de la Race Blanche. Les importantes contributions de ce grand chef  à notre cause devaient donc s’intégrer à notre foi et être analysées et connues à leur juste titre.

La Créativité est-elle en tous points d’accord avec Adolf Hitler ?
Pas sur tout, non. Nous nous démarquons du national-socialisme sur quatre ou cinq points majeurs. Tout d’abord, nous pensons que le national-socialisme était par essence un facteur de division au sein de la Race Blanche. Nous épousons au contraire un Socialisme Racial qui réunit tous les peuples blancs du monde, sans idées pangermanistes. Voyez la page 290, chapitre 5 de La Religion Éternelle de la Nature : « L’Allemagne, Adolf Hitler et le National-Socialisme ».

Mais Hitler n’a-t-il pas tué six millions de juifs ?
Non. C’est le plus gros mensonge et le plus gros canular de tous les temps, au même niveau que le christianisme. Des recensements publiés à l’intérieur de la communauté juive montre qu’entre 1938 et 1948 leur population est passé approximativement 16 600 000 à 17 650 000, soit une augmentation de plus d’un million. Comment serait-il possible que 6000 000 d’entre-eux aient disparu durant la même période. Voyez « Le mensonge des six millions » de La Bible de l’Homme Blanc.

Pourquoi les juifs voudraient-ils mentir à ce point, si tout cela était faux ?
Ils en tirent d’énormes dividendes. Avec le monopole de la propagande médiatique, ils ont pu répandre ce mensonge au niveau planétaire quasiment sans opposition.

Quels sont ces « énormes dividendes » dont vous parlez ?
(a) Cela permet aux juifs, qui ont été les vrais instigateurs de la Seconde Guerre Mondiale, d’apparaître comme les victimes et d’engranger un courant de sympathie mondiale auprès des Gentils (goyim comme ils les appellent) crédules et confiants. (b) Profitant de cette sympathie mondiale, ils ont volé la Palestine aux arabes et ont créé l’État voyou d’Israël. (c) Ils dépouillent chaque année le peuple allemand de millions de dollars au titre des « restitutions ». C’est du chantage et du vol au profit d’Israël. (d) Ils détruisent toute opposition au projet de domination mondial juif. (e) Ces mensonges sont une mine d’or pour renforcer leur main-mise sur les peuples dans les domaines financiers, médiatiques et gouvernementaux.

Quelle serait donc votre réponse face au problème juif ?
La seule solution est que les Blancs du monde s’unissent et s’organisent au niveau mondial pour reprendre le contrôle de leur propre destin. C’est le droit le plus fondamental de la Nature. Pour cela, ils doivent s’unir autour de quelque chose et ce quelque chose doit être une foi forte et profitable à laquelle les peuples Blancs puissent se rattacher. Voilà pourquoi existe la Créativité. Notre philosophie, notre foi et notre programme pour la survie, l’expansion et l’avancement de la Race Blanche sont explicités dans La Religion Éternelle de la Nature et de La Bible de l’Homme Blanc. Il est du devoir moral de chaque Homme Blanc de promouvoir, d’approfondir et de propager cette foi altière, non seulement pour lui-même mais également pour les futures générations à venir au cours du prochain million d’années. Mettons-nous au travail et accomplissons cette noble tâche.