lundi 28 mars 2016

Vers un réveil de la Race Blanche ?

     

Avertissement : Guillaume Faye a toujours occulté le rôle des juifs dans la destruction des Blancs en Europe comme partout ailleurs. Avant l'émergence d'Hervé Ryssen et la sortie de son livre "Les espérances planétariennes" en 2005, il existait en France une "extrême droite" incapable de prononcer ou d'écrire le mot JUIF : les Pierre Vial, Jean-Yves le Gallou, Alain de Benoist, Dominique Venner, etc. 
Toutefois Guillaume Faye est une exception, si lui prononce et écrit le mot JUIF, c'est uniquement pour en dire du bien ! Au-delà de la question juive, les analyses de Guillaume Faye sont d'excellente qualité.


Comment tout cela finira-t-il ?

1er hypothèse : aucune action de la part des Blancs.
C'est la mort lente, la Race Blanche est couchée dans son lit, elle se laisse aller et attend patiemment la venue de la mort. C'est la fin de l'Histoire.

2ème hypothèse : il y a une action de la part des Blancs.
Confrontés à des agressions de plus en plus violentes (attentats, massacre des dirigeants du FN, égorgements de villages sur le sol français ...) les Blancs agissent. S'il y a action, alors tout devient possible, c'est le retour de l'Histoire.

C'est ici qu'on prend conscience de toute la stupidité des arabo-musulmans. Ils avaient la victoire à portée de mains. Il leur suffisait de conquérir la France par le ventre de leurs femmes. La paix leur garantissait la victoire. La France leur serait tombée dans les mains comme un fruit mûr, il suffisait de patienter encore une quarantaine d'années. En nous déclarant la guerre, les arabo-musulmans risquent de la perdre.

Et cette guerre raciale qui nous est faite sur notre sol, soyez en sûr ils la perdront, car notre race est en tout point supérieure à la leur.

RaHoWa!


dimanche 27 mars 2016

Le pape François condamne le refus de ceux qui pourraient offrir un accueil et de l'aide aux "migrants"

Le pape François lèchant les pieds d'un nègre musulman.


Le pape François a condamné dimanche, dans son message de Pâques, le « refus de ceux qui pourraient offrir un accueil et de l'aide » aux envahisseurs.

Il a lancé un nouvel appel pressant aux responsables des pays développés, notamment européens, à ne pas fermer leurs frontières. 


Une étude scientifique le confirme encore : les gènes déterminent l’intelligence


Encore une autre étude scientifique – cette fois en Australie – a prouvé que l’intelligence est génétique, découlant de l’hérédité et non de l’environnement, confirmant que la vue du monde gauchiste de « l’égalité humaine » est construite sur un mensonge délibéré.

La nouvelle étude a découvert que les capacités en mathématiques et en lecture sont au moins à 75 pourcents génétiques, les capacités en écriture à 50%, et que les différences d’environnement scolaire contribuent pour moins de 5% des capacités d’une personne donnée.

Comme l’a rapporté la chaîne australienne SBS, cette nouvelle étude a définitivement montré que « les gènes sont plus important pour expliquer les performances scolaires que les enseignants et les écoles ».

L’étude était fondée sur une recherche de grande envergure sur les performances scolaires de jumeaux, tracée avec les tests du programme national d’évaluation en lecture, écriture et calcul (NAPLAN) du ministère de l’Éducation australien.

Le NAPLAN est composé de tests dans quatre domaines de lecture, écriture, conventions du langage (orthographe, grammaire et ponctuation), et mathématiques, et est mené sous la direction Conseil de l’Éducation australien.

La recherche a été menée par le professeur émérite Brian Byrne et ses collègues du Centre d’Excellence pour la Cognition et ses Troubles, et l’université de Nouvelle Angleterre.

La recherche sera bientôt entièrement publié, avec l’essentiel de son processus de vérification par les pairs complété, a rapporté SBS, bien que certaines parts de l’étude aient été publiées l’an dernier. Celles-ci indiquaient que la « performance sur les tests de lecture à large échelle et sur des tests administrés individuellement était de modérément à substantiellement héritable, et que les mêmes gênes contribuaient à la peformance dans les deux types de test ».

SBS a indiqué que Byrne et ses collègues avaient reçu l’autorisation d’accéder à environ 3.000 paires de jumeaux et ont pu évaluer leurs performances scolaires en lecture, écriture et calcul aux tests NAPLAN lors des 3ème, 5ème, 7ème et 9ème années scolaires.

« Les résultats étaient étonnants », écrits SBS. « Les familles, les enseignants et les écoles avaient une contribution plus modeste pour expliquer les différences de performance scolaire des élèves dans la même année ou classe », et la « majorité des différences entre les capacités des étudiants en lecture, écriture et calcul étaient attribuables à leur constitution génétique ».

Byrne a dit que l’implication de jumeaux dans son étude a été extrêmement importante. « Ils sont l’expérience naturelle parfaite. Nous utilisons leurs données pour extrapoler à la population générale. »

Parce que les jumeaux partagent une large proportion de leurs gènes (quand ce n’est la totalité) – et partagent presque toujours le même environnement en grandissant, une comparaison de leurs différences et similarités révèlent si certains comportements et capacités sont le produit de l’éducation ou de leur nature.

Par exemple, il a découvert que les jumeaux – identiques ou non – avaient des performances similaires l’un et l’autre même quand ils étaient dans des classes et écoles différentes.

Nous devons protéger notre patrimoine génétique 
à tout prix et par tous les moyens.


En d’autres mots, les gens avec une grande intelligence ont de grandes capacités, et les gens avec une faible intelligence ont de faibles capacités – et ces traits sont directement hérités de leurs parents, et nont pas « causés » par l’école où ils étudient ou tout autre facteur social.

« Les capacités d’écriture étaient les moins influencées par la génétique – seulement environ 50% » poursuit SBS, ajoutant que « l’influence génétique sur la lecture, l’orthographe et les capacités mathématiques se situe entre 50% et 75% ».

« Les gènes sont les choses qui, pour l’essentiel, déterminent les différences parmi les enfants, et non pas les enseignants différents, ou même les écoles différentes », a déclaré Byrne à SBS.

Il a aussi indiqué que ses « découvertes sapent l’idée selon laquelle un facteur majeur sur la réussite des enfants est la qualification du professeur et son enseignement ».

Il a aussi ajouté qu’il est important « pour le système éducatif de comprendre que les gènes comptent ».

Interrogé pour commentaire par SBS, Chris Watt, secrétaire fédérale du syndicat des enseignants indépendants, a dit que cette « étude confirme ce que les enseignants savent depuis longtemps : certains enfants sont nés avec des avantages, d’autres non, et il faut des ressources plus importantes pour leur permettre de tenir compte de ces différences dans leur enseignement. Au final, une école ne peut pas tout faire ».

Ces découvertes confirment une étude antérieure réalisée au Royaume-Uni, où les chercheurs avaient étudié les résultats aux examens du certificat général du secondaire, avec des paires de jumeaux identiques et non-identiques.

L’étude nationale était dotée d’un échantillon de 11.117 élèves de 16 ans, et ses résultats indiquaient eux aussi que le patrimoine génétique compte davantage que les enseignants, les écoles ou l’environnement familial.


Africa Addio - White Farms for Sale

     
Vidéo en italien.

samedi 26 mars 2016

Ces tueurs, ça pourrait être nos voisins

       
Le journaliste Fayçal Cheffou, troisième terroriste de l'aéroport de Bruxelles.


    

Extérieurement rien ne distingue un maghrébin modéré, d'un maghrébin poseur de_bombes. Votre voisin ou votre collègue de travail pourrait être un terroriste musulman sans que vous le sachiez.
   

Sébastien Chenu, futur directeur de campagne de Marine le Pen en 2017 ?


Comme Florian Philippot, Sébastien Chenu n'a jamais voté pour Jean-Marie Le Pen. le premier est numéro 2 du FN et principal conseiller de Marine Le pen, le deuxième a été nommé à la tête d'une des plus grandes fédérations du FN et pourrait devenir directeur de campagne ou porte-parole de Marine le Pen pour la campagne présidentielle de 2017. L'Express lui consacre un article intitulé "Front national: Sébastien Chenu, le gay pouvoir".

Extraits :

"Le vendredi 18 mars, Marine Le Pen et Sébastien Chenu, son conseiller en pleine ascension, s'envolent pour cinq jours en outre-mer, avec un passage par le Québec. Si la présidente du FN a décidé, pour son premier déplacement de campagne hors de métropole de l'année, de s'adjoindre la compagnie de celui qu'elle a débauché de l'UMP il y a à peine plus d'un an, c'est parce que Sébastien Chenu s'impose comme un élément central du dispositif de la prochaine présidentielle: "Je pense à toi pour 2017", lui a-t-elle déjà susurré. Les plus audacieux lui prédisent un poste de directeur de campagne, les plus réalistes un rôle de porte-parole (...)

Il participe depuis le début de l'année aux très restreintes et informelles réunions hebdomadaires dont le but est d'établir la stratégie personnel de la présidente du Front National ; il sera candidat aux législatives dans le Nord (...)

Cet art consommé de la séduction sociale, Sébastien Chenu l'a appris avec son compagnon, Emmanuel, consultant dans la mode, en vingt-trois ans de vie commune. Dans leur appartement du IXème arrondissement, défilent "des gens dans la création et le mouvement", raconte Emmanuel. Des artistes, des créateurs, des décideurs et même des ministres et des gens du monde des médias (...)

Ils ont été aperçu en compagnie du magnat Pierre Bergé ou de Pascal Houzelot, le gay le plus puissant et le plus controversé du Paris médiatique, propriétaire de la chaine 23 (...). "Il n'y a pas de mystère, le milieu de la culture, à Paris, est un milieu homo" appuie un dirigeant (lui-même gay) du Front national (...)"

source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/03/s%C3%A9bastien-chenu-futur-directeur-de-campagne-de-marine-le-pen-pour-2017-.html

FN Sciences Po : «Jean Moulin incarne le rassemblement des patriotes pour la souveraineté»



Avant 1940, la France n'était pas libre et souveraine. Elle était sous domination juive (le Front populaire de Léon Blum). L'Allemagne nationale-socialiste a libéré la France. Malheureusement, les conditions de cette libération (les frais de guerre dus à l'Allemagne*) étaient trop sévères pour qu'une bonne entente puisse se faire.

(*) C'est la France juive qui a déclaré la guerre à l'Allemagne et non l'inverse.

- - -

L’association Front National de Sciences Po Paris vient d’annoncer avoir choisi «Jean Moulin» comme nom de baptême. Dans un communiqué, les étudiants FN de l’Institut d’études politiques parisien indiquent vouloir «rendre hommage à ce grand patriote». Sur sa page Facebook, le FN Sciences Po va jusqu’à détourner la célèbre photo du fondateur du Conseil national de la Résistance pour s’en faire un logo où le chapeau et l’écharpe de Jean Moulin sont très reconnaissables. Un choix provocateur qui suscite un début de polémique.

«Aujourd’hui, le Front National incarne les valeurs que représente Jean Moulin» affirme Thomas Laval, président de l’association étudiante Front National à Sciences Po. «C’est celui qui a réussi à rassembler des patriotes français de tous bords politiques, et c’est exactement ce qui se passe au Front National» continue-t-il, prenant comme exemple son association. Lui était auparavant à l’UMP, et d’autres meneurs du FN Sciences Po comme Davy Rodriguez, ancien Front de Gauche et Antoine Chudzik, d’abord encarté au Parti Socialiste, ont également quitté leurs partis pour le FN. «On prouve que le clivage droite-gauche n’existe pas» insiste Thomas Laval.

Un choix salué par Florian Philippot

Le FN Sciences Po se revendique également de l’héritage de Jean Moulin pour certaines de ses idées. «Jean Moulin est aussi le premier président du Conseil National de la Résistance, celui qui a établi certaines bases pour notre pays: un État protecteur, stratège économiquement, social pour les salariés et les retraités. Une partie du projet défendu par Marine Le Pen est dans cette lignée» selon Thomas Laval, qui affirme qu’«aujourd’hui, c’est le FN qui incarne la protection des salariés et la souveraineté de la France». Le choix de Jean Moulin pour représenter le FN à Sciences Po a été salué par Florian Philippot, vice-président du Front National.


Au FN Sciences Po, Jean Moulin succède à Léon Blum

Face aux critiques, Thomas Laval assume le choix de son association. Il dénonce des «réactions épidermiques qui n’ont pas beaucoup de sens», car selon lui «Jean Moulin incarne le rassemblement des patriotes pour la souveraineté» que «représente aujourd’hui le Front National». Le président du FN Sciences Po ironise sur ces «gens de gauche qui s’insurgent et qui s’étaient déjà insurgés lorsque l’on avait mis en avant la figure de Léon Blum contre la loi El Kohmri». En février dernier, le FN Sciences Po avait déjà fait parler de lui en réutilisant la figure socialiste du Front Populaire pour dénoncer le projet de loi Travail.


Communiqué de presse du FN SciencesPo

Jean Moulin, c’est le préfet d’Eure-et-Loir qui fut révoqué par Vichy car il était viscéralement républicain. C’est aussi celui qui se rendit à Londres en prenant tous les risques afin de rencontrer le chef de la France libre, le Général de Gaulle, qui lui donna alors pour mission d’unifier les mouvements de la Résistance française. Cette mission, il l’accomplit avec brio en réunissant autour d’une même table des Français aux sensibilités politiques différentes mais qui n’avaient au coeur qu’un seul objectif : rendre à la France sa dignité, sa souveraineté et son honneur.

Jean Moulin, c’est également le premier président du Conseil National de la Résistance, conseil qui posa pour la Libération les bases d’un État protecteur pour les libertés individuelles, stratège pour l’économie nationale, social pour les salariés, les retraités et les plus démunis.

C’est enfin l’homme qui ne fléchit pas sous la barbarie nazie et qui paya de sa vie la loyauté envers son pays.

En prenant ce nom de baptême, le FN Sciences Po espère ainsi honorer la mémoire de ce serviteur exceptionnel de la France et méditer son exemple. Nous affirmons enfin solennellement notre attachement aux valeurs portées par Jean Moulin et appelons à l’union de tous les Français autour de Marine le Pen, pour un sursaut patriote dans notre pays.


Article indisponible

Nous avons supprimé cette communauté à la suite d'une demande légale.

Jean-Pierre Elkabbach : Métissée la France est plus grande

    

La contre-sélection raciale du judéo-christianisme

Le judéo-christianisme nous a apporté 1000 ans de ruines et de désolations.


L’avènement du judéo-christianisme sur les décombres de l’Empire Romain a été une catastrophe pour la race blanche, un coup d’arrêt millénaire pour sa progression.

L’Eglise, tant qu’elle a eu le pouvoir, a pratiqué la contre-sélection raciale dès les derniers temps de l’Empire Romain: les conditions sociales étant telles que quiconque désirait une vie paisible et studieuse se trouvait contraints de chercher un refuge contre la violence des temps dans des monastères, elle en profitait pour leur imposait le célibat, privant ainsi l’Occident naissant de la descendance de ces esprits. Après la chute de Rome et tout au long du Moyen-Âge, les individus prometteurs furent récupérés, surtout à partir de l’école obligatoire voulue par Charlemagne : les religieux chargés de l’éducation des enfants, dès qu’ils repéraient les plus intelligents, les extrayaient du lot, les tonsuraient et les intégraient dans le clergé, où ils étaient censés ne point se reproduire, ou en tous cas moins que le reste de la population.

Les adultes émancipés de la superstition biblique, progressistes ou intellectuels, furent éliminés avec persistance sur une large échelle par la persécution, la mise à mort, l’emprisonnement et le bannissement, laissant la perpétuation du peuplement aux brutes, aux serviles et aux crétins. L’Eglise Romaine a ainsi drastiquement diminué la puissance cérébrale de l’Europe, et si beaucoup de prêtres n’étaient passé outre et n’avaient baisé quand-même, l’Occident serait devenu un des ces civilisations figées comme on en trouva en Ancienne Egypte ou en Asie.

La scolastique a été l’autre arme utilisée par l’Eglise pour court-circuiter les intelligences médiévales. Il n’y a rien de tel, pour stériliser les intellects, que de leur imposer de consacrer leur activité à approfondir ou à démontrer des pseudo-problèmes. La majeure partie de la vie intellectuelle de cette époque fut dévoyée en déduction ou démonstration de vérités imposées, au lieu d’être consacrée à une fructueuse recherche. Des intelligences prodigieuses ont été détournées à écrire des centaines de pages sur des créatures imaginaires (Angélologie) tandis que maladies et famines décimaient régulièrement une population déjà amoindrie par des conditions de travail primitives, le seul remède trouvé par les instances religieuses étant… les procès d’animaux. Durant tout le Moyen-Âge, l’Eglise a gaspillé la majeure partie du génie créatif aryen à vérifier si la moindre découverte scientifique ne contrevenait pas aux « Saintes Ecritures » juives, et à y assujettir toutes les formes d’art. Résultat, la culture européenne, qui aurait du continuer la culture gréco-romaine, a fait du surplace pendant un millénaire. Dès qu’après la Réforme le joug écclésiastique a commencé à perdre de son poids, tout est reparti, et en moitié moins de temps la Science et les Arts ont donné à l’humanité cent fois plus de fruits!

On ne pouvait imaginer meilleure méthode pour éliminer les lignées de génie des nations, car dans les monastères, à coté d’un réel enseignement, les moines étaient soumis à un conditionnement sous la forme d’un système d’interruption du sommeil : réveillés plusieurs fois par nuit pour aller dire des prières, on leur faisait toute leur vie répéter en boucle d’abrutissants versets hébraïques. Jamais un religieux ne pouvait connaître un temps de sommeil complet, et la même antienne était imposée pendant les repas. La Réforme mit progressivement fin à tout cela, mais non sans mal car l’Eglise, plus prompte à pardonner aux malandrins, assassins et autre délinquants de droit commun, qu’à ceux qui osaient penser et réfléchir hors du champ des Ecritures, se déchaîna à leur encontre. Une autre élimination d’intelligence eut lieu en Italie Septentrionale, en France et aux Pays-Bas ou des centaines de milliers de huguenots furent tués ou exilés. En Espagne, durant plus de trois siècles (de 1471 à 1781) l’Inquisition condamna au bûcher ou à la prison plusieurs dizaines de milliers de personnes. Ne disposant plus de ces moyens, mais n’ayant pas renoncé à son rêve de domination planétaire, l’Eglise se tourne donc maintenant tout naturellement vers cette autre méthode d’amoindrissement de la valeur raciale : le métissage par l’immigration constante et massive en Europe par ce que le reste du monde vomit de pire.

Dès Noël 800, date du couronnement de Charlemagne comme empereur, la papauté n’eut d’autre but que de détenir aussi bien le « glaive temporel » que le « glaive spirituel », c’est-à-dire de gouverner aussi politiquement l’Occident ; l’Église catholique romaine tentera d’instaurer une théocratie pontificale en faisant du pape le représentant de Dieu sur terre, témoin les Dictatus papæ (03/1075) du pape Grégoire VII affirmant que la plénitude de pouvoir ( plenitudo potestatis ) doit appartenir au souverain pontife. Ce césaropapisme inversé va faire que la papauté, à partir du délitement de l’Empire Carolingien (843) jusques à nos jours, va toujours tout faire pour qu’aucun autre projet d’unification d’un Empire Européen que le sien n’aboutisse. L’histoire de cet Occident va donc comporter une longue série de guerres entre chrétiens dont les armées, avant d’aller s’entretuer, étaient bénies par des prêtres d’une même église… d’Otton le Grand à Adolf Hitler en passant par Napoléon , le Vatican s’emploiera toujours à saper les projets d’unification politique de l’Europe, à défaut de pouvoir réussir les siens.

Une réponse de la Sororité Aryenne à un commentaire posté sur : https://blancheurope.wordpress.com/2016/03/25/le-pape-francois-lave-et-baise-les-pieds-denvahisseurs-etrangers/

vendredi 25 mars 2016

Le pape François lave les pieds de migrants de diverses religions

La Race Blanche doit se libérer du judéo-christianisme.

Le pape François a lavé jeudi les pieds de onze migrants de confession chrétienne, musulmane ou hindoue et d’une employée de leur centre d’hébergement près de Rome, témoignant de la priorité qu’il accorde à l’accueil. Dans une courte homélie improvisée, le pape a opposé ce geste de «fraternité» au «geste de guerre, de destruction» commis mardi à Bruxelles, où des attentats ont fait 31 morts et près de 300 blessés. «Derrière ce geste, il y a les fabricants, les marchands d’armes, qui veulent le sang, pas la paix, qui veulent la guerre, pas la fraternité», a-t-il dénoncé. «Nous sommes différents, nous avons des cultures et des religions différentes. Mais nous sommes frères et nous voulons vivre en paix, et tel est le geste que je fais avec vous», a-t-il insisté avant de demander aux centaines de demandeurs d’asile présents d’échanger «un geste de fraternité».

Au cours de cette messe célébrée en plein air, le pape s’est agenouillé devant les migrants et leur a lavé un pied avant de l’essuyer et de l’embrasser.

Chaque année, lors de la messe du Jeudi saint précédent Pâques, il est de tradition que les prêtres, y compris les évêques et le pape, lavent les pieds de 12 personnes, en mémoire du geste que Jésus a fait pour ses 12 apôtres quelques heures avant son arrestation, selon les Evangiles. Ces dernières années, François a innové en lavant les pieds de non catholiques et de femmes. Parmi les onze migrants sélectionnés se trouvaient trois femmes et huit hommes, âgés de 20 à 37 ans : quatre Nigérians catholiques, trois Erythréennes coptes, trois musulmans venus du Mali, de Syrie et du Pakistan, un Indien de confession hindoue.

Le ministre italien de l’Intérieur, Angelino Alfano, a salué «un geste de grande signification, pas seulement symbolique», d’un pape «qui montre le chemin de la paix et du vivre ensemble entre peuples appartenant à différentes religions».


Promesses non tenues !

                       

Les médias (les juifs) nous avaient promis que tout irait bien. Que les Arabes s'assimileraient - eux aussi - comme les Italiens ou les Polonais !

Une race inassimilable.

La réalité est tout autre. Chaque nouvelle génération d'Arabes est pire que la précédente. La première génération se taisait, la seconde se "révoltait", la troisième nous massacre.      
    

Arrestation de Reda Kriket, nommé le "Français" par les médias

Jusqu'à aujourd'hui, on ne trouve pas un seul Blanc parmi les terroristes musulmans qui ont frappé l'Europe. L'aspect purement arabe du djihad semble gêner les médias (les juifs).

On le voit avec Reda Kriket, décrit comme un Français d'origine sur BFMTV, ou encore itélé qui nous le présente sur une photo noir et blanc (alors que la photo couleur de son avis de recherche est plus explicite). On a bien affaire à un bougnoule.


Olivier Corel dit l'émir blanc.

Ce n'est pas la première fois que les médias tentent de gommer le caractère racial de la guerre qui nous est faite. Il y a Olivier Corel dont le vrai nom est Abdel Ilat Al-Dandachi. Un bougnoule de Syrie qui a francisé son nom.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Corel


Fabien Clain, a formé Mohamed Merah 
dans un petit village de l'Ariège.


Ou encore, Fabien Clain qui a prêté sa voix à l'Etat islamique pour revendiquer la tuerie du 13 novembre. Et qui est présenté par les médias comme un converti (un Français converti) - alors qu'il est un mélange de races plus ou moins déterminées.

C'est une guerre raciale qui a été déclarée à l'Europe. Les 2 ou 3 Blancs partis mourir en Syrie n'y changent rien. L'islam est perçu comme une religion de bougnoules - et il l'est en grande partie.

RaHoWa!

mardi 22 mars 2016

Tous unis contre les Blancs

    
   

Les fanatiques actuellement au pouvoir en France ont récemment lancé une campagne de haine contre les Blancs. Les extrémistes Hollande, Valls et Cazeneuve comptent revigorer les islamistes importés sur notre sol, grâce à la campagne #TousUnisContreLaHaine.

Deux vidéos (commandées par la clique Hollande/Valls/Caveneuve) tentent de faire croire que les Français sont des êtres foncièrement racistes et islamophobes. Ce qui ne peut qu'encourager les arabo-musulmans à commettre d'autres carnages contre les Blancs.

Pourtant, il faut l'avouer, les Français ne sont pas très racistes, la plupart ne croient même pas en l'existence de leur propre race !

Cette propagande l'Etat ne sert qu'à culpabiliser les Blancs (jamais assez accueillants) et à justifier de prochaines attaques contre la Race Blanche.

lundi 21 mars 2016

Retrouvons nos instincts !


La Nature ordonne à toutes les espèces, sous-espèces ou races, de suivre leurs instincts. Des microbes aux nègres en passant par les « mauvaises » herbes, toutes les espèces, sous-espèces (ou races) suivent leurs instincts naturels : un territoire pour pérenniser ses gènes, et une extension du territoire pour multiplier son genre (sa race).

En envahissant l’Europe, les races de boue ne font que suivre leurs instincts naturels – elles cherchent de nouveaux territoires pour étendre (multiplier) leur race.

Les Blancs ont perdu leurs instincts à force de domestication. Les juifs nous ont domestiqués jusqu’à nous faire perdre tous nos instincts. Y compris le premier d’entre eux : l’instinct de survie !

La Nature pousse chaque espèce à s'améliorer, à conserver les caractéristiques raciales qui lui sont profitables et à abandonner les caractéristiques raciales qui lui sont néfastes. Sous l'effet de l'évolution naturelle, chaque espèce engendre de nouvelles sous-espèces, qui deviendront de nouvelles espèces, qui évolueront à leur tour en de nouvelles sous-espèces (races). C'est grâce à ce processus évolutif permanent que nous sommes passés de la vie unicellulaire à la Race Blanche - summum de l'évolution.

L'instinct naturel des races de boue les pousse à se métisser avec nous pour améliorer leur sous-espèce. Si la Race Blanche n'avait pas perdu tous ces instincts, elle ferait tout pour conserver son patrimoine racial intact - afin de conserver sa place au sommet de l'évolution.

RaHoWa!

La Créativité, Hitler et les skinheads


Ben Klassen a lu “Mein Kampf” en 1938, fortement impressionné par l'Allemagne d'Adolf Hitler. Il comptait finir ses études en Allemagne, la guerre l'en empêcha.

Né en 1918, Ben Klassen avait une vue objective du national-socialisme. Alors que les générations nées après 1945, ont grandi dans l'hystérie antinazie. Les juifs ont pris un malin plaisir à calomnier Hitler, les rumeurs les plus folles ont couru sur son anatomie ou ses pratiques sexuelles. Diabolisé jour aprés jour par les médias (les juifs), l'homme qui s'est battu pour son pays et son peuple avec un courage exemplaire, est devenu un être diabolique. Un Suppôt de satan qui gazait des innocents par millions !!!

Les satanistes ont adopté Adolf Hitler. Les skinheads, en quête de provocation, se sont appropriés le salut nazi, hurlant des “Sieg Heil” lors de concerts alcoolisés. Les médias (les juifs) jubilaient !

Ben Klassen est resté fidèle au vrai Hitler jusqu'à la fin de sa vie. Les médias ont profité de cette fidélité pour nous associer à du néo-nazisme. Et quelques années plus tard, l'église du Créateur a été noyautée par les skinheads. Alors que notre religion raciale - la Créativité - s'adressait à tous les Blancs !

Nous devons impérativement repartir sur de nouvelles bases. Tant que les Blancs verront Adolf Hitler au travers de lunettes déformantes - il sera vain de nous associer à ce grand homme. Quant aux skinheads, combien sont-ils aujourd'hui en France ? Quelques centaines ? Moins d'un millier très certainement. Alors que nous devons convaincre des dizaines de millions de Blancs, que la Créativité est faite pour eux, que le salut de la Race Blanche passe par Ben Klassen.

La doctrine est ce qu'il y a de plus important. La nôtre peut ainsi se résumer : ce qui est bon pour la Race Blanche est la plus haute vertu et ce qui est mauvais pour la Race Blanche est le péché ultime. Grâce à notre doctrine religieuse nous ne perdrons jamais le nord.

Après la doctrine, il y a la nécessité de trouver un(e) Chef, pour porter cette doctrine. Quand nous aurons trouvé le Pontifex Maximus qu’il nous faut, alors notre religion raciale pourra décoller.

Une doctrine sans Chef (la Créativité) est aussi stérile qu’un(e) Chef sans doctrine (Marine le Pen).

RaHoWa!

Ce qu'a dit Adolf Hitler sur l'immigration et le multiculturalisme

    

dimanche 20 mars 2016

Crise migratoire : la rupture historique qui pourrait emporter l'Europe


De 1962 à 2014, l'immigration non blanche vers l'Europe était sous contrôle. L'éradication des Blancs reposait sur un dosage précis : une immigration ni trop élevée, ni trop basse. La destruction devait se faire lentement, comme le début d'un cancer qui n'a pas été détecté à temps. Pour que le projet réussisse, il fallait que la Race Blanche se réveille le plus tard possible, afin que le processus de destruction soit irréversible.

Mais depuis 2015, les flux migratoires du Sud vers le Nord ont explosé. Les destructeurs de la Race Blanche craignent un réveil des Blancs. 

LE FIGARO :

Les migrations posent désormais à l'Europe un défi existentiel. Ne soyons pas naïfs, la déferlante migratoire, si rien de sérieux n'est fait, n'est pas près de s'arrêter. Ce mouvement massif de populations, engagé depuis des décennies, s'est brusquement accéléré avec la crise libyenne qui a ouvert l'accès de la Méditerranée centrale aux migrants africains. Il s'est encore amplifié avec la crise syrienne, ouvrant les routes des Balkans et de la Méditerranée orientale à un nouveau flux massif en provenance du Proche et du Moyen-Orient, mais également d'Afghanistan et du Pakistan. Il n'y a aucune raison, en l'état actuel des choses, de penser que ce mouvement s'épuisera de lui-même, bien au contraire: les candidats au départ se comptent par millions. Et la nouveauté pour l'Europe, c'est à présent une vague d'immigration clandestine algérienne!

 Le mythe des réfugiés de guerre.

A cette crise migratoire, profondément déstabilisatrice pour les nations européennes, s'est ajouté le risque terroriste. Des indications convergentes montrent que des combattants de Daech, par centaines et peut-être par milliers, profitent de ce flux pour infiltrer l'Europe. Dernier en date, le général Breedlove, commandant les forces de l'OTAN en Europe, déclarait le 1er mars dernier devant le comité des forces armées du Sénat américain, que «l'Europe fait face à l'inquiétant défi de ces migrations de masse enclenchées par l'instabilité et l'effondrement des Etats et masquant les déplacements de criminels, de terroristes et de combattants étrangers. Dans ce mélange, l'Etat islamique se répand comme un cancer…» . De son côté, le directeur d'Europol estime entre 3 000 et 5 000 le nombre des djihadistes infiltrés en Europe. Nombre d'entre eux sont certainement passés parmi les migrants, à l'instar de plusieurs des assassins de l'attentat de novembre et du 4ème commando dont on vient d'apprendre l'existence . D'ailleurs, Manuel Valls a reconnu lui-même que plusieurs terroristes «ont profité de la crise des migrants pour se glisser en France» .

 Préoccupante également la proportion d'hommes jeunes parmi ces migrants. Les populations déplacées par la guerre sont, comme c'est le cas d'ailleurs dans les camps en Turquie , généralement composées au moins à parts égales de femmes et d'hommes. Or, d'après les statistiques d'Eurostat , 72% des demandeurs d'asile en Europe en 2015 sont des hommes, à tel point qu'en Suède désormais, le rapport hommes/femmes des 16/18 ans s'établit à 123 pour 100, soit une proportion plus dégradée qu'en Chine …

D'autres signes alarmants sont apparus: les agressions de Cologne et les événements similaires révélés depuis, les attaques de chrétiens dans des foyers de réfugiés en Allemagne , les avertissements d'autorités religieuses du Levant. Alors, parmi ces migrants, combien de combattants, combien de sympathisants de l'islam radical et du djihad, combien de neutres plus ou moins bienveillants, combien de fanatiques?

 L'U-E s'engage à recevoir autant de migrants que la Grèce en expulsera vers la Turquie.

Décidément, les migrants sont bien l'arme non-conventionnelle («hybrid war») qu'a évoquée Donald Tusk, le très consensuel président du conseil européen, devant le Parlement européen le 23 septembre 2015 . Il n'est toutefois guère facile de savoir qui tient cette arme de déstabilisation massive. On peut cependant affirmer sans se tromper qu'elle profite à Daech, bien sûr, mais également à la Turquie dont on connaît par ailleurs le jeu trouble en Syrie. Et c'est avec cette même Turquie que la chancelière allemande, après avoir entraîné l'Europe dans le chaos, s'avise de négocier un accord de dupes dont on peut assurer à coup sûr, s'il voit le jour, qu'il ne sera mis en œuvre qu'au seul bénéfice de la Turquie. Pour les Turcs: la libre-circulation en Europe (!), le doublement de l'aide européenne de trois à six milliards d'euros, des avancées dans les négociations d'adhésion à l'Union ; pour les Européens: la promesse de réadmissions, hypothétiques compte tenu notamment des obstacles juridiques, de demandeurs d'asile arrivés en Grèce, moyennant en plus, et c'est le comble, la réinstallation en Europe, un pour un, de réfugiés syriens présents en Turquie. Et l'on nous présente cet accord comme une victoire! La Sublime Porte sait bien profiter de nos faiblesses…!

Cet accord boiteux, pour ne pas dire calamiteux, ne freinera pas ou guère les flux migratoires, mais suscite pourtant l'émotion des belles âmes qui y voient une atteinte insupportable au dogme selon lequel l'immigration est bonne par essence, et d'autant meilleure qu'elle est massive. Face à la crise migratoire, les élites européennes apparaissent impuissantes, pétrifiées par leurs contradictions, prises entre la crainte des conséquences de cet événement sans précédent et leur vision irénique de l'immigration. Pourtant, certains ont pris la mesure du désastre, notamment en Europe de l'Est où les pays les plus menacés tentent de s'unir pour endiguer le flux et protéger leurs frontières. C'est bien la preuve que l'Union européenne, simple instance bureaucratique de gestion, est incapable d'assurer la sécurité des Européens. Seuls les Etats, qui disposent, selon la définition de Max Weber, du monopole de la violence légitime, sont en mesure de s'opposer au besoin par la force, certes avec retenue et discernement, au franchissement illégal de leurs frontières. Et c'est bien la grande faiblesse de l'Europe et des Etats de l'Ouest du continent que de renoncer par avance à ce recours à la force ; c'est l'abdication de toute maîtrise de son destin ; c'est la porte ouverte à toutes les soumissions.

Pendant ce temps en France, pourtant victime d'attentats meurtriers, notre classe politique ne s'inquiète guère. On vote le 18 février, à la dérobée, dans un hémicycle quasi-désert, une loi surréaliste sur l'immigration, qui rendra encore plus difficile le renvoi des clandestins et des déboutés du droit d'asile. On est ainsi désormais sûr qu'aucun clandestin ou demandeur d'asile, ou peu s'en faut, qui mettra le pied en France ne repartira sinon volontairement. Notre Gouvernement pousse décidément à son paroxysme l'art d'être à contre-courant… Mais le silence sur ces sujets de la droite, toute à la préparation des primaires et à ses querelles d'appareil, n'est pas moins sidérant et dénote une futilité et une désinvolture inquiétantes. Quant au FN, ses députés n'ont même pas participé au vote de la dernière loi.

Il n'est pas impossible que l'on assiste à un événement d'une ampleur historique qui marque la fin de l'Europe comme construction politique et la déstabilisation durable et peut-être irrémédiable des sociétés européennes. On entend d'ailleurs de plus en plus de Français prêts à partir à l'étranger pour y trouver, pour eux et leur famille, la sécurité et l'avenir qu'ils pensent désormais ne plus pouvoir trouver en France. Face à ce vent mauvais, des solutions existent , au premier rang desquelles on trouve la protection effective et active, au besoin par la force, de nos frontières et la remise à plat de tout notre dispositif juridique et administratif de gestion de l'immigration. Mais il manque une voix, respectée et crédible, sérieuse, volontaire et patriote, pour les porter dans le champ politique. Nous, comme bien d'autres, attendons l'émergence de cette personnalité.

source : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/03/18/31003-20160318ARTFIG00359-crise-migratoire-la-rupture-historique-qui-pourrait-emporter-l-europe.php

samedi 19 mars 2016

Monsieur Philippe Moureaux : un peu de discrétion ne ferait pas de tort !

Philippe Moureaux, bourgmestre (maire) de Molenbeek de 1992 à 2012.


Philippe Moureaux enchaîne les interviews dans la presse tant en Belgique qu'à l'étranger. En optant pour une telle intensité médiatique bien programmée, notamment pour promouvoir son livre "La vérité sur Molenbeek", l'ancien édile ne rend service ni à la classe politique, ni à sa commune.

Depuis la sortie de son livre : "La vérité sur Molenbeek", Monsieur Moureaux enchaîne les interviews dans la presse tant en Belgique qu'à l'étranger. Jeudi dernier encore, sur la chaîne française itélé, invité par Audrey Pulvar particulièrement interloquée par ses arguments, l'ancien bourgmestre de Molenbeek tentait de justifier sa gestion durant 20 ans. On comprendrait que Monsieur Moureaux s'exprime lors de l'une ou l'autre interview et observe ensuite un certain silence. En optant au contraire pour une telle intensité médiatique bien programmée notamment pour promouvoir son livre, l'ancien édile ne rend service ni à la classe politique, ni à sa commune.

Tout le monde peut faire des erreurs, mais lorsqu'on en fait, mieux vaut les assumer. Comme le signale justement l'éditorialiste Béatrice Delvaux à propos du livre en question : "Ceux qui espéraient une remise en cause de l'un des esprits les plus brillants du pays, seront abasourdis, voire choqués. Car on est au-delà de l'absence de mea culpa". Monsieur Moureaux a voulu faire de sa commune une sorte de laboratoire de mixité culturelle réussie. À force de jouer à l'apprenti sorcier, son éprouvette lui a pété entre les doigts, bien avant la fin de son mayorat. En effet, des liens entre différentes attaques terroristes et Molenbeek avaient déjà été établis depuis longtemps. Monsieur Moureaux n'a cependant rien changé, et ce, malgré les premiers signes alarmants de radicalisme qu'il avait lui-même perçus. Il aurait pu encourager la police à poursuivre toute délinquance même mineure, contrôler les lieux de cultes clandestins ou officiels où l'on prêche la violence, attirer une classe moyenne par une politique urbanistique intelligente pour casser la ghettoïsation de certains quartiers... Il a été un bourgmestre très puissant, peut-être le plus puissant du pays, et a bénéficié d'un très long mandat, on ne peut donc pas accepter qu'il se disculpe aussi facilement de ses responsabilités. Son attitude jette un discrédit et crée une forme de rejet entre le citoyen et la politique, ce qui déplorable.

 Philippe Moureaux est historien, il connaissait les conséquences de ses actes.

Un passage très étonnant de son livre est la phrase suivante?: "?La seule chose dont je suis certain, c'est que, placé au coeur de la société molenbeekoise, j'aurais été informé du séisme qui se préparait.?". Ce passage accrédite tout simplement la thèse de son meilleur ennemi, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, qui déclarait à propos d'Abdeslam?: "?Je pense qu'il doit y avoir, dans la communauté musulmane dans et autour de Bruxelles, un certain soutien?; pouvoir rester caché si longtemps, ce n'est pas possible si l'on est tout à fait isolé?". Croire qu'il aurait pu être au courant en étant une sorte de parrain de la cité est assez grave car cela soutient le fait qu'une omerta au sein d'une certaine partie de Molenbeek est possible. Cependant, cela ne résiste pas à la moindre critique historique, car il n'a pas pu empêcher l'ensemble des attentats perpétrés avec le soutien de personnes issues de Molenbeek lorsqu'il était encore aux affaires.

Depuis sa mise à la retraite forcée suite aux alliances post-élections communales, on ne peut pas dire qu'il ait reçu beaucoup de soutiens de ses anciens camarades du parti socialiste. En jouant si souvent le bon client des médias, il n'aide absolument pas son parti qui essaye tant bien que mal de faire oublier l'image d'un parti ayant joué la carte communautariste. La journaliste d'investigation d'origine marocaine, Hind Fraihi, avait, il y a 10 ans déjà, révélé l'envers du décor de la politique menée. Elle affirme notamment dans son enquête : "Le PS est connu pour sa politique laxiste envers les fondamentalistes musulmans". Chacune des apparitions de Monsieur Moureaux est l'occasion d'un nouveau reportage sur Molenbeek et accrédite ce sentiment. Même pour son parti, il aurait été bon qu'il reconnaisse les limites de sa gestion. Il aurait également été judicieux que les socialistes fassent une sorte d'inventaire des années Moureaux et en tirent les conséquences.

source : http://www.levif.be/actualite/belgique/monsieur-philippe-moureaux-un-peu-de-discretion-ne-ferait-pas-de-tort/article-opinion-475917.html

La loi Moureaux contre le racisme et la xénophobie (Belgique)

     
Philippe Moureaux, la figure du traître par excellence.


Philippe Moureaux a profité de l'attentat de la Bourse du diamant d'Anvers (octobre 1980) pour faire passer sa loi contre le racisme et la xénophobie. En clair, Philippe Moureaux s'est servi d'une attaque musulmane contre la communauté juive, pour museler les Blancs hostiles à l'arabisation/islamisation de la Belgique !

Loi contre le racisme et la xénophobie, dite loi Moureaux (Wiki) :

La Loi du 30 juillet 1981 tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme ou la xénophobie, dite Loi Moureaux est une Loi belge proposée par Philippe Moureaux. Il s'agit d'une loi contre les discours de haine mais aussi contre les discriminations et le harcèlement.

Depuis 1981, en Belgique avec l'adoption de la loi du 30 juillet 1981, dite la loi Philippe Moureaux, tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme et la xénophobie, quiconque commettant une discrimination à l'égard d'une personne ou d'un groupe en raison de sa prétendue race, de sa couleur, de son ascendance, de son origine, ou de sa nationalité, peut être puni d'emprisonnement et devoir payer une amende. La législation belge contre le racisme a également été étoffée en 1995, par la loi du 23 mars 1995, tendant à réprimer la négation, la minimisation, la justification ou l'approbation du génocide commis par le régime national-socialiste allemand pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces mesures rendent la Belgique pionnière dans la lutte contre le racisme [On en voit aujourd'hui le résultat. Et ça ne fait que commencer !]. En 1997, le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, est institué, il s'agit d'un service public qui agit dans cette thématique par recommandations, formations mais aussi plainte légale.

Le gouvernement belge dispose de deux ensembles législatifs : l'un luttant contre le racisme et la xénophobie, avec une législation pénale renforcée (notamment en faisant considérer comme circonstance aggravante le fait que certaines infractions à caractère racistes aient été inspiré par des motifs abjects) [des motifs abjects (je cite wikipédia) nécessitant des peines exemplaires à l'encontre des Blancs (uniquement).] et une nouvelle législation civile dotée d'un renversement de la charge de la preuve  [Tous les Blancs sont présumés coupables (racistes). Charge à eux de prouver au tribunal qu'ils ne le sont pas !]; L'autre visant tout autre discrimination non raciale, par exemple basée sur le sexe, l'orientation sexuelle, l'état civil, la naissance, l'âge, l'état de santé actuel ou futur, un handicap ou une caractéristique physique, la conviction religieuse ou philosophique.


L'islamo-racaille à l'assaut de l'Europe

     
La fin de la vidéo est très explicite.


Quelle que soit sa langue (néerlandais), un bougnoule reste un bougnoule.


Le sans-papiers algérien Mohammed Belkaïd voulait se faire_exploser

L'enclave musulmane de Molenbeek (Belgique) sert de base arrière au djihadisme.


L’Algérien Mohammed Belkaïd éliminé ce mardi lors d’une opération spéciale à Forest, en Belgique, était un migrant volontaire pour une opération suicide sur ordre de l’État Islamique.

Des policiers visés par des tirs lors d’une perquisition à Bruxelles

La VRT a pu prendre connaissance de la fiche de l’intéressé qui circule depuis quelques jours dans les médias. Elle atteste que M.Belkaïd était aux côtés de l’E-I depuis le 19 avril 2014 et qu’il a combattu en Syrie sous le nom de combat Abu Abdel Azziz al-Jazayri (l’Algérien).

Toujours selon ce document, M.Belkaïd n’aurait pas seulement été membre du groupe djihadiste, mais il se serait aussi porté volontaire pour un attentat-suicide.

Le terroriste a été abattu par un sniper lorsqu’il était en train de tirer sur les policiers avec sa Kalachnikov.


Danemark : 84% des bénéficiaires d’aides sociales sont des immigrés


Ce chiffre officiel apparaît particulièrement élevé, puisque la population immigrée au Danemark représentent seulement 8% des résidents. Les experts de ces rapports admettent que cela représente un "problème important et surtout très coûteux".

En outre, on estime que les immigrés du Danemark ont ​​coûté 11 milliards de couronnes  (environ 1 milliard 500.000 euros) par an, une somme relativement importante pour un pays comptant seulement 5 millions et demi de personnes. [...]

Au regard du nombre de Danois de souche dans le pays, le gouvernement est désormais préoccupé par le changement démographique. En dépit de la population danoise globale croissante en raison de l’immigration, la population réelle est en baisse, selon les statistiques du gouvernement.

source :  http://www.breitbart.com/london/2016/03/17/in-denmark-84-per-cent-of-welfare-recipients-are-non-western-immigrants/

vendredi 18 mars 2016

La France toujours championne de la fécondité dans l’UE en 2014

     

La France était toujours championne de la fécondité parmi les 28 pays de l’Union européenne en 2014, selon des chiffres diffusés mardi par l’Office européen des statistiques, Eurostat. Avec 2,01 enfant par femme, la France s’inscrit en tête des États membres. Elle est également la seule à afficher un taux supérieur à 2,0 parmi tous les pays. 


Lors d’un débat à Harvard, des nègres appellent ouvertement à l’extermination des Blancs

     
Cliquez CC pour obtenir la traduction en français.

Nouvelle campagne publicitaire de Donald Trump contre Hillary Clinton

  
Cliquez CC pour obtenir la traduction française.


Trump-Poutine : vers une union du monde blanc ?

En décembre 2015, Vladimir Poutine avait qualifié Donald Trump d'"homme brillant et plein de talent".

Donald Trump avait répondu sur la chaîne ABC :

"Si Poutine dit que je suis brillant et d'autres choses très gentilles, je l'accepte au nom de notre pays, car c'est positif pour nous de bien nous entendre avec la Russie".

Les médias (les juifs) ne voient pas d'un bon oeil ce rapprochement entre les Etats-Unis et la Russie. La communauté internationale (les juifs) souhaite maintenir le monde blanc divisé - afin de continuer à jouer le rôle d'arbitre.


Trump : la colère des Blancs

Donald et Melania Trump. 

Il faut suivre les primaires américaines sur : https://blancheurope.wordpress.com/?s=trump c'est passionnant. Si tout se passe comme prévu, Hillary Clinton succèdera au mulâtre Obama.

Mais c'est sans compter sur l'électron libre Donald Trump. Le système semble inquiet à l'idée d'une victoire de Trump, la construction d'un mur sur la frontière mexicaine ralentirait la destruction de la Race Blanche.

        
Cliquez CC pour obtenir la traduction française.


L'immigration non blanche planifiée en 1965 sous la pression de la communauté juive "américaine" doit aller jusqu'à son terme. La shoah - le mythe de la shoah - a convaincu les juifs qu'il fallait se débarrasser de la Race Blanche au plus vite. La métisser afin d'empêcher l'émergence d'un nouvel Hitler ou la renaissance d'un racisme non-juif.

Certains prétendent que Trump est un agent du système, qu'il est un leurre destiné à faire croire que les élections sont libres. Ce n'est pas impossible. Hillary Clinton - l'Angela Merkel des Etats-Unis - peut d'ores et déjà être considérée comme la prochaine présidente de l'Amérique juive.

Trump suscite de grands espoirs chez les Blancs d'Amérique, sert-il de soupape de sécurité au système, comme les Le Pen en France ?

La fille Trump s'est mariée à un juif. Les petits enfants de Donald Trump 
ont été élevés dans la religion talmudique.


Au-delà de son ambition personnelle, Donald Trump est-il doté d'une conscience raciale ? La colère des Blancs (qui seront bientôt minoritaires) est profonde après des décennies d'humiliation (discrimination contre les Blancs - dite positive). Que se passerait-il si Trump était en fin de compte exclu du parti républicain, ou pire assassiné par un nègre ?


 Les tensions raciales sont à leur comble. L'incendie partira-t-il des Etats-Unis ?

Un média de masse découvre que l’immigration fait chuter le niveau scolaire suédois


Quelle surprise ! Et le gouvernement suédois le découvre aussi, apparemment, mais sans en tirer les conséquences…

Il leur a fallu du temps pour le remarquer. (L’illustration est tirée d’une école de Malmö, ville de Suède à majorité non-blanche)

Daily Mail :

L’augmentation des enfants nés à l’étranger dans les écoles suédoises a joué un rôle dans le déclin général du pays dans le niveau scolaire et les scores aux tests au court de ces dernières années.

le nombre d’adolescents qui n’arrivent pas à entrer en école secondaire supérieure en Suède est passé de 10% en 2006 à plus de 14% en 2015.

Un rapport de l’Agence Suédoise pour l’Éducation diffusé lundi a conclu que 85% de l’augmentation était expliqué par les élèves immigrés n’arrivant pas à rattraper les suédois du même âge.

Le rapport en question, apprend-on plus loin dans l’article, qualifie d’enfants immigrés tant les enfants nés à l’étranger que ceux nés en Suède de parents nés à l’étranger. Autrement dit, la très grande majorité des élèves d’origine irakienne, somalienne, etc… sont comptés dans cette catégorie, même si ils sont nés en Suède. Ce qui, il faut bien le dire, est certainement plus honnête que de les classer suédois !

Les 15 pourcents de changement non-expliqués sont sans nul doute dus aux conditions d’apprentissage dégradée des suédois de souche – quiconque a pu, au collège ou au lycée, connaître tant une classe entièrement blanche qu’une avec des agitateurs maghrébins/noirs n’aura aucune difficulté à comprendre pourquoi.

Au cours de la dernière décennie, les scores de test « PISA » de l’OCDE pour évaluer la performance scolaire parmi les jeunes de 15 ans a vu la chute la plus importante de tout les pays prenant part à l’évaluation.

En février, nous consacrions un article à cette chute spectaculaire. Selon les critères de l’OCDE, 34 pourcents des élèves de 15 ans sont en échec – ce qui est beaucoup plus grave que ce que laissent entendre les statistiques suédoises présentées plus tôt.

Ce que les médias « oublient » systématiquement de dire, c’est qu’il est impossible de transformer un somalien en suédois.


L’hérédité et la race sont des faits indépassables. Aucune quantité d’aide scolaire, aucune augmentation des moyens (solution préconisée par l’OCDE), aucun temps passé sur le sol suédois, ne seront jamais en mesure de changer les capacités innées des envahisseurs. Une civilisation est une émanation de son substrat racial ; et non l’inverse.

L’environnement détermine seulement dans quelle mesure on peut accomplir notre potentiel inné.

dimanche 13 mars 2016

La Bible de l’Homme Blanc – Chapitre 68


CE QUE NOUS SOMMES, CE QUE NOUS SOMMES PAS

En harmonie avec la Nature. Basiquement, la Créativité est un moyen de vivre en harmonie avec les Lois Éternelles de la Nature. Il s’agit d’une combinaison de philosophie, de Weltanschauung, de discipline et de religion. La Créativité est un mode de vie sain et ethnocentré créé pour les Blancs et qui englobe tous les aspects de la vie, depuis le berceau jusqu’à la tombe. La Créativité est une religion à quatre dimensions basée sur l’idée d’un esprit sain dans un corps sain dans une société saine dans un environnement sain dans laquelle nous essayons d’inclure tous les aspects de la vie. L’attention première de la Créativité concerne la Race : elle est la première véritable religion raciale que la Race Blanche ait jamais eu.

Construire un monde meilleur. Contrairement à nombres de mouvements et philosophies qui ont envahi le monde, la Créativité est une religion constructive. Elle ne fait pas que critiquer ou détruire comme un nihiliste. Nous voyons que le communisme, le mouvement hippie, le christianisme et d’autres mouvements inspirés par les juifs mobilisent toutes leurs forces et visent à détruire l’ordre établi, sans la moindre idée constructive pour le remplacer par quelque chose de mieux ou pour construire un monde meilleur à la place.

Le communisme juif nihiliste. Le communisme traîne ses guêtres en Russie et dans ses pays satellites depuis plus ou moins 60 ans. Tout ce que cela a apporté, c’est un infernal camp de concentration dont les habitants sont tristes, craintifs et incapables d’utiliser à bon escient les vastes ressources naturelles d’un pays qui, sous la direction de l’Homme Blanc et de la Créativité serait une véritable corne d’abondance, faite de prospérité et de bon vivre.

Dégénérescence. Le mouvement Hippie fut un phénomène passager (lui aussi inspiré par les juifs) qui rejeta toutes les expériences du passé et l’ordre établi avec, mais qui n’eut jamais aucun programme positif pour résoudre les multiples problèmes inhérents à cet ordre. Il a rabaissé nos jeunes au niveau de la crasse, du désœuvrement et du désespoir. La seule chose qui allait dans le bon sens est cette volonté de « retour à la Nature », même s’il ne s’agit pas là du même type de Nature que nous, Créateurs, avons à l’esprit. Leur conception du « retour à la Nature » se réduisait à vivre comme des animaux, ou pire. Comme des rats, ils vivaient dans des grottes, des mines abandonnées, de vieilles cabanes, ou bien en plein air. Ces hippies vivaient généralement dans la saleté, la négligence, sans se raser, sans se laver, sans bain; c’est à dire avec un mode de vie que les Créateurs ne considèrent qu’avec dégoût et mépris.

Une Immersion dans un monde imaginaire. De la même façon, le christianisme, alors qu’il condamne le monde « matérialiste », n’a pas fourni la moindre idée ou suggestion constructive sur la façon de créer un monde meilleur. Il a totalement évité la question, exhortant plutôt ses partisans à se réfugier dans un monde de rêves et de fantaisie, les enjoignant à perdre leur vie ici-bas pour se préparer à « l’au-delà », un monde effrayant rempli d’apparitions qui n’existent que dans l’imagination folle de ses concepteurs juifs. Nulle part, dans la bible juive, on ne trouve un seul conseil utile permettant de créer une société meilleure, sur une meilleure façon de gouverner, sur la façon de gagner sa vie ou gérer son entreprise, ni rien non plus sur tous les autres problèmes bien réels auxquels sont confrontés les gens. Pire encore, elle a envoyé valser les valeurs raciales, voulant faire passer le nègre christianisé le plus stupide pour quelqu’un de supérieur à un homme comme Charles Darwin, qui lui ne croyait pas à ces fadaises bibliques.

Toutes les philosophies juives menacent la Race Blanche. En bref, la majorité voire la totalité des principales philosophies juives exercent un pouvoir et ont une influence parce qu’elles sont destructrices. Ils partent du principe qu’il est beaucoup plus facile, en premier lieu, de brûler et de détruire que de construire. Ils partent de la prémisse selon laquelle, après avoir mît le feu à l’existant, ils peuvent d’autant plus facilement gagner en influence et attirer beaucoup plus facilement l’attention. Tout cela au prix de quelques allumettes et d’un peu d’essence pour déclencher un incendie.

Créatif, dynamique et Constructif. L’Église du Créateur est l’antithèse exacte de tous ces mouvements et idées juives. Nous sommes des bâtisseurs. Nous sommes constructifs dans notre approche. Nous sommes prolifiques, énergiques, imaginatifs et créatifs, et nous embrassons tous les instincts supérieurs de la Race Blanche qui sont caractéristiques de notre grande race depuis des milliers d’années, mais qui ont malheureusement été bouleversés et entravés par la peste juive qui nous assaille depuis l’aube de notre civilisation.

Reconnaître et détruire nos ennemis. Malheureusement, alors que l’illustre Race Blanche, tout au long de son histoire tourmentée, n’a jamais pleinement reconnu ou compris ce fléau, l’une des caractéristiques les plus utile de la Créativité est de reconnaître, de comprendre et de promouvoir un programme ambitieux de destruction de cette infection sinistre pour l’éradiquer une fois pour toutes et en libérer l’humanité pour toujours.

Basé sur la Race. Pour aller plus loin, nous avons un programme viable, ambitieux et pratique pour construire un monde nouveau pour la Race Blanche. Notre devise : un esprit sain dans un corps sain dans une société saine dans un environnement sain.

En résumé, voilà les points important que nous pouvons faire ressortir concernant la Créativité :
Il s’agit d’une religion raciale qui réunit ce qui se fait de mieux en matière de génétique, de philosophie, d’économie, d’art, de littérature, de santé, de gouvernance, de morale, de sciences environnementales et de tous les autres aspects de la vie dont la Race Blanche a pu goûter au cours des âges.

I - Le but de ce mouvement est la survie, l’expansion et l’avancement de la Race Blanche et de la Race Blanche uniquement.

II - La question à se poser à tout moment doit être : qu’est ce qui est le mieux pour la Race Blanche? Ce qui est bon pour la Race Blanche est la plus haute vertu, ce qui est mauvais pour la Race Blanche est le pire péché.

III - Plutôt que de pervertir l’esprit de nos sympathisants avec un fantomatique monde de l’au-delà, notre religion s’implique dans la vie sur Terre, le seul endroit où nous puissions être certains que l’homme vive, tant physiquement que spirituellement. Nous souhaitons rendre la vie sur Terre plus riche, plus complète, plus resplendissante et plus gratifiante que dans toute autre société ayant existé jusqu’à présent.

IV - Bien que nous nous concentrions sur le présent, nous accordons une grande importance au passé et au futur de notre race. Nous pouvons considérer notre race comme une chaîne d’or infinie dont nous ne formons que le maillon actuel. Nous rendons hommage à nos illustres ancêtres et nous nous préparons à accueillir une descendance qui nous surpassera sur tous les plans.

V - La créativité est conçue de telle manière que la Race Blanche puisse s’épanouir, prospérer et progresser pendant le prochain million d’années.

VI - La Créativité est basée sur les Lois Éternelles de la Nature promouvant la perpétuation de son espèce et la survie de ses meilleurs éléments. Elle s’oppose à la foi juive délirante qui promeut les pires éléments de notre Race au détriment des meilleurs.

Les principes essentiels d’un Créateur :

I - Un Créateur met la loyauté envers sa race avant toute autre loyauté.

II - Un Créateur est responsable, utile et constructif.

III - Un Créateur accorde une grande importance à l’honneur et au respect de soi-même. Il défend son honneur et celui de sa Race et de sa famille à tout prix.

IV - Un Créateur admet que l’amour et la haine sont les deux plus puissantes forces de la vie : ces deux émotions sont saines et essentielles à la vie. Celui qui ne possède qu’une seule de ces émotions est comme un oiseau à qui il manquerait une aile.

V - Un Créateur admet que l’amour et la haine, pour être utiles, doivent être correctement  canalisés sous peine de devenir destructeurs et suicidaires.

VI - Un Créateur fait une distinction claire entre ses proches et ses ennemis. Il aime, aide et encourage ceux qui appartiennent à sa race et déteste ses ennemis : juifs, nègres et sous-races.

VII - Un Créateur est enthousiaste, optimiste, combatif, énergique et dévoué à son peuple.

VIII - Un Créateur s’efforce de s’entretenir physiquement et de prendre soin de son corps de tout temps.

IX - Un Créateur est curieux, aventureux et aime la vie.

X - Un Créateur est robuste, tenace, déterminé, constant, persévérant, indomptable et infatigable, à l’image des anciens Romains.

XI - Un Créateur est raisonné, terre-à-terre et se consacre à des activités et à des objectifs significatifs et méritants.

XII - Un Créateur est vaillant et courageux et fait toujours la fierté de son peuple.

XIII - Un Créateur accorde beaucoup d’importance à l’Attitude; il s’efforce de constamment maintenir une attitude saine, positive et dynamique face à la vie.

XIV - Un Créateur est un Conquérant et un Bâtisseur.

XV - Un Créateur résout les problèmes.

Ce que n’est pas un Créateur :

I - Un Créateur n’est pas crédule et n’accorde pas de foi à n’importe quelle rumeur, croyance, supposition ou affirmation qui n’est pas démontrée ou qui semble déraisonnable au vu de sa propre expérience.

II - Un Créateur n’est pas superstitieux et dédaigne toute croyance au surnaturel. Il ne perdra pas son temps avec des histoires stupides d’apparitions, de démons, d’esprits et de dieux.

III - Un Créateur ne s’intéresse pas au futur ou au bien-être des sous-races et évite toute relation ou rapports avec les races inférieures.

IV - Un Créateur s’abstient de déviations sexuelles.

V - Un Créateur ne se pleurniche pas, ne se plaint pas et ne s’apitoie pas sur lui-même. Au contraire, il fait face aux problèmes de manière pratique, en commençant par la racine.

source : https://snowbay.wordpress.com/2016/03/03/la-bible-de-lhomme-blanc-chapitre-68/

Colonisation africaine : Henry de Lesquen vs Thomas Ferrier


Petite prise d'armes entre l'antinazi Thomas Ferrier et le filloniste Henry de Lesquen. Thomas Ferrier tente de justifier l'invasion de l'Europe en nous culpabilisant sur notre passé colonial. Prisonnier du logiciel marxiste, Thomas Ferrier sous-entend que les Blancs doivent payer pour ce qu'ils ont fait à l'Afrique !

Ce prétexte est un mensonge : 

La Suède n'a pas de passé colonial, elle est envahie.
La Norvège n'a pas de passé colonial, elle est envahie.
La Suisse n'a pas de passé colonial, elle est envahie ...


Le grand remplacement touche également la Suède.


Incapables de fonder une civilisation égale à la nôtre, les crasseux du tiers-monde espèrent améliorer leurs conditions de vie en immigrant vers les pays de Race Blanche.  

Toutes les civilisations aujourd'hui disparues ont connu le même processus : immigration/métissage/disparition.

Afrique du Sud : Les noirs saccagent leur université au rythme de danses tribales

      

Les populations noires d’Afrique du Sud retournent logiquement à leur état pré-colonial à mesure que l’influence civilisatrice venue d’Europe s’estompe. Les noirs de l’Université de Cape Town ont entrepris de détruire les livres, œuvres d’art et autres monuments de leur établissement fondé par Cecil Rhodes.

Une évolution salutaire qui met un terme au mythe absurde de l’égalité raciale universelle.


Le Projet Coast


Le Projet Coast était un programme d'armes bactériologiques et chimiques secret-défense du gouvernement d'Afrique du Sud durant l'apartheid. Ce programme actif de 1981 à 1993 visait à contrôler la démographie de la population noire d'Afrique du Sud en créant des armes bactériologiques ne s'attaquant qu'aux populations d'origine africaine.

L'État sud-africain craignait à cette époque le « red-black danger » (guérillas noirs marxistes). En 1977, le docteur J.P. de Villiers, chef de l'unité de « défense chimique » du Council for Scientific and Industrial Research, publia un article qui affirmait que selon les textes du protocole de Genève concernant la prohibition d'emploi à la guerre de gaz asphyxiants, toxiques ou similaires et de moyens bactériologique, l'utilisation de telles armes par un gouvernement à l'intérieur de son pays n'était pas interdite. En 1981, Wouter Basson, médecin personnel du président Pieter Botha, fut nommé, avec le grade de lieutenant-colonel, chef du « Projet Coast » chargé de développer des armes bactériologiques et chimiques et que l'état-major de l'armée sud-africaine présenta comme un « programme défensif » lancé secrètement par le général Constand Viljoen, alors chef des forces de défense d'Afrique du Sud (South African Defence Force) puis plus tard fondateur du Front de la liberté.

Dans le documentaire Marchands d’anthrax : vers une guerre bactériologique ?, Wouter Basson affirme à Roberto Coen que « la Bombe noire, visant à infecter uniquement la population noire, a été un projet génial, le plus amusant de sa vie. » (sic).

En 1983, une bactérie capable de tuer seulement les noirs aurait été déclarée opérationnelle : le poison ne serait pas basé sur la couleur de peau mais sur la différence de polymorphisme et fonctionnerait donc sur un albinos d'origine africaine mais pas sur un indien à peau noire. Une arme capable de stériliser seulement les femmes d'origine africaine aurait aussi été créée durant le Projet Coast, fonctionnant aussi sur la différence polymorphique, l'arme fonctionnait comme un vaccin immunisant le corps contre le sperme. Si le projet a développé de nombreux poisons contaminant des produits destinés à être en contact avec les Noirs, l'existence ou l'opérationnabilité de cette bactérie ou de ce vaccin n'est pas attestée.