samedi 30 avril 2016

Jean Raspail, que faire ?

     

La préface de Jean Raspail (2ème édition) du Camp des Saints commençait ainsi :

Paru pour la première fois en 1973, le Camp des Saints est un roman qui anticipe une situation aujourd'hui plausible et une menace dont l'éventualité ne Paraît plus invraisemblable à personne : il décrit l'envahissement pacifique de la France, puis de l'Occident, par le tiers monde devenu multitude. A tous les niveaux, conscience universelle, gouvernements, équilibre des civilisations, et surtout chacun en soi-même, on se pose la question, mais trop tard : que faire? Que faire, puisque nul ne saurait renoncer à sa dignité d'homme au prix d'un acquiescement au racisme? Que faire, puisque dans le même temps, tout homme - et toute nation - a le droit sacré de préserver ses différences et son identité au nom de son avenir et au nom de son passé ? ...

20 ans plus tard Jean Raspail semble avoir trouvé la solution. Cette solution, il l'aurait trouvé à temps s'il s'était libéré du judéo-christianisme (la religion de la pitié). Quant aux monarchies, encore nombreuses en Europe, aucune n'a été en mesure de préserver la Race Blanche.

Le roman de Jean Raspail souffre d'un défaut majeur : le défaitisme ! Voilà pourquoi il vaut mieux lire les romans de William Pierce :



Comment s'armer ?

      
Une carabine (7mm et +) avec lunette fixe pour la défense éloignée.


La méthode la plus simple pour tous : devenir tireur sportif.
C’est extrêmement simple :

  1) Obtenir un certificat d’aptitude au tir sportif auprès de votre médecin
  2) Vous inscrire dans un club de tir sportif près de chez vous (trouvez un club proche de chez vous ici)
  3) Repasser chez le médecin pour faire tamponner votre licence de tir sportif

Et voilà !

Vous pourrez dès lors vous rendre dans une armurerie ou commander sur internet des armes de catégorie C et D. Par exemple, un fusil à pompe ou une carabine de précision  : http://www.sako.fi/rifles


      
Un Glock (9mm PARA et +) pour la défense rapprochée.


Ensuite, si vous souhaitez détenir un pistolet, un revolver ou un fusil d’assaut de catégorie B, il vous faudra en plus de votre licence tamponnée un carnet de tir avec 3 séances de tir espacées de 2 mois chacune, attestant de votre assiduité à votre club de tir sportif. Il vous faudra aussi la preuve d’achat d’un coffre-fort, et déposer une demande d’autorisation préfectorale d’armes de catégorie B. Avec cette autorisation, vous pourrez commander ces armes : http://eu.glock.com/


Henry de Lesquen : « J’ai bousillé leur stage de citoyenneté »


Henry de Lesquen dans Libération :

C’est donc vrai qu’on ne peut plus rien dire. Voulez-vous débattre des mérites de la «musique nègre» ou de l’actualité de la «lutte des races» ? La justice vous envoie, un matin de mars 2016, au Mémorial de la Shoah pour deux jours de «stage de citoyenneté». Cette mésaventure est celle d’Henry de Lesquen, 67 ans, ci-devant vicomte, énarque, polytechnicien, président de l'ultradroitière Radio Courtoisie et du tout aussi droitier think tank «Carrefour de l’Horloge». Candidat déclaré, enfin, à la prochaine présidentielle, bien que l’annonce semble avoir échappé à l’attention du public.

Inconnu du plus grand nombre, l’homme est pourtant une figure de son camp, c’est-à-dire de cette extrême droite à qui la «dédiabolisation» ne dit rien qui vaille. Dans le Front national mariniste, Lesquen ne voit qu’un «lupanar pédérastique», dirigé par une «femme de gauche» qui «s’éclate en écoutant de la musique nègre en boîte de nuit». Depuis octobre 2014, le vicomte est inscrit sur Twitter : un moyen comme un autre de diffuser cette pensée délicate où il est question de promouvoir la «conscience de race», de combattre la «religion de la Shoah», de supprimer le code du travail et de privatiser l’Education nationale. Martelées sur un ton pointilleux, ces outrances font sourire ceux qui ne prennent pas le personnage trop au sérieux. Elles sont aussi une sorte de bénédiction pour le FN, qui a beau jeu de désigner en Lesquen et ses semblables la «seule» extrême droite.

Moins joueuse, la Licra a quant à elle signalé certains écrits, et Henry de Lesquen a été convoqué par la police. «C’était surréaliste, se plaint l’intéressé, accent guindé et chevalière au doigt. On m’a demandé comment je définissais les races humaines ou si j’avais conscience de "choquer" certaines personnes. Cela s’est terminé par un rappel à la loi et deux jours au Mémorial de la Shoah, où on nous a fait entendre des tas de sottises avant de nous demander ce que nous en pensions.»

Outre ses visiteurs habituels, l’institution accueille en effet des «stages de citoyenneté». «C’est une démarche volontaire des participants, insiste Jacques Fredj, le directeur du Mémorial. La justice propose cela comme alternative à une peine normale. On travaille avec des groupes d’une quinzaine de personnes maximum, qui sont confrontées à des archives et à des témoignages de rescapés. L’objectif est qu’elles disent ce qu’elles ont sur le cœur pour que l’on puisse réfléchir ensemble à partir de là.»

De ce point de vue au moins, Henry de Lesquen aura joué le jeu. «J’ai bousillé leur stage», jubile-t-il, assurant avoir porté haut la bannière de l’inégalité des races. «On a parfois des gens qui campent sur leurs positions, soupire Jacques Fredj. Tellement, d’ailleurs, qu’ils peuvent jouer un rôle de repoussoir pour les autres.» Des camarades de stage dont Lesquen se souvient bien : «Un petit congoïde qui avait traité quelqu’un de sale juif, une dame qui en avait fait autant avec son dentiste, un jeune Mauritien pro-palestinien qui avait tweeté que les juifs rançonnent le peuple français…».

Sorti de ces deux jours comme il y était entré, Lesquen a participé quelques semaines plus tard au banquet de l’hebdomadaire Rivarol ...

source : http://www.liberation.fr/france/2016/04/26/henry-de-lesquen-au-nom-de-la-race_1448723

Procès Zündel, les 6 millions de morts le sont-ils réellement ?

                                                
Le courage des révisionnistes force le respect.


Nous avons cité plusieurs fois le nom de "Didi18". Didi18 est une véritable fée, une fée révisionniste qui n'a pas son pareil pour traduire et sous-titrer les vidéos: elle est le "Lucky Luke" de la traduction. Depuis qu'elle a découvert le révisionnisme, elle traduit, traduit, traduit... en français toutes les vidéos anglaises ou américaines et y installe ses sous-titres, pour le plus grand bonheur de nos correspondants.

Didi18 a découvert récemment une précieuse vidéo: celle qu'avait réalisée le révisionniste germano-canadien Ernst Zündel en 1985 à l'issue de la première partie du "Great Holocaust Trial" -Le "Grand Procès de l'Holocauste"- au Canada. (Le second procès aura lieu en 1988, avec le célèbre Rapport Leuchter: Zündel sera condamné cette année-là mais relaxé en 1992 par la Cour suprême. Ses adversaires n'eurent de cesse de le persécuter et il finit par purger 7 années de détention dans 6 prisons, dans 3 pays et sur 2 continents; libéré en 2010 il attend en Allemagne depuis 6 ans l'autorisation de retourner vivre auprès de sa femme Ingrid...). Voici cette vidéo de 1985 sous-titrée par Didi18.

La vidéo est impressionnante. Le Pr Faurisson, qui a vécu ce procès de près, vient de la visionner à nouveau et de la diffuser à ses correspondants le 23 avril avec ce commentaire :

Sachez que vous avez là un simple aperçu de la violence qu'il nous a fallu affronter à Toronto pendant de longues années à l'occasion, en particulier, des procès intentés à l'héroïque Ernst Zündel en 1984, 1985, 1988 et plus tard encore. Pour finir la maison d'Ernst Zündel a été totalement ravagée par un incendie criminel.

Et le sort de notre ami a finalement été si terrible que je préfère ne plus l'évoquer.

On comprend que tant de personnes s'abstiennent de rallier les rangs des révisionnistes dans la crainte de susciter la colère de certaines organisations ou ligues juives, au Canada, en France ou en bien d'autres pays, à commencer par Israël où le prestigieux historien Ben Zion Dinur, président-fondateur de Yad Vashem à Jérusalem en 1952, s'est vu contraint de donner sa démission quelques années plus tard parce qu'il préconisait la prudence devant les "témoignages" de l'extermination des juifs. Bien à vous. RF


Le livre qui a provoqué la colère des Juifs est toujours en ligne (les Juifs sont toujours en colère !). Les 6 millions de morts le sont-ils réellement (PDF) : http://www.vho.org/aaargh/fran/livres5/harwoodfr.pdf

vendredi 29 avril 2016

Nüremberg ou la terre promise


Quand Jérôme Bourbon a découvert mon antichristianisme sur twitter, il m'a bloqué. Je ne lui en veux pas. Hormis les passages prenant la défense du (judéo)christianisme. L'analyse de Jérôme Bourbon sur l'origine du monde décadent dans lequel nous (sur)vivons mérite d'être lue.

TEXTE DE J. BOURBON :

Chers liseurs du Forum catholique,

Il est assez désagréable d’être attaqué sur un forum sans avoir la possibilité de répondre. Je remercie donc XA d’avoir réactivé pour 72 heures mon compte (mais hélas pour 72 heures seulement). Cela va toutefois me permettre de répondre aux attaques dont je suis l’objet.

Contrairement à ce qu’affirme le sieur Ennemond, lèche-botte d’Alain Lorans et de Bernard Fellay, le repas de RIVAROL n’était pas un dîner mais un déjeuner, un banquet. Il devrait apprendre à lire. Un banquet de 600 personnes ayant payé pour venir, soixante personnes ayant dû être refusées les derniers jours faute de place. Je ne suis pas sûr qu’il y ait beaucoup de structures qui soient actuellement capables de réunir autant de monde dans un banquet payant. Cela suffit sans doute à susciter beaucoup d’aigreur et de jalousie dans le milieu mais, comme dit l’adage, « les chiens aboient mais la caravane passe ».

S’appuyer sur le reportage malveillant de Canal plus, qui a procédé à des coupes et à de grossiers montages, pour porter un jugement objectif sur ce banquet à l’ambiance chaleureuse et amicale et qui a ravi toutes les personnes qui y ont assisté relève du parti pris le plus malhonnête.

J’invite les personnes qui veulent se faire par elles-mêmes une idée à visionner intégralement les vidéos sur notre site www.rivarol.com. Chacun pourra ainsi juger objectivement de la teneur des interventions, de celles de Jean-Marie Le Pen, de Pierre Hillard, d¹Henry de Lesquen, de Martin Peltier, de Pierre Sidos, d’André Gandillon et de votre serviteur.  La vidéo du professeur Faurisson est, elle, disponible sur son blog. L¹on pourra voir ainsi si l’on affaire à des fous furieux, à des malades mentaux comme je le lis ici et là ou, au contraire, à des intervenants de qualité.

 La loi m’interdit de développer ici la question du révisionnisme historique. Mais tout chrétien conséquent devrait être choqué que l’on condamne à la ruine et à la prison ferme (jusqu’à 10 et 12 ans en Allemagne et en Autriche !) des historiens dont les conclusions remettent en question le jugement de Nuremberg, tribunal des vainqueurs jugeant les vaincus et dont le quart des magistrats avait été nommé par le maréchal Staline. Le juge soviétique à Nuremberg, Nikitchenko, était celui-là même qui avait condamné nombre d¹innocents quelques années plus tôt lors des procès de Moscou. Quant au procureur américain Robert Jackson, il déclarait le 26 juillet 1946 : « Les Alliés sont encore techniquement en état de guerre contre l¹Allemagne. En tant que tribunal militaire, nous poursuivons l’effort de guerre des nations alliées ». Où est donc l’objectivité, l’impartialité d¹un tel « tribunal » créé ex nihilo? Comme l’a bien montré Bardèche dans « Nuremberg ou la terre promise » ce n’est pas seulement le national-socialisme qui a été condamné à Nuremberg, c’est tout le nationalisme.

« Toute résurrection nationale, toute politique de l’énergie ou de la propreté, est ainsi frappée de suspicion. (…) La condamnation du parti national-socialiste va beaucoup plus loin qu’elle n’en a l’air. Elle atteint, en réalité, toutes les formes solides, toutes les formes géologiques de la vie politique. Toute nation, tout parti qui se souviennent du sol, de la tradition, du métier, de la race sont suspects. Quiconque se réclame du droit du premier occupant et atteste des choses aussi évidentes que la propriété de la cité offense une morale universelle qui nie le droit des peuples à rédiger leurs lois. Ce n’est pas les Allemands seulement, c’est nous tous qui sommes dépossédés. Nul n’a plus le droit de s’asseoir dans son champ et de dire ‘cette terre est à moi’. Nul n’a plus le droit de se lever dans la cité et de dire : ‘Nous sommes les anciens, nous avons bâti les maisons de cette ville, que celui qui ne veut pas obéir aux lois sorte de chez moi’. »

Si nous sommes désarmés, tétanisés, dépossédés, submergés, en voie d’être remplacés, c’est en grande partie à cause de la jurisprudence de Nuremberg. Entend-on lutter contre l’immigration de masse et organiser graduellement le retour d’immigrés extra-européens dans leur pays d’origine, aussitôt est-on accusé de vouloir déporter les étrangers comme naguère l’on déportait les juifs et donc de perpétrer un crime abominable. Souhaite-t-on défendre la famille, la natalité française et les valeurs traditionnelles, aussitôt est-on soupçonné de pétainisme, idéologie jugée criminelle car, nous dit-on, complice d’un génocide. Juge-ton déraisonnables les demandes des dirigeants de la communauté juive de condamner la France pour son attitude, nous assure-t-on, criminelle pendant la guerre, l’on est alors considéré comme des monstres n¹ayant aucune empathie envers les « victimes de la Shoah ». Souhaite-t-on une politique vraiment répressive contre le crime, le rétablissement de la peine de mort pour les assassins, aussitôt est-on accusé de vouloir instaurer un régime totalitaire, source des crimes les plus horribles. Proteste-t-on contre l’ouverture excessive des frontières, la décadence et l’inversion des meurs (théorie du genre, homosexualisme militant, avortement, contraception et pornographie de masse), le règne de l’étranger, de la finance anonyme et vagabonde, aussitôt est-on accusé de reprendre le discours en vogue pendant les heures les plus sombres de notre histoire dont on sait où elles ont mené.

C’est en ce sens que j’ai dit que 1945 a été la défaite de l’Europe et de la civilisation. Mon modèle c’est saint Louis, ce ne sont pas les puissances de l’Axe. Pour autant, si ces dernières avaient gagné, nous n’aurions jamais eu Vatican II et toute cette dissolution morale. Quels que soient les griefs fondés qu¹on peut leur faire, elles rejetaient les principes détestables de 1789 et avaient les mêmes ennemis que le catholicisme : la maçonnerie, la synagogue, le communisme, l’idéologie anglo-saxonne.

A RIVAROL nous refusons tout terrorisme intellectuel et n’avons pas l’intention de cautionner le mensonge et l’imposture. Que certains n’aient pas le courage d’aborder ces questions taboues, c¹est leur affaire. Mais qu’ils viennent reprocher leur comportement à ceux qui ont, eux, l’audace de le faire, à leurs risques et périls, voilà qui est particulièrement détestable. Comme le répète souvent le professeur Faurisson « Je suis cerné par les lâches ». Essayons d’être intellectuellement un peu courageux et de défendre en tous domaines la vérité. Toute vérité est catholique. Et un chrétien ne doit pas fuir la persécution ni les épreuves. Plus l’on est violemment et ignominieusement attaqué, plus il y a des chances que l’on dise la vérité, et une vérité qui dérange. Ainsi lorsque des journalistes mettent en ligne la vidéo de l’agression de l’un de leurs confrères dans un parking souterrain pour l’approuver et la justifier, ce qui est en soi un délit, on voit que d’aucuns sont prêts à toutes les ignominies, toutes les bassesses pour attaquer et tenter de discréditer un homme libre. Cependant je leur pardonne bien volontiers, comme à tous ceux qui ont cru bon anonymement de m’insulter ou de se moquer sur les réseaux sociaux, très confortablement installés derrière leur ordinateur. De toute façon la haine rend malade, détruit de l’intérieur et conduit en Enfer. Mieux vaut donc pardonner. On peut me critiquer autant que l’on veut (de toute façon, quoi que l’on fasse, on se heurte immanquablement à la critique, c’est ainsi) mais au moins j’ai le courage d’écrire sous mon nom et d’assumer mes propos et écrits, y compris devant les tribunaux de leur République. Ce qui n’est pas le cas de mes contradicteurs écrivant sous pseudonymes. On pourrait au moins me rendre justice sur ce point.

Si nous perdons toutes les batailles depuis deux siècles, c¹est que bien souvent nous n’allons pas au bout du combat, que nos convictions et certitudes ne sont peut-être pas toujours aussi fortes que celles que nous affichons. Ainsi des millions de Français, dont de nombreux élus, ont défilé contre la légalisation en effet détestable du « mariage » homosexuel. Il est cependant regrettable que parmi les maires qui s’étaient opposés à cette novation, aucun à ma connaissance n’ait préféré le risque de l’inéligibilité, de la destitution voire de la prison au manquement à sa parole et à la renonciation au combat. Jacques Bompard s’est ainsi opposé au « mariage » homosexuel avec énergie mais une fois dans sa mairie il a donné délégation à un adjoint pour « marier » deux lesbiennes. Et à ceux qui lui en ont fait grief, il a dit ne pas vouloir perdre son mandat. Telle n’est pas l’attitude à suivre. Il y a une dimension christique dans le combat des chrétiens. Et lorsqu’elle est inévitable, la persécution ne doit pas être fuie. Avec la grâce de Dieu, et uniquement avec elle, il est possible de rester fidèle et de témoigner. Le mot martyr ne veut-il pas dire témoin ? Si l’on n’est pas capable de prendre le risque de tout perdre pour une vérité supérieure, qu’elle soit d’ordre doctrinal, moral ou historique, alors c’est que notre combat ne vaut rien, qu’il ne mérite pas d’être mené. Et pourtant si nous sommes ici-bas c¹est pour témoigner de la vérité, quoi qu’il en coûte.

ENFIN, on me fait grief de mes propos à l’égard de la direction de la Fraternité Saint-Pie X. Voilà des années que nous avons annoncé, prédit, analysé, disséqué la politique de ralliement-apostasie de Mgr Fellay à la Rome moderniste. Avons-nous eu raison ou avons-nous eu tort ? Il semble que les faits nous donnent raison chaque jour davantage. En utilisant de manière très gaullienne la ruse, le mensonge, la duplicité et la restriction mentale, le supérieur général de la FSSPX aura réussi à conciliariser la FSSPX et à la placer graduellement sous la dépendance des intrus modernistes et apostats du Vatican.  Par la politique des petits pas, du fait accompli et selon la technique bien connue du voleur chinois qui consiste à déplacer chaque jour, de manière imperceptible, un objet de sorte que l’on ne s’aperçoive pas au final de sa disparition. C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui : pendant des années Mgr Fellay a assuré qu’il ne recherchait pas un accord avec le Vatican alors que l’on sait tous aujourd’hui qu’il mentait, que la volonté d’accord remonte au moins à l’an 2000, sinon à 1997 avec la création du GREC. Il s’agissait seulement d’endormir, de rassurer les opposants à la normalisation. Et aujourd’hui le supérieur général de la FSSPX se dit enfin ouvertement favorable à la « régularisation canonique » et tresse des louanges à Bergoglio qui achève pourtant de détruire la famille, l’indissolubilité du mariage, de promouvoir les sodomites militants, d’appliquer les directives mondialistes sur l’écologie, le climat, de favoriser l’islam en Europe et de s’acoquiner avec tous les rabbins de la planète. Quelle épouvantable trahison ! Il faut vraiment que la foi soit devenue bien tiède pour que l’on approuve, cautionne une telle infamie ! Nous avions eu raison sur la FSSPX comme nous avons eu raison sur l’évolution funeste du Front national qui est devenu, selon la lumineuse expression d’Henry de Lesquen, un « lupanar pédérastique » qui a renoncé au combat pour la défense de la vie, de la famille, de la morale naturelle et qui finira par avoir ses propres chars dans une prochaine Gay Pride peut-être tirés par celle que Frédéric Mitterrand, un fin connaisseur en la matière, a appelée « la madone à pédés ». Et que dire de l’apologie par le néo-FN de la laïcité, de la République, de son ralliement à un programme gaullo-chevènementiste ?

Je me suis toujours méfié de ceux qui diabolisaient leur droite. Ne nous laissons pas influencer ni intimider par l’adversaire. Ne reprenons pas son vocabulaire, ses codes, ses mots d’ordre. Et honorons la grande tradition polémique et pamphlétaire qui existe en France et qui a ses lettres de noblesse.

Je termine en disant que c¹est l’honneur de RIVAROL d’avoir donné la parole à un paria comme le professeur Faurisson dont on n’a jamais pris la peine de discuter des arguments. La seule réponse qu’il ait eue à ses travaux est en effet la suivante : « Il ne faut pas se demander comment, ‘techniquement’, un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu’il a eu lieu » (déclaration de 34 historiens dans « Le Monde » du 21 février 1979). Autrement dit nous ne sommes plus dans le domaine scientifique ou historique mais dans l’article de foi, dans la vérité révélée. Pour ma part, en tant que catholique, je m’en tiens au Credo. Et je n’oublie pas que le plus grand crime de l’histoire, c’est le déicide. Car dans la religion de la Shoah ce n¹est plus la Passion, la mort et la Résurrection du Christ qui sont le centre et le sommet de l’histoire mais la mort de six millions de juifs dans les chambres à gaz. Ce qui est une façon d¹éclipser, de nier ou de minorer le sacrifice du Christ en Croix qui nous a rouvert le Ciel. A cela aussi les catholiques conséquents devraient réfléchir.


 -W-

Les tenants de la nouvelle "extrême droite" - voir le compte rendu d'agoravox sur la conférence de l'Iliade : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/banquet-de-rivarol-colloque-iliade-179865 - parlent beaucoup de REMIGRATION, mais ils n'ont toujours pas le courage de prononcer le mot JUIF ! Ils prétextent généralement des raisons stratégiques pour justifier leur lâcheté. À l'instar de leur héros, Dominique Venner qui n'a jamais dénoncé le rôle des Juifs dans la destruction de la Race Blanche en Russie ou ailleurs !

La cause de nos maux doit clairement être identifiée. Nos ennemis raciaux doivent être clairement nommés : LES JUIFS ET LES RACES DE BOUE.

Comment peut-on gagner une guerre contre un ennemi dont-on ose pas prononcer le nom ?

La nouvelle extrême droite allemande a désigné son nouvel ennemi : l’islam


Après avoir requis la fin de la monnaie unique, après avoir réclamé la fermeture des frontières, la nouvelle extrême droite allemande a désigné son nouvel ennemi: l'islam. Avant son congrès, qui se tient ce week-end à Stuttgart, l'Alternative für Deutschland (AfD) a déclenché une vague d'indignation en Allemagne après avoir présenté son programme électoral. La religion musulmane y est décrite comme non compatible avec les principes fondateurs de l'Allemagne [L'antiracisme est le premier principe fondateur de l'Allemagne. C'est ce principe qui a permis l'arabisation/islamisation de l'Allemagne !]. L'AfD propose d'interdire la construction de mosquées financées à l'étranger, d'interdire les minarets, d'interdire le voile intégral… «L'islam est en soi une idéologie politique qui n'est pas compatible avec la loi fondamentale» de l'Allemagne, a déclaré Beatrix von Storch, la porte-parole de la ligne la plus dure du parti. «L'islam est un corps étranger en Allemagne» ...

source : http://www.lefigaro.fr/international/2016/04/28/01003-20160428ARTFIG00326-en-allemagne-l-afd-la-nouvelle-extreme-droite-veut-interdire-les-minarets.php

Donc selon la nouvelle extrême droite, les bougnoules et les nègres de religion catholique qui colonisent l'Europe ne sont pas un problème ? Les crasseux de Turquie qui se prétendent athées ont toute leur place en Europe ?

L'islam identitaire est une chance pour la Race Blanche (un frein au mélange des races). Une Arabe qui porte le voile signifie aux non musulmans qu'elle n'est pas sexuellement disponible. Toutes les barrières culturelles ou religieuses doivent être préservées et valorisées.

L'intégration des sauvages du tiers-monde met en péril la Race Blanche. Il faut encourager tout ce qui nous sépare. L'islam des Bédoins doit être encouragé chez les "citoyens français de confession musulmane"(dixit Tariq Ramadan).

L'apartheid est la première condition nécessaire à la REMIGRATION. La Race Blanche peut survivre à quelques atten.tats, au métissage jamais !

La Nature condamne le métissage


Le métissage entrave l’évolution des espèces.


Le rappeur du Rabbin baise la France



Condamné à sept ans de prison pour l’attaque d’une poste, Julien Cocoa (alias Coco TKT) a été recruté par Israël. Il milite pour la tolérance dans les quartiers sensibles aux côtés du rabbin Michel Serfaty, fondateur de l’association Amitié judéo-musulmane de France (AJMF).

La vidéo TOUS UNIS : https://www.youtube.com/watch?v=phspUN-y85w s'est retournée contre le rappeur. Le N-A-J (nègre à juif) est la risée du net. Il tente de redorer son image dans les banlieues en crachant sur le pays qui l'a accueilli.

dimanche 24 avril 2016

Le FN souhaite se joindre à la communauté internationale

     

Le franc-maçon Gilbert Collard (RBM), se rendra au mois de juin en Israël, « en vue d’une normalisation des relations entre Israël et le Front National ». Il s’agirait notamment de préparer « un éventuel voyage de Marine Le Pen à Jérusalem » [Probablement à Yad Vashem, haut lieu de la repentance].

Officiellement, cette visite est purement privée. Ce n’est pas la première fois que Gilbert Collard se rend en Israël. Mais l’avocat qui est membre du bureau politique du Front National entend aussi prendre des contacts sur place en vue d’une normalisation des relations entre Israël et le Front National.

A la clé, un éventuel voyage de Marine Le Pen à Jérusalem. Programmé à plusieurs reprises et remis autant de fois, un tel déplacement de Marine Le Pen « n’est pas d’actualité » assure-t-on dans l’entourage de la présidente du FN.

En août 2014, Gilbert Collard, était l’invité de Jean-Jérôme Bertholus sur le plateau de la matinale info d’i>TELE. Il déclarait « pour moi la pérennité de l’État d’Israël est l’un des fondements de la défense de notre civilisation »

Personne n’a oublié son discours prononcé le 28 novembre 2014 devant l’Assemblée nationale. Gilbert Collard s’est opposé au projet de résolution pour la reconnaissance de la Palestine déposé à l’Assemblée nationale par Benoît Hamon et Élisabeth Guigou, voir la vidéo ci-dessus.

source juive : http://www.europe-israel.org/2016/04/gilbert-collard-sera-en-israel-en-juin-en-vue-dune-normalisation-des-relations-entre-israel-et-le-front-national/

Il faut également souligner la création - avant l'été - d'une nouvelle association du Front national pour séduire la communauté juive internationale :

Officiellement, le Front national a fait du rejet du communautarisme l'un des piliers idéologiques de son programme. Pourtant, en interne, tous ne sont visiblement pas de cet avis. Selon une information publiée la semaine dernière par le Jerusalem Post, un cadre des Alpes-Maritimes, élu du comité central du Front national, va créer avant l'été une association satellite du parti pour tenter de séduire la communauté juive française, encore très méfiante vis-à-vis du parti fondé par Jean-Marie Le Pen.



Jean Raspail : « Le Sida mental est toujours là »

     

Les mots incarnent des idées.
Les mots sont des drapeaux, des étendards derrière lesquels on se range.

Il ne faut jamais céder au langage de l'ennemi. Certains sont choqués par l'utilisation du terme RACE BLANCHE, et préfèrent l'utilisation d'un terme plus neutre comme PEUPLE BLANC.

C'est une grave erreur, nous devons afficher haut et fort nos couleurs dés le départ. Sans quoi cette première "lâcheté" mènera à d'autres lâchetés aux conséquences funestes pour notre cause. 

Nous devons être des briseurs de tabous. Bannir le politiquement correct dans nos modes d'expression et de pensée.

L'actualité nous donne raison.
L'avenir nous appartient.

Longue vie à la RACE BLANCHE !

La laideur barbare et l’explosion de l’Amérique


Alors que le mulâtre musulman qui sert de “président” aux États-Unis amorce son lent retrait de la vie politique américaine, ce dernier ne perd pas une occasion d’accélérer l’ensauvagement du pays qui a été assez fou pour en faire son chef de l’état.

Par ensauvagement il faut comprendre ici une politique réactionnaire, involutionniste, visant à détruire le socle biologique de souche européenne sur lequel ont été fondés les USA.

Les États-Unis, désormais submergés racialement par des masses provenant des contrées les plus reculées du tiers-monde, ont annoncé que le billet de 20 dollars américain fera figurer sur son avers une africaine d’une laideur proverbiale. Il s’agit de l’agitatrice “abolitionniste” Harriet Tubman qui remplacera le noble visage du président Andrew Jackson.

Je vous laisse apprécier cette marque de “progrès” – le fameux “progrès” – en forme de provocation :


La malédiction de la traite négrière

L’esclavage aux Amériques fut une catastrophe pour les populations européennes et une bénédiction pour les africains qui, à cette occasion, purent entrer en contact – pour la première fois – avec la civilisation. Pour un gain limité dans le temps, l’homme blanc des Amériques s’est condamné à porter sur ses épaules le fardeau de l’inertie, de la brutalité et de l’agressivité subsahariennes.
Réalité qui, par une inversion incroyable, est présentée depuis 50 ans comme ayant bénéficié aux Blancs et nui aux africains.

Tant que le noir était grossièrement et sommairement policé par une discipline stricte et forcé au labeur, ses nuisances demeurèrent mesurées quoique bien réelles. Sitôt libéré des contraintes sociales imposées par l’esclavage, le voilà revenant à sa nature indolente et violente. Pour les agnostiques de la réalité raciale, il suffit de constater la surreprésentation des africains dans les statistiques du crime aux USA.

Les masses africaines, livrées à elles-mêmes une fois disparu le cadre esclavagiste et ségrégationniste, devint une formidable masse de manœuvre pour les révolutionnaires anarcho-nihilistes qui en firent un des ferments de la tyrannie socialiste contre la société européenne d’Amérique du Nord.
La traite négrière et l’esclavage furent des malédictions pour les Européens d’Amérique et son solde réel et total supposerait la séparation définitive des deux races.

La guerre de libération des peuples blancs

C’est au cœur de l’Amérique édifiée par les Européens que les masses subsahariennes ont pu bénéficier d’une élévation de leur condition, sans comparaison aucune avec les pays africains ou de peuplement majoritairement nègre.

Dernier volet en date de ce parasitisme colossal : le racket organisé du prolétariat blanc par le mulâtre Obama afin de faire soigner 40 millions de noirs et ainsi prolonger une espérance de vie dans des proportions inaccessibles à l’Afrique noire ou à Haïti.

Un racket légitimé au nom de la “justice sociale”.

L’erreur historique que fut l’esclavage a abouti à la formation de conglomérats difformes et repoussants, comme le Brésil et sa centaine de millions de kafirs rongés, au surplus, par des pratiques animistes rampantes. Ceci pour ne rien dire des bidonvilles tenus par les gangs dominés par des métis défoncés au crack.


Contrairement à ce que l’on a pu entendre ici ou là sur l’Amérique soi-disant “post-raciale”, l’avènement du métis musulman Obama a signifié, pour les USA, le déclenchement de la grande guerre raciale qui se terminera par l’éclatement du pays en différentes entités sur bases ethniques et religieuses. Explosion qui aboutira à la libération de l’homme européen de cette masse excitée par le virus égalitariste mais coûtera, du fait des graves troubles engendrés, son hégémonie globale à l’Amérique au profit de l’Asie racialement homogène et laborieuse.

En attendant, contraints à une promiscuité repoussante, destructrice et parfaitement contre-nature, les Euro-américains sont amenés à subir les crachats de cette masse sauvage, fanatique et archaïque que seule la jalousie parvient à sortir de sa léthargie naturelle.


 

L'éducation chinoise

    

Souveraineté vs Identité

    

Jacques Sapir est un négationniste, à 30:05, il nie l'existence des races. Le peuple juif est un mélange de plusieurs races : de Séfarades (Sémites), d'Ashkénazes (Sémite) et de Khazars (Blancs convertis au judaïsme - ultra minoritaire, mais constamment mis en avant par le peuple juif pour masquer leur origine orientale). On peut aussi ajouter les Falashas, juifs nègres d'Ethiopie.

Les origines juives de Jacques Sapir (wiki) :

Michel Sapir [le père de Jacques Sapir] est né à Moscou le 8 mai 1915 dans une famille de la grande bourgeoisie juive russe. Son grand-père maternel, Maximilien Epstein, un important industriel de la région de Moscou, était également proche de l'aile gauche du Bund, le parti socialiste juif. Il fut contacté après la révolution d'octobre 1917 par les bolchéviques, pour un poste au Conseil des commissaires du peuple. Après avoir hésité à s'engager pleinement aux côtés des bolchéviques, la famille se replia sur Odessa durant l'été 1918, d'où elle émigra, en partie vers l'Italie et en partie vers la Pologne. Michel Sapir arriva avec ses parents, Ludmilla et Jacob, à Varsovie au début du printemps 1920.

Après avoir fait ses études au Lycée français de Varsovie, Michel Sapir vint à Paris en 1934 pour faire sa médecine. Naturalisé en 1937, il fit venir sa mère en France en 1938 (son père était mort en 1936). Après la défaite de 1940, il devient résistant puis membre du Parti communiste ...


samedi 23 avril 2016

Dictature antiraciste : 2 ans de prison ferme pour délit d'opinion

                         

Pour s'être contenté de décrire le réel, les fanatiques de l'idéologie antiraciste ont condamné le nationaliste Breton Boris Le Lay à deux ans de prison ferme.

L'article incriminé se contente de décrire le réel :  http://breizatao.com/2015/08/04/ma-condamnation-prefigure-la-votre-vous-deviendrez-les-esclaves-des-musulmans-sur-la-terre-de-vos-ancetres-par-boris-le-lay/

L'appareil judiciaire anti-blanc a voulu faire un exemple. Le camp de la haine (la haine des Blancs) compte ainsi se maintenir au pouvoir et continuer en toute impunité sa politique de grand remplacement.

C'est une grave erreur, l'amplification de la terreur pourrait au contraire déboucher sur une réaction de la part des Blancs injustement persécutés. Les Blancs ne sont pas seulement persécutés pour leurs opinions, ils sont aussi discriminés et poursuivis pour ce qu'ils sont : les derniers représentants d'une Race Blanche toujours présente en Europe !

source : http://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/deux-ans-de-prison-ferme-contre-lultranationaliste-breton-4177409

Libération (18/05/15) : Pour une répression juste des opinions racistes

Le racisme est une opinion : Jugement, avis, sentiment qu'un individu ou un groupe 
émet sur un sujet, des faits, ce qu'il en pense (définition Larousse).

  
100 avocats avaient demandé que les opinions racistes intégrent le code pénal :

Dans une tribune publiée dans le quotidien Libération, le 19 mai 2015, cent avocats s’engagent à faire du racisme un vrai délit. Les signataires déplorent que le projet du gouvernement de sortir les délits de propos racistes de la loi sur la presse de 1881 pour les insérer dans le Code pénal soit critiqué. Ils rappellent qu'il s'agit d'une revendication très ancienne de la LICRA et dénoncent le fait que trop souvent des procédures relevant de la loi de 1881 échouent, faute d’avoir respecté les "chausse-trappes" du texte.

Ils soulignent également que la loi du 29 juillet 1881 s'adressait originellement aux professionnels de la communication pour encadrer leurs activités, régulées par une déontologie. Or les signataires constatent que les propos racistes émanent aujourd'hui principalement de personnes qui ne sont pas des professionnels de la communication, mais par tout un chacun, dans la rue, sur son lieu de travail, à l’école, sur les réseaux sociaux. Ainsi, ils jugent la loi non adaptée au contentieux de masse que l’internet est de nature à engendrer, tout internaute devenant désormais un éditeur public potentiel. «La haine raciste ne doit pas être traitée comme un délit d’exception qui serait l’expression d’une simple opinion. Elle mérite une véritable réponse pénale, efficace et rapide», concluent-ils.

La LICRA a récemment retiré de son site les 100 signataires (majoritairement juifs) de cette pétition : http://www.licra.org/sites/default/files/communique/Tribune%20100%20avocats%20de%20victimes%20publi%C3%A9e%2019%20mai%202015.pdf

Parmi les signataires : Michel Bénichou Ancien bâtonnier de Grenoble, président honoraire de la conférence des bâtonniers, Michel Blum Avocat Paris, ancien président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), Christian Charrière-Bournazel Ancien bâtonnier de Paris, ancien président du Conseil national des barreaux (CNB), Didier Dalin Avocat Paris, ancien président de la Fédération nationale des unions de jeunes avocats (Fnuja) Sabrina Goldman Avocate Paris, vice-présidente de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Alain Jakubowicz Avocat Lyon, président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Michel Pezet Avocat Marseille, Francis Teitgen Ancien bâtonnier de Paris Francis Szpiner Avocat Paris, ancien vice-président de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) et Pierre-François Veil Avocat Paris.


Une Sénégalaise musulmane pour rassembler les Français ?

    

"Avant mes 18 ans, je me disais souvent que, s'il y avait une guerre entre le Sénégal et la France,
 je choisirais mon pays d'origine. Aujourd'hui, je ne sais pas". 
Rama Yadé dans le livre de Jacqueline Remy en Octobre 2007.


                                         

"Pourquoi me ferais-je enterrer seule dans un cimetière des Hauts-de-Seine, 
alors que je peux être dans un endroit si reposant, au soleil, avec les miens ? 
C'est là que je dois revenir quand je serai morte."
 Rama Yadé dans le même livre.

Bientôt une nègresse sur les billets de 20 dollars !



La FED (sous contrôle juif depuis 1913) a décidé la modification des billets de 20 dollars avec l'ajout du portrait d'une ancienne esclave, Harriet Tubman.

C'est la première fois qu'une femme noire, l'abolitionniste Harriet Tubman, va figurer sur un billet américain. C'est ce qu'a décidé le Trésor américain mercredi 20 avril. Le secrétaire au Trésor, Jack Lew «va annoncer que le nouveau billet de 20 dollars portera le portrait d'Harriet Tubman» (1822-1913), a indiqué un porte-parole du Trésor, mettant fin à un suspens qui agitait les Américains depuis presque un an.

Hillary Clinton, s'est réjouie de cette décision.


En juin 2015, le Trésor avait annoncé son intention de remplacer le portrait du premier secrétaire américain au Trésor Alexander Hamilton (1789-1795) sur le billet de 10 dollars par celui d'une femme, dont le nom n'était pas encore décidé. Mais ce projet avait soulevé de nombreuses protestations chez les admirateurs de ce père fondateur de la Constitution qui plaidaient pour qu'on remplace plutôt l'effigie d'Andrew Jackson, 7e président américain beaucoup moins populaire, frappée sur les billets de 20 dollars.

L'administration avait alors lancé une vaste enquête d'opinion pour savoir quelle femme devrait être choisie pour orner un billet pour la première fois depuis 100 ans. «Nous avons reçu des millions de réponses», s'était récemment étonné Jack Lew. Parmi les finalistes figuraient Eleanor Roosevelt et la militante de la lutte contre la ségrégation raciale Rosa Parks. L'impression du nouveau billet ne devrait toutefois pas intervenir avant 2030, selon plusieurs médias américains.

«Après plus d'un an de campagne pour convaincre le Trésor de remplacer Andrew Jackson sur le billet de vingt dollars par le visage d'une héroïne américaine» «le groupe Women On 20s est prêt à clamer victoire», a affirmé cette association qui avait recueilli un demi-million de voix pour Harriet Tubman dans un sondage en ligne. Ce groupe de défense des droits des femmes presse le Trésor d'émettre la nouvelle coupure dès 2020 et non dix ans plus tard. Car en 2020 sera célébré le centième anniversaire du droit de vote des femmes aux États-Unis.

source : http://www.lefigaro.fr/international/2016/04/20/01003-20160420ARTFIG00407-une-femme-noire-sur-les-billets-de-20-dollars-americains.php


Une ministre norvégienne à l’eau pour faire comme les "réfugiés"

     

La ministre norvégienne de l’Immigration Sylvi Listhaug s’est jetée le 19 avril dans la Méditerranée, dans une tenue de survie , pour découvrir le «point de vue» des clandestins cherchant à rejoindre l’Europe par la mer.

La ministre était accompagnée de traîtres norvégiens qui viennent en aide aux envahisseurs naufragés: «J’ai parlé avec l’équipage, qui m’a raconté d’horribles histoires. Ce sont des héros qui ont sauvé plus de 3.000 personnes. Quand on m’a proposé de voir comment ils faisaient, j’ai bien sûr dit oui. Ca aurait été impoli de refuser», a-t-elle complété, interrogée par TV2.



Les dictatures antiracistes ont un projet commun : 
l'éradication de la Race Blanche.


vendredi 22 avril 2016

2100 : Plus d'un milliard de nègres prêts à rejoindre l'Europe

La question raciale dominera les mille prochaines années.


Plus les habitants de la planète sont nombreux, plus la compétition pour exploiter ses ressources est intense. Bien que la population humaine continue d'augmenter, les progrès constatés ces récentes décennies sont encourageants [encourageants pour qui ?]. À l'échelle mondiale, une femme donne aujourd'hui naissance à 2,5 enfants en moyenne, soit moitié moins qu'au début des années 1950. Dans 40 % des pays du monde, le taux de fécondité – le nombre d'enfants nés vivants au cours de la vie d'une femme – est inférieur ou égal au taux de « remplacement » de 2,1 enfants par femme, chiffre pour lequel la progéniture remplace simplement ses parents [les Blancs ont un taux de renouvellement inférieur à 2,1].


En Afrique, cependant, les femmes donnent naissance en moyenne à 4,7 enfants chacune. La population y augmente près de trois fois plus vite que dans le reste du monde. Le taux de fécondité reste élevé dans la plupart des 54 pays africains. 


Les Africains ont toujours privilégié les familles nombreuses, pour une question de statut social, pour avoir de la main-d'œuvre familiale à même de travailler les terres, pour contrebalancer des taux de mortalité élevés chez les jeunes enfants [l'aide à l'Afrique a fait chuter le taux de mortalité]. Toutefois, un nombre de bébés plus élevé que jamais survivent et deviennent parents à leur tour. Plus de la moitié des 1,2 milliard d'individus qui peuplent ce continent sont des enfants ou des adolescents, ce qui promet un rythme d'expansion que l'humanité n'a jamais connu. À la fin de ce siècle, selon les projections des démographes, le nombre d'habitants en Afrique aura triplé ou quadruplé.


Des années durant, on estimait généralement à environ 2 milliards la population africaine en 2100. Les modèles démographiques supposaient que les taux de fécondité allaient chuter assez rapidement et régulièrement. Or ces taux ont baissé lentement et par à-coups. Les Nations unies prévoient maintenant entre 3 milliards et 6,1 milliards d'Africains – des chiffres vertigineux.

Une croissance démographique aussi forte menace le développement et la stabilité de l'Afrique. Une grande partie des Africains vivent dans des pays qui ne sont pas particulièrement bien dotés en sols fertiles, en eau ou en régimes politiques stables. Une compétition accrue pour la nourriture et les emplois risque d'engendrer des conflits dans toute la région et, par suite, d'exercer une pression significative sur la nourriture, l'eau et les ressources naturelles à travers le monde, en particulier si les Africains quittent leurs pays de façon massive – ce qui est déjà en train de se produire : 37 % des jeunes adultes en Afrique subsaharienne déclarent vouloir émigrer vers un autre pays, essentiellement en raison du manque d'emplois.


L'un des grands changements en Afrique sera la prolifération de villes gigantesques. Ce continent s'urbanise rapidement, la plupart des gens venant de campagnes en déshérence et s'entassant dans des bidonvilles, grappillant les abris et les ressources qu'ils peuvent. Ces grandes métropoles abritent aujourd'hui près d'un demi-milliard d'habitants ; en 2050, elles en auront plus de 1,3 milliard, selon les projections des Nations unies. Les démographes Jean-Pierre Guengant, de l'Ird (Institut de recherche pour le développement) à Marseille, et John May, de l'université de Georgetown aux États-Unis, prédisent que la taille des plus grandes villes du continent explosera en 2050 ; Lagos, au Nigeria, passera de 11 millions d'habitants en 2010 à 40 millions ; Kinshasa, en République démocratique du Congo, de 8,4 millions à 31 millions. Si l'on se fonde sur les projections actuelles, il y aura au milieu du siècle des centaines de bidonvilles africains regroupant chacun des centaines de milliers de personnes.


source : http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-demographie-6-milliards-d-africains-en-2100-36658.php
 
Chaque espèce vivante possède son libre arbitre. Une race peut choisir de se soumettre aux Lois éternelles de la Nature, ou non. Dans la lutte pour la survie des espèces et des sous-espèces (produit de l'évolution), la Nature est impartiale.  
 
Une espèce ou une sous-espèce qui choisirait de ne pas se soumettre aux Lois de la Nature serait impitoyablement éliminée par la Nature. Si la Race Blanche (summum de l'évolution) ne régule pas rapidement la surpopulation nègre, elle sera au siècle prochain, définitivement emportée sous un torrent de boue !


Israël recrute !

L'apartheid c'est bon pour Israël, seulement pour Israël !


Lundi 11 avril, le suprémaciste juif Alain Jakubowicz dénonçait la "supercherie antiraciste" dans Libération :

Il y a encore trente ans, la cartographie de la haine était simple à établir : le racisme et l’antisémitisme étaient d’extrême droite. D’un côté, les héritiers de la Résistance, et de l’autre, ceux de Vichy. L’antiracisme avait son propre «mur de Berlin».

Depuis, le monde a changé, les murs sont tombés, les fronts se sont multipliés. Le mouvement antiraciste est resté figé dans des réflexes et des pratiques datées. Faute d’avoir mesuré ces changements profonds, il a manqué la mise à jour de son logiciel et son adaptation aux nouvelles frontières de la haine. A contrario de ses adversaires, il n’a pas su s’adapter à la révolution numérique. Il a tardé à comprendre que l’extrême droite n’avait plus le monopole du racisme et de l’antisémitisme et a laissé le champ libre à l’expression de nouvelles radicalités. Ce retard à l’allumage tient aussi à la mystification, qui s’est présentée à l’opinion sous les traits d’un antiracisme adapté aux identités plurielles - issues de l’immigration, marquées par la mémoire de l’esclavage, la colonisation - et affilié à la gauche. C’est sous ce masque pervers que la haine a, par effraction, trouvé refuge.

source : http://www.liberation.fr/debats/2016/04/11/la-supercherie-antiraciste_1445434

Dans les années 80, l'internationale juive a fondé SOS RACISME afin de détourner la jeunesse arabo-musulmane de la cause palestinienne; et la lancer à corps perdu contre la France, le Front national et Jean-Marie le Pen. Le plan a fonctionné jusqu'en 2003, date à laquelle Dieudonné s'est retourné contre la communauté organisée, après son sketch chez Fogiel.

Face à la montée de l'antisémitisme dans les banlieues, l'internationale juive a retourné sa veste. Elle entend ainsi recruter de nouveaux gogos (cette fois-ci chez les Blancs) prêts à se sacrifier pour Israël et le peuple juif. C'est pour cette raison que la LICRA poursuit symboliquement le racisme anti-Blanc.

3 mois de prison ferme dans une affaire de « racisme anti-blanc » où la LICRA était partie civile :
 
Dans un arrêt du 29 mars 2016, la Cour d’Appel de Lyon a condamné à trois mois de prison ferme Monsieur Hakan O. pour injures à caractère racial après avoir qualifié Monsieur Christian D. de « sale français, sale blanc » lors d’une altercation intervenue à bord d’un TER Mâcon-Lyon le 9 juin 2014.


Cette condamnation alourdit la décision prononcée en première instance par le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône en introduisant une peine de prison ferme.

Pour la seconde fois dans ce type de dossier, la LICRA a décidé de se constituer partie civile et était représentée à l’audience par Maître Philippe Genin. Toutes les formes de racisme sont en effet condamnables, d’où qu’elles viennent et indépendamment de la couleur de peau, de l’origine ou de la religion de la victime.

Si le racisme anti-blanc est un phénomène relativement marginal au regard des autres formes de racisme ou de l’antisémitisme, il doit en revanche faire l’objet de la même rigueur et de la même réprobation.

La récupération de ce type d’affaire, par l’extrême-droite ou par des officines communautaristes, répond évidemment à une volonté d’instrumentalisation politique qui ne doit en rien empêcher le combat antiraciste. La LICRA entend donc mener ce combat avec détermination et fermeté.

source : http://www.licra.org/3-mois-de-prison-ferme-dans-une-affaire-de-racisme-anti-blanc-ou-la-licra-etait-partie-civile/

Le piège est grossier, durant plus de 40 ans, les Juifs ont soutenu la création d'une nouvelle Andalousie au coeur de l'Europe. Comme à chaque fois, le projet s'est retourné contre eux. Aujourd'hui, ils nous appellent à la rescousse. Méfiez-vous des Juifs, ne leur tournez jamais le dos !

Les Juifs sont des Sémites, ils ne sont pas de Race Blanche.


Israël n'est pas notre problème.
La sécurité des Juifs n'est pas notre problème.

La seule cause qui nous importe, c'est la cause blanche : LA RACE BLANCHE !

Norvège : agression d'un Blanc dans un lycée

 

Les premiers coupables sont les responsables de l'immigration.


dimanche 17 avril 2016

Le pape François justifie les atten.tats de Paris

L'ange exterminateur de la Race Blanche.


Le pape François a justifié les atten.tats de Paris, c'est à cause de notre manque d'intégration (à cause de notre supposé racisme) que ces atten.tats ont eu lieu :

« Il y a un mot qui dans notre culture semblait avoir été oublié après la guerre : aujourd’hui il existe des ghettos. Et certains des terroristes sont fils et petits-fils de personnes nées en Europe. Que s’est-il passé ? Il n’y a pas eu de politique d’intégration. Et cela pour moi c’est fondamental. Aujourd’hui l’Europe doit retrouver cette capacité, qu’elle a toujours eue, à intégrer. Cela a enrichi sa culture. Nous avons besoin d’une éducation à l’intégration. Je comprends que les peuples aient une certaine peur. Nous devons être très responsables dans l’accueil. Comment s’intègrent ces gens ? Construire des murs n’est pas une solution. Nous devons faire des ponts, mais ceux-ci se font de façon intelligente, avec le dialogue. Fermer les frontières ne résout rien. A la longue cela fait mal au peuple qui le fait. L’Europe doit faire très vite des politiques d’intégration, de croissance, du travail, de réforme de l’économie. Toutes ces choses sont des ponts qui permettront de ne pas faire de murs. »


Si les Blancs étaient racistes, comme le prétend le pape François, j'aurais des dizaines de milliers d'abonnés sur les réseaux sociaux. Et ma Religion raciale - la Créativité - se répandrait comme une traînée de poudre !

La religion chrétienne a été culpabilisée (enjuivée) à mort. Son clergé cherche toutes sortes d'excuses pour se haïr lui-même ! L'Eglise catholique souhaite entraîner la Race Blanche dans son suicide. 


À mes frères de Race Blanche, je lance cet appel : 
libérez-vous du judéo-christianisme !


Le pape à Lesbos : "nous sommes tous des migrants"

      

L'Eglise catholique est passée du "nous sommes tous des sémites" à "nous sommes tous des migrants".

En septembre 1938 (24 ans avant Vatican II), le pape Pie XI déclarait :

"Par le Christ et dans le Christ, nous sommes de la descendance spirituelle d'Abraham. Non, il n'est pas possible aux chrétiens de participer à l'antisémitisme. Nous reconnaissons à quiconque le droit de se défendre et de prendre les moyens de se protéger contre tout ce qui menace ses intérêts légitimes. Mais l'antisémitisme est inadmissible. Nous sommes spirituellement des sémites ".

L'Eglise catholique entend désormais protéger les sémites musulmans. Il faut lire cet article en entier, cette religion juive est édifiante : http://www.leprogres.fr/france-monde/2016/04/16/le-pape-francois-est-arrive-a-lesbos

L'Eglise catholique a toujours protégé les sémites. Au Moyen Âge les papes ont toujours secouru les Juifs victimes de colères populaires. Les prescriptions chrétiennes qui limitaient la vie sociale des Juifs ne servaient qu'à les protéger d'eux-mêmes. Les protéger de leur cupidité, de leurs mensonges, de leur malhonnêteté ... qui fatalement se retournaient contre le peuple juif.

Les Juifs se sont rapidement retournés contre le christianisme, mais le christianisme - lui - est resté une religion pro-juive, d'essence juive : le judéo-christianisme.


Même chez les gauchistes, les Juifs n'ont plus la cote !

                                            

L'israélite Alain Finkielkraut avait rejoint le camp français pour mieux défendre sa cause (le peuple juif), ainsi que son pays (Israël). Ce Week-end, il a tenté d'infiltrer le mouvement "Nuit debout".

Le "philosophe" n'a pas reçu l'accueil auquel il s'attendait. La réaction du sioniste après son exclusion :  https://www.youtube.com/watch?v=Fk4mh6BrFbc

L'Antisémitisme gagne du terrain, il n'y a que sur les plateaux TV qu'ils sont bien reçus.

samedi 16 avril 2016

Je suis un Créateur


La Religion de l'Homme Blanc n'a pas été écrite il y a 2000 ans dans je ne sais quel désert, par je ne sais quel Juif. La Religion de l'Homme Blanc a été fondée au début des années (19)70, dans un appartement de Floride, par un homme de génie qui s'appelait Ben Klassen.

- Je suis un Créateur, je n'ai pas de pays.
- Je suis un Créateur, je n'ai pas de nationalité.
- Je suis un Créateur, je suis CHEZ MOI sur toutes les surfaces émergées de cette planète.
- Je suis un Créateur, tous les Blancs sont mes frères, peu importe la couleur de leur passeport.
- Je suis un Créateur, tous les Blancs sont mes frères, sauf les traîtres raciaux.
- Je suis un Créateur, ma Race est ma Religion.

Si la Race Blanche s'était dotée d'une Religion raciale du temps de l'Empire romain, elle régnerait sur le monde. Elle ne serait pas aujourd'hui dans une situation aussi périlleuse.

RaHoWa.

Chasse aux Blancs à Mayotte


Il y a douze jours, quand Jean s'est envolé du Pays bigouden avec son fils pour passer des vacances à Mayotte, il ne pensait pas devoir y séjourner cloîtré dans la maison de sa cousine Léa, « expatriée » bretonne, là-bas, depuis deux ans. « L'île est totalement bloquée et on est dans un climat proche de la guerre civile. Il y a deux nuits, 85 voitures ont été incendiées pas loin d'ici, des bandes de jeunes mènent des attaques avec des tronçonneuses ! C'est comme une guérilla urbaine ! », explique le Breton joint mercredi soir par téléphone.

Les scènes de ces derniers jours la marquent : « Des blindés de la gendarmerie traversent le village, un hélicoptère tourne en permanence avec des projecteurs la nuit et lance des bombonnes lacrymogènes pour faire fuir les groupes de délinquants. L'autre jour, une chasse aux « n'zungus » (ndlr, les blancs) a été lancée par des jeunes. On n'ose plus sortir pour aller au travail. Mes enfants sont déscolarisés depuis le début des événements, on croule sous les immondices parce que le ramassage d'ordures ne se fait plus, des magasins sont pillés, les rayons se vident, il n'y a plus de frais... Je vis dans l'angoisse de ne plus avoir à manger pour mes enfants... ».

Pour la Bretonne, la situation à Mayotte est critique depuis septembre dernier : « En plus de la crise économique, il y a des dissensions ethniques, des guerres de villages et de quartiers... ». Dans la nuit de lundi à mardi, en effet, de violents affrontements ont opposé des bandes rivales des villages de Doujani et Cavani. Des bandes constituées de jeunes mineurs livrés à eux-mêmes.

À Mayotte, près de la moitié de la population a moins de 18 ans et... 6.000 mineurs vivent seuls et sans toit. Avec un fléau : « la chimique ». « C'est une drogue de synthèse qu'ils fabriquent eux-mêmes à partir de je ne sais pas trop quoi... Ça les désinhibe complètement. Ils deviennent fous ! », raconte Léa qui dénonce l'insécurité grandissante sur l'île : « Les agressions, les viols... Ça a augmenté de 50 % en 2015. Un élève a été assassiné, il y a un mois, dans un collège, tué par d'autres élèves. Chez moi, j'ai des alarmes partout, un chien, un gardien... »


Hervé Ryssen : Tous unis contre la haine !

       
    
Cette vidéo m'avait échappé, je la diffuse avec quelques semaines de retard. 

Le franc-maçon Aymeric Chauprade nous montre son vrai visage

Franc-maçon un jour, franc-maçon toujours !


L’appel du pied très appuyé d’Aymeric Chauprade en direction des Républicains :

Aymeric Chauprade se sent seul. Le député européen a beau avoir annoncé, en janvier, le lancement de son parti "Les Français libres" (dont l'association n'a toujours pas été déclarée au Journal officiel), l'ancien conseiller en relations internationales de Marine Le Pen continue sa traversée du désert, entamée avec son départ fracassant du Front national, en novembre 2015. Ce n'est pourtant pas faute de multiplier les appels du pied en direction du parti Les Républicains.

"Je suis de plus en plus proche d'eux, revendique l'élu, qui dit en côtoyer certains au Parlement européen. Je souhaite pouvoir jouer un rôle dans un éventuel dispositif de droite de gouvernement." Pour multiplier ses chances de rejoindre une écurie, l'intéressé, qui n'a pas donné suite à ses échanges avec Nadine Morano, ne ferme aucune porte. Il n'affiche pas de préférence parmi les différents candidats à la primaire des 20 et 27 novembre : "Je trouve les programmes de Fillon et Le Maire très intéressants" ; "la candidature de Michèle Alliot-Marie est crédible, elle a le sens de l'Etat" ; "Nicolas Sarkozy conserve le dynamisme qu'on lui connaît".

Alors qu'il estimait encore en août 2014 que la France se trouvait "menacée par le remplacement de sa population historique par une population en majorité africaine et musulmane", le député européen veut aujourd'hui afficher un visage plus modéré pour rassurer ses potentiels alliés.

Il est ainsi l'auteur d'un article publié dans Politico, jeudi 14 avril, où il écrit notamment : "Il est bien sûr essentiel de contrôler l'immigration et de nous concentrer sur l'intégration, mais nous ne pouvons pas diaboliser les migrants dans le même temps (...) Nous devrions être fiers que des migrants veuillent venir en France et prendre part à notre histoire commune, à notre langue, à notre culture." Le virage est serré.

Enfin, pour mieux convaincre de son éventuelle utilité, le géopolitologue n'hésite pas à sortir l'artillerie lourde. "Je suis l'arme anti-FN pour la droite. Je sais tout sur ce parti, je n'ai pas dévoilé toutes mes cartes, et ça, ils le savent chez Les Républicains", explique-t-il. À défaut d'entraîner son ralliement chez LR, cet argument devrait au moins faire réagir au sein de son ancien parti.

source : http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2016/04/15/lappel-du-pied-tres-appuye-daymeric-chauprade-en-direction-des-republicains/

Le héros des "islamophobes", Aymeric Chauprade, veut rejoindre le premier parti politique responsable de l'invasion (RPR/LR : Regroupement familial /Loi Veil / Discrimination positive ...).

Ce sont les mêmes qui veulent s'allier aux Juifs contre l'islam ! Cocu un jour, cocu ....


vendredi 15 avril 2016

La trahison raciale est un crime

L'ennemi racial a bénéficié de nombreuses complicités.


La trahison raciale est le plus grave de tous les crimes, mais elle ne doit pas être confondue avec d'autres types de "trahison" qui n'en sont pas. Une "trahison" idéologique, nationale ou religieuse n'est pas une trahison raciale.

Un Français de Bretagne qui choisit la Bretagne plutôt que la France n'est pas un traître racial. Un Français qui se sent plus Européen que Français, n'est pas un traître racial.

Les Blancs qui ont abandonné la religion de leurs ancêtres (le paganisme) pour se convertir au judéo-christianisme ne sont pas des traîtres raciaux.

Par contre un Blanc qui se convertit à l'islam pour pouvoir se métisser à une arabe est un traître racial.

Les Blancs qui participent au grand remplacement sont des traîtres raciaux.
Les Blancs qui collaborent à l'invasion sont des traîtres raciaux.
Les Blancs qui protègent les arabo-musulmans en France, ou ailleurs, sont des traîtres raciaux ...

Les Juifs ne sont pas de notre race, ils ne peuvent donc pas être classifiés comme traîtres raciaux. Les sémites (juifs ou arabes), les nègres et les asiatiques sont des ennemis raciaux.

C'est le traître racial qui a permis la victoire (temporaire) de nos ennemis raciaux. Sans la collaboration des traîtres raciaux, la colonisation du Nord par le Sud serait impossible. Tant que les traîtres raciaux protégeront nos ennemis raciaux, la remigration sera impossible.


Manuel Valls : « la République protégera toujours les musulmans de France »

     
Manuel Valls souhaite organiser l'invasion dans la paix !


Il y a quelque chose de constant chez Manuel Valls, c'est sa volonté de protéger l'occupant arabo-musulman en France. Il l'a dit lors de la rupture du jeûne du Ramadan à la mosquée d’Ozoir-la-Ferrière, en 2013 :

« La République, a-t-il lancé dans une allocution en présence du vice-président de la mosquée, Boubakeur Quedjali, et de l’imam Brahim Tounkara, ne tolérera jamais un geste dirigé, ou une parole prononcée, contre un musulman. La République protégera toujours les musulmans de France. »


Il l'a rappelé lors des élections régionales de 2015 (voir la vidéo ci-dessus). Il l'a encore répété cette semaine lors de sa présentation du plan « Egalité et citoyenneté » contre l’apartheid (!) :

« La laïcité, c’est notre ADN. C’est normal que l’on en débatte. La République s’est construite en opposition au pouvoir de l’Eglise catholique. Aujourd’hui, la laïcité est confrontée à la montée de l’islam radical, mais aussi à la place de l’islam dans nos sociétés. Je crois en mon pays [nous ne savons pas de quel pays il s'agit... d'israël ? de l'Espagne ?], à son message et ses valeurs universelles. J’aimerais que nous soyons capables de faire la démonstration que l’islam, grande religion dans le monde et deuxième religion de France, est fondamentalement compatible avec la République, la démocratie, nos valeurs, l’égalité entre les hommes et les femmes. »

Cette démonstration n’est donc pas faite ?

« Certains ne veulent pas y croire, une majorité de nos concitoyens en doutent, mais moi, je suis convaincu que c’est possible. C’est pour cela qu’il faut protéger - pro-té-ger - nos compatriotes de confession ou de culture musulmane de la stigmatisation, des actes antimusulmans. »

source : http://www.liberation.fr/france/2016/04/12/manuel-valls-depuis-plus-de-trente-ans-on-me-demande-si-je-suis-de-gauche_1445774

« Que les Français dégagent de France, nous sommes chez nous ! »

    

L'invasion se poursuit par le canal de Sicile

    
Notez le bronzage des "réfugiés syriens". 

Pour ne pas finir bloqués en Grèce, les envahisseurs clandestins passent désormais par le canal de Sicile. Chaque jour plus de 2000 envahisseurs clandestins passent par le canal de Sicile : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/12/97001-20160412FILWWW00346-4000-migrants-secourus-dans-le-canal-de-sicile.php


Rappelons que le plus sûr moyen d'entrer clandestinement en Europe est de venir avec un statut de touriste ou d'étudiant. Et que l'immigration légale s'ajoute à l'immigration déjà présente sur notre sol. 

La fermeture des Balkans a peu d'effets. Le grand remplacement se poursuit malgré un ralentissement de l'augmentation de l'immigration clandestine.

Un éminent psychologue danois avertit : L’immigration du moyen-orient à faible QI “menace la démocratie” et mènera à la “guerre civile”


Un éminent docteur en psychologie comportementale danois a averti que la civilisation occidentale était “menacée” par le flux de migrants depuis le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, affirmant qu’une “guerre civile” serait sa conséquence la plus probable.

Écrivant dans le journal conservateur danois Jyllands-Posten, le Professeur Helmuth Nyborg – un expert des rapports entre hormones et intelligence – discutait de ses recherches antérieures et de “l’effet conjugué de la faible natalité européenne et de l’immigration d’individus à faible quotient intellectuel“ qui déboucherait sur “la mise en minorité des Occidentaux en Europe et que le QI moyen baisserait tellement que la prospérité, la démocratie et la civilisation étaient menacées“.

Nyborg a affirmé par le passé que des migrants à faible QI provenant de pays non-occidentaux généraient un déclin du niveau général de l’intelligence au sein des sociétés occidentales et, en conséquence, une chute du niveau de vie et une augmentation de la criminalité.

“En 2016, la politique actuelle d’immigration nous donne trois alternatives : la soumission, le rapatriement ou la guerre civile. Sauf si l’Europe entreprend d’adopter une politique familiale, migratoire et d’intégration responsable, je pense qu’une guerre civile est très probable“ écrit Nyborg.

Nyborg poursuit en mettant en garde sur la seule référence à “l’extrémisme de droite” qui ne fera pas disparaître les problèmes chroniques générés par la surpopulation et l’échec des politiques multiculturalistes, avertissant que les Européens de souche seront une minorité dans leurs propres pays d’ici 2050.

“Les sociétés ethniquement homogènes, civilisées et démocratiques d’Europe seront une chose du passé à moins d’un rapatriement honorable des migrants” avertit-il encore.

Les travaux du Dr Nyborg lui ont attiré, depuis de nombreuses années, les attaques de l’université et de la presse institutionnelles danoises, largement dominées par les socialistes et marxistes.