jeudi 29 septembre 2016

Vive l'Europe : Zeiger, blogueur au Daily Stormer et à Blanche Europe

   
  

Un petit merci à Daniel Conversano pour avoir mentionné l'existence de notre Religion raciale - La Créativité. Lire à ce sujet notre réponse, "La Créativité est une Religion naturelle" : https://rahowa73.blogspot.no/2016/09/la-creativite-est-une-religion-naturelle.html

A propos de cette vidéo, l'admiration de certains pour les Japonais dépasse l'entendement. Il est vrai que le Japon a remarquablement assimilé notre technique, mais cela ne donne pas droit aux Chinois (et autres Asiatiques) de coloniser le monde blanc, de Vancouver à Paris. En France, durant des décennies l'extrême droite la plus dure (nouvelle droite, nationaux révolutionnaires, troisième voie...) a défendu l'idée d'une alliance avec le monde Arabo-musulman contre les Etats-Unis ! 

Aujourd'hui ce sont souvent les mêmes (qui ont retourné leur veste) qui préconisent une alliance avec les Asiatiques, mais cette fois-ci contre les Arabo-musulmans ! Les Japonais ne sont pas de Race Blanche, ils ne sont pas nos alliés. Le péril jaune n'a pas disparu, le développement économique de l'Asie est une grave menace pour la Race Blanche. La Russie de Race Blanche est le seul rempart de l'Europe. Les Blancs ne doivent plus s'entre-tuer, mais s'unir contre les races de boue.

La Créativité est une Religion naturelle


- Parce que nous ne croyons pas à en un dieu personnel, omniscient, créateur de toute chose.
- Parce que nous ne croyons pas aux êtres surnaturels : les fantômes, les vampires, les anges et Belzébuth.
- Parce que nous ne croyons pas en la vie éternelle en enfer ou ailleurs.

Certains nous nient le droit de nous définir comme une Religion et nous traitent de matérialistes ! 

La Créativité est la Religion éternelle de la Nature - titre du premier livre fondateur de notre Religion raciale, Nature's Eternal Religion : http://www.freepdf.info/index.php?post/2012/03/15/Klassen-Ben-Nature-s-Eternal-Religion

Le Petit Robert définit la RELIGION, comme une reconnaissance par l'être humain d'un pouvoir ou d'un principe supérieur de qui dépend sa destinée et à qui obéissance et respect sont dus; attitude intellectuelle et morale qui résulte de cette croyance, en conformité avec un modèle social, et qui peut constituer une règle de vie.

Notre Religion raciale - La Créativité - répond parfaitement à cette définition. Ce qui est bon pour la Race Blanche est la plus haute vertu et que ce qui est mauvais pour la Race Blanche est le péché ultime est le principe supérieur dont dépend notre destinée.

Nos XVI commandements constituent notre règle de vie :


 I. C'est le devoir sacré et la responsabilité incontournable de chaque génération que d'assurer et de garantir pour l'éternité l'existence de la Race Blanche sur cette planète.

II. Croissez et multipliez. Remplissez votre rôle en aidant à peupler le monde de votre propre espèce. Notre but sacré est de peupler uniquement de Blancs les terres de cette planète.

III. Rappelez-vous que les races inférieures de couleur sont nos ennemies mortelles, et que la plus dangereuse de toutes est la race juive. Notre objectif immédiat est de faire s'accroître sans répit la Race Blanche, et réduire le nombre de nos ennemis.

IV. Le principe directeur de tous nos actes doit être : Qu'est-ce qui est le mieux pour la Race Blanche ?

V. Vous devez préserver la pureté de votre race. La souillure de la Race Blanche est un crime odieux contre la Nature et contre votre propre race.

VI. Votre loyauté première va à la Race Blanche.

VII. Faites montre d'un traitement préférentiel envers les membres de votre race lors de vos transactions commerciales. Dès que possible, cessez tout commerce avec les juifs. N'employez pas de nègres ou d'autres métèques. N'ayez de rapports sociaux qu'avec des membres de votre propre famille raciale.

VIII. Détruisez et bannissez toute pensée et influence juive de la société. OEuvrez sans relâche à amener dès que possible un monde Blanc.

IX. Le travail et la créativité sont notre génie. Nous considérons le travail comme une occupation noble et notre volonté à travailler comme une bénédiction pour notre race.

X. Décidez dès votre prime jeunesse qu'au cours de votre vie, vous apporterez au moins une contribution majeure durable en faveur de la Race Blanche.

XI. Soutenez à tout moment l'honneur de votre race.

XII. C'est votre devoir et votre privilège que d’accomplir le dessein de la Nature en luttant pour le progrès et l'amélioration de nos générations futures.

XIII. Vous devez honorer, protéger et vénérer le caractère sacré de l'unité familiale, et la garder telle quelle. Elle est le maillon actuel dans la longue chaîne dorée de notre Race Blanche.

XIV. Tout au long de votre vie, vous devez préserver jalousement notre credo cardinal du Sang, du Sol et de l'Honneur. Pratiquez-le avec assiduité, car il est le coeur de notre foi.

XV. En tant que fier membre de la Race Blanche, pensez et agissez positivement, soyez courageux, confiant et agressif. Employez de façon constructive votre capacité créatrice.

XVI. Nous, Frères et Soeurs de Race Blancs, sommes déterminés à reprendre le contrôle total et inconditionnel de notre destinée.

                                                                           - W -


Les Créateurs ont leur liturgie, célébration du mariage, des naissances, de l'entrée dans la vie adulte, etc : https://www.docdroid.net/ZKp4wcY/liturgie-du-crateur.pdf.html

Ils ont, comme dans toutes religions, leurs propres prescriptions alimentaires : manger essentiellement des fruits et des légumes et purifier son corps de ses toxines par la pratique du jeûne. Il faut préciser que ces conseils de santé sont fortement conseillés, mais qu'ils ne sont pas obligatoires dans notre Religion raciale. La finalité de notre Religion raciale est la survie, l'expansion et l'amélioration de la Race Blanche.

La Race Blanche est le chef d'oeuvre de la Nature, le summum de l'évolution, elle doit donc être notre Religion. Ben Klassen a offert à la Race Blanche la religion de son salut; quel que soit le nombre de Créateurs sur Terre, les Lois éternelles de la Nature s'appliquent à tous (Créateur ou non, Blanc ou nègre) les violer c'est se condamner à disparaître.

RaHoWa!

mercredi 28 septembre 2016

Le procès du patriotisme antiraciste

 Jean Bastien-Thiry était un patriote courageux, il lui manquait
juste l'essentiel : une conscience raciale.


Le colonel Jean Bastien-Thiry était un patriote français. Il a sacrifié sa vie pour la nation française durant la guerre d'Algérie. La longue déclaration faite par colonel Bastien-Thiry lors de son procès doit être analysée en détail. Car elle nous permet de mieux comprendre le fonctionnement mental d'un patriote.   

Le patriote se bat pour sa patrie, le raciste - lui - défend sa race.


DÉCLARATION DU COLONEL BASTIEN-THIRY DU 2 FÉVRIER 1963 :

L'action dont nous répondons aujourd'hui devant vous, présente un caractère exceptionnel et nous vous demandons de croire que seuls des motifs d'un caractère également exceptionnel ont pu nous déterminer à l'entreprendre. Nous ne sommes ni des fascistes [Être fasciste n'a rien de honteux Mr Bastien-Thiry] ni des factieux mais des Français nationaux, Français de souche ou Français de coeur [Sans distinction de race donc], et ce sont les malheurs de la patrie qui nous ont conduits sur ces bancs. Je suis le chef de ceux qui sont ici, j'assume à ce titre toutes mes responsabilités et c'est pourquoi je parlerai au nom de mes camarades et plus longuement qu'ils ne l'ont fait avant moi.
Nos motifs d'action sont liés aux conséquences de l'effroyable drame humain et national qui, à la suite des événements qui se sont déroulés en Algérie depuis bientôt cinq ans, ont mis en jeu, et mettent encore journellement en jeu la liberté, les biens et la vie de très nombreux Français; après avoir mis en jeu l'existence même, en tant que telles, de collectivités nationales dans leur ensemble, et l'existence même du principe de l'unité nationale [L'unité nationale au-delà des différences raciales].
Nos motifs d'action sont liés aussi, et par voie de conséquence, au danger, mortel, à notre avis, que fait courir à notre pays l'actuel pouvoir de fait: par suite des conditions dans lesquelles a été obtenu ce qu'on a osé appeler le règlement du problème algérien, des principes et des lois qui sont, ou qui devraient être à la base de la vie nationale, ont été mis en question. Les nations sont mortelles et, dans un passé lointain ou proche, des nations ont cessé d'exister en tant que telles [La race est l'élément moteur des civilisations. Les nations elles, sont le fruit des hasards de l'histoire. C'est la race qui est l'élément constitutif des nations et des civilisations]. Le danger que court actuellement ce pays ne vient pas d'un risque de destruction physique ou matérielle: il est plus subtil et plus profond car il peut aboutir à la destruction de valeurs humaines, morales et spirituelles qui constituent le patrimoine français.
Ce patrimoine procède d'un héritage qui est à la fois grec, latin, occidental et chrétien et repose sur une conception précise de la liberté et de la dignité de l'homme et des collectivités humaines et sur la mise en application de principes fondamentaux qui ont un caractère universel et qui sont la recherche et le souci de la justice, le respect de la vérité et de la parole donnée et la solidarité fraternelle entre tous ceux qui appartiennent à la même collectivité nationale [Bougnoules y compris !]. Nous croyons qu'on ne viole pas impunément et cyniquement ces différents principes sans mettre en péril de mort, dans son esprit et dans son âme, la nation tout entière; sans la mettre, par le fait même, à la merci des diverses formes de matérialisme moderne, au premier rang desquels se place évidemment le totalitarisme communiste, négateur de la liberté humaine, qui empêche l'homme et les collectivités de s'épanouir librement, en en faisant de simples éléments dans le cadre et au service d'une doctrine perverse et fausse [Le christianisme juif est également une doctrine perverse et fausse, car il contredit totalement les Lois éternelles de la Nature].
Nous croyons nécessaire, au début de cette déclaration, de rappeler brièvement ce que furent, au cours des cinq dernières années, les principaux aspects du drame algérien. Ce drame n'appartient pas encore au passé; il est inscrit aujourd'hui dans la chair et dans le cœur de millions d'êtres humains [L'homme universel n'existe pas, je ne l'ai jamais rencontré. Dans ma vie j'ai vu des Blancs, des Arabes, des Nègres, des Asiatiques... des humains jamais !].
Rappelons-nous que la période de mai-juin 1958 avait été précédée par des mois de troubles et d'incertitudes qui avaient ébranlé l'armée française et l'opinion publique. Un changement du régime politique français fut rendu possible par l'attitude de l'Armée et s'opéra à Paris. Ce fut à cette époque que des engagements solennels furent pris devant le peuple français, devant l'Armée et devant les différentes communautés d'Algérie par celui qui personnifiait le nouveau pouvoir politique. Ces engagements furent pris sous forme de serments à Oran, à Mostaganem, à Bône et autres lieux de la terre algérienne; et ces serments proclamèrent que l'Algérie resterait terre française et que tous les habitants d'Algérie deviendraient des Français à part entière. Ces engagements, nul n'était obligé de les prendre; ces serments, nul n'était obligé de les prêter; mais dès lors qu'ils étaient pris par un chef de gouvernement nouvellement investi, ils avaient valeur de programme politique. Serments prêtés par un officier général en uniforme devant d'autres officiers et soldats, c'était une question d'honneur, d'honnêteté intellectuelle et de simple bonne foi de tout faire, de faire tout ce qui était humainement possible pour honorer ces engagements et pour tenir ces serments.
A l'époque, ces engagements impliquaient toute une politique qui fut, dès ce moment, mise en œuvre par l'Armée et par l'administration française en Algérie; ils signifièrent la parole donnée, au nom de la France, par d'innombrables officiers et fonctionnaires; ils signifiaient l'engagement à nos côtés, dans la vie et dans la mort, de milliers de Musulmans français qui, par les paroles mêmes du nouveau chef de l'État, étaient incités à faire confiance à la France et à se ranger à ses côtés.
A cette époque, ces engagements représentaient pour la majorité des Français, et pour l'armée française, un programme politique qui était à la fois réaliste, conforme aux intérêts moraux et matériels de tous les habitants d'Algérie, conforme aux intérêts supérieurs et stratégiques de notre pays: l'Algérie était française depuis cent trente ans, la vie menée en commun sur le sol algérien par les diverses communautés, le sang versé en commun sur les champs de bataille, avaient créé des liens qui, vraisemblablement, pouvaient devenir inaltérables [Un Sémite qui verse sont sang pour la Race Blanche reste un Sémite !].
Le nationalisme algérien n'existait vraiment que dans des sphères assez restreintes, chez une minorité d'agitateurs politiques et de terroristes. Ce nationalisme ne touchait pas profondément les masses qu'il aurait été possible, selon toute vraisemblance, de rallier définitivement à la France dans la mesure où celle-ci se serait montrée forte, généreuse et unie. Il fallait pour cela une ligne politique ferme et continue venant de Paris, mettant en œuvre divers moyens propres à montrer aux Musulmans que leur intérêt moral et matériel était de rester français, à les amener progressivement à confirmer en toute liberté leur option française. Ces musulmans avaient infiniment plus à gagner dans une véritable libération de l'individu et de leur personne humaine, libération effectuée dans la justice et dans la dignité d'homme, que dans une prétendue libération collective et nationale dont nous constatons aujourd'hui, et dont ils constatent eux-mêmes les funestes résultats [Bastien-Thiry était également catholique, il voyait en tout homme un frère (sans aucune distinction de race) créé à l'image de dieu].
C'est pourquoi nous étions sincèrement partisans de l'Algérie française, parce que nous estimions cette solution réaliste et bénéfique pour tous; mais nous concevions qu'il y eut d'autres solutions pour l'avenir algérien, solutions pouvant être défendues de façon honnête et sincère; l'impératif absolu, quelle que fût la solution finalement retenue, était, en tout état de cause, et sous peine de trahison et d'infamie pour le pouvoir politique mettant en œuvre cette solution, de faire respecter la vie, la liberté et les biens des millions de Français de souche et de Français musulmans vivant sur cette [Accorder le titre de Français à un Arabe, c'est nier l'identité raciale blanche des Français de souche].
Il apparut, dès la fin de l'année 1958, au cours de conversations privées, et à l'automne 1959 à l'occasion d'une déclaration publique, que le chef de l'Etat nouvellement investi était décidé à rompre et à remettre en question ces engagements, ces serments, prêtés avec tant de solennité, rendant caduc le programme politique et humain qu'il avait officiellement fait sien à la mi-1958. Durant ce très court laps de temps, il n'y eut aucun fait national ou international important qui pût fournir le moindre prétexte à reconsidérer ces engagements. Bien au contraire, le peuple français et les communautés d'Algérie avaient, à l'occasion du référendum de novembre 1958, approuvé massivement le principe de l'Algérie terre française; la nouvelle Constitution, qui n'a pas été révisée depuis sur ces points, confirmait l'appartenance à la nation des départements français d'Algérie et du Sahara, rendait le président de la République responsable, sous peine de haute trahison, de l'intégrité territoriale de la nation et déclarait explicitement, en son article 89, qu'aucune procédure de révision ne pouvait être engagée concernant l'intégrité du territoire national [L'intégrité du territoire national doit pouvoir être remise en cause si elle menace notre intégrité raciale].
[...]

Messieurs, tous les Français nationaux qui nous ont précédés devant ce tribunal, ou devant d'autres cours de justice, en particulier le général Salan, ont qualifié comme il convenait la rupture de ces engagements de juin 1958: le parjure qui en est résulté constitue l'une des plus grandes, et peut-être la plus grande imposture de l'Histoire de France [Le sens de l'honneur est une notion importante, fondamentale. Mais il n'est valable qu'entre frères d'une même race]; la rupture de ces engagements qui, à partir de 1959, allait être consommée dans les faits en vertu de déclarations et initiatives successives, savamment graduées, constitue une escroquerie politique et morale apparemment sans précédent; ses conséquences en furent à la fois tragiques et immenses, et ces conséquences sont très loin d'être épuisées aujourd'hui.
Dès lors que l'on avait basé une politique sur le parjure et le reniement, il devenait impossible de s'arrêter de mentir, de se parjurer et de se renier. En premier lieu, les conditions posées, en septembre l959, à l'exercice de l'autodétermination, n'ont aucunement été tenues. Ensuite nous avons entendu successivement des déclarations et professions de foi sur la solution la plus française dont, en janvier 1960, le chef de l'Etat se déclarait partisan en Algérie; nous avons entendu des assurances selon lesquelles on ne livrerait jamais l'Algérie au FLN, c'est-à-dire au chaos et à l'égorgement généralisé; selon lesquelles le drapeau FLN ne flotterait jamais sur Alger; selon lesquelles on ne traiterait jamais avec le seul FLN; apparemment, toutes ces déclarations ont été faites pour désarmer et tromper les opposants successifs, pour abuser de leur bonne foi afin de réduire leur opposition.
Quel était donc, dans l'esprit de son auteur, le but réel de cette politique menée avec des méthodes si condamnables et dont nous voyons aujourd'hui les si mauvais résultats? Le but affiché semble avoir été de faire de l'Algérie un Etat indépendant et coopérant à la faveur de mutations historiques que l'on déclarait irréversibles et inévitables, dont l'actuel chef de l'État se voulait l'initiateur et l'artisan, dont il se croyait seul à pouvoir hâter la réalisation en tant que pouvant assumer "seul" une grande tâche historique [Quand on conquière une nouvelle terre, il faut rapidement enclencher la colonisation de repeuplement. Remplacer les populations indigènes par une nouvelle population blanche. Sans quoi le colonisateur finit par être colonisé].
Ces vues dénotent, à notre avis, en même temps qu'un sens personnel démesuré, une très forte imprégnation matérialiste et marxiste; car le sens de l'Histoire, le grand vent de l'Histoire, sont des notions matérialistes et marxistes; il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire, car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne, qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions bonnes ou mauvaises.
Quant aux rapports entre coloniaux et colonisés, il est bien certain qu'ils doivent évoluer au fur et à mesure que ces derniers évoluent eux-mêmes; mais il n'est nullement assuré que cette évolution doive se faire sous la forme d'une rupture avec le passé, ni même sous la forme de la reconnaissance d'une indépendance accordée à de multiples nouvelles nations qui n'ont pas toujours les moyens d'exercer réellement cette indépendance.
Pour justifier sa politique, le chef de l'Etat a employé d'autres arguments dont aucun n'était sérieux ou défendable: on a dit que l'Algérie coûtait trop cher, on a dit que la guerre d'Algérie était absurde et périmée, alors qu'au contraire aucune guerre peut-être ne pouvait se justifier mieux que celle-là, puisqu'il s'agissait de défendre des valeurs de civilisation humaine et les intérêts moraux, humains et matériels, de populations françaises tout entières, en même temps que les intérêts stratégiques de tous les Français.

[...]
Nous avons cherché s'il existait des précédents historiques à la mise en pratique du droit de résistance à l'oppression sous la forme où nous l'avons exercée, et nous en avons trouvé plusieurs; il existe des précédents dans l'Histoire sainte, il en existe dans l'histoire des cités grecques et des républiques romaines, il en existe dans l'histoire des États modernes, et je ne mentionnerai que celui qui s'est déroulé il y a dix-neuf ans dans un pays voisin du nôtre.
En juillet 1944, des officiers qui représentaient l'élite de l'armée allemande, menèrent, contre le dictateur Adolf Hitler, une action qui, si elle fut sur le plan pratique très différente de celle que nous avons menée, présentait, nous le croyons, certaines analogies dans les mobiles; dans l'un et l'autre cas, il s'agissait de dictateurs mus par le même orgueil insensé et démesuré, et la même volonté de puissance à l'égard de leurs semblables; qui entraînent le dérèglement du jugement; qui conduisent les dictateurs à s'identifier faussement à la nation qu'ils prétendent incarner; qui leur font se forger une conception aberrante de ce qu'ils appellent leur rôle historique; qui les poussent à haïr et à détruire leurs adversaires; qui les mènent au même mépris des hommes et de la dignité humaine. Ce que le dictateur Hitler exaltait chez les Allemands de 1936, c'était le mépris des faibles, le goût de la violence et de la puissance; tandis que les sentiments auxquels le dictateur de Gaulle a fait appel chez les Français de 1960, ce sont, nous l'avons vu, la propension trop marquée au matérialisme, à l'égoïsme individuel et collectif, à l'incivisme et à l'irresponsabilité politique.
Dans les deux cas, il s'agit de l'exploitation cynique de certaines tendances naturelles à l'homme; car les dictateurs drainent à leur profit une part de ce qu'il y a de mauvais et de bas dans l'âme humaine; ce qui leur permet de réaliser assez facilement l'asservissement mental d'une partie de la nation.
Ce qui détermina le maréchal Rommel, le lieutenant-colonel van Stauffenberg et leurs compagnons à agir, ce fut sans doute la crainte de voir leur pays détruit matériellement et livré, en totalité ou en partie, au communisme, comme suite à la politique insensée du dictateur; je n'ai pas besoin de dire que nos mobiles sont les mêmes si l'on remplace le risque de destruction matérielle de l'Allemagne en 1944 par le risque actuel de destruction morale et spirituelle de la France. Ces officiers ont dû aussi être douloureusement frappés par le génocide hitlérien des Juifs, comme nous le sommes par le génocide gaulliste des Français musulmans: ils ont dû être soulevés au plus profond d'eux-mêmes par l'horreur des camps de concentration nazis, comme nous l'avons été par l'horreur des camps de détention qui existent aujourd'hui en Algérie avec la complicité du pouvoir de fait. Cependant, pour la majorité de l'armée allemande, Hitler représentait encore à cette époque une certaine gloire militaire et n'avait pas compromis l'honneur de cette armée; alors que, pour la majorité de l'armée française d'aujourd'hui, le général de Gaulle a déshonoré le drapeau en l'amenant en Algérie dans les conditions du parjure et de l'infamie; c'est pourquoi le problème de conscience de ces officiers allemands a peut être été, dans l'Allemagne en guerre, plus difficile que le nôtre.
Ces officiers, après avoir été condamnés par un tribunal d'exception, sont maintenant honorés en Allemagne par leurs concitoyens et par les autorités morales et politiques. Ceci nous a été un encouragement dans notre action. [...]
[Si les Blancs refusent de se convertir massivement à notre religion raciale - la Créativité - le pire est à craindre. La Race Blanche est au bord du précipice, il lui reste peu de temps pour gagner la guerre raciale qui lui a été déclarée. Nous saurons bientôt si Adolf Hitler était la dernière opportunité offerte par l'histoire pour sauver la Race Blanche. RAHOWA!] 

L'intégralité de la déclaration du patriote antiraciste Bastien-Thiry : https://archive.fo/l3wh

lundi 26 septembre 2016

Les mères transmettent leurs capacités intellectuelles à leurs enfants


D’après plusieurs études, l’intelligence des enfants serait en partie déterminée par celle de leur mère.

En revenant sur plusieurs études scientifiques, l’auteur du blog Psychology Post a déterminé que l’intelligence des enfants est héritée de leur mère. Entre 40 et 60% des facultés cognitives sont héréditaires, détaille l’article. En majorité, ces capacités cérébrales sont transmises par la mère car « les gènes porteurs de l’intelligence se retrouvent dans les chromosomes X », qu’on retrouve en double chez les femmes.

Les gènes paternels absents du cortex cérébral

Toujours d’après cet article, le père transmet davantage des gènes déterminant les émotions. Les chercheurs n’ont par ailleurs pas trouvé de gène paternel dans le cortex cérébral qui abrite, entre autres, des fonctions cognitives comme l’intelligence, la pensée, le langage. 


L' habitant d’un quartier populaire confirme le grand remplacement

    

dimanche 25 septembre 2016

Drépanocytose : la carte du grand remplacement mise à jour – Chiffres 2015


L’interdiction des statistiques ethniques en France empêche de quantifier l’importance des changements de population en France. Mais d’autres données, médicales en particulier, permettent de mesurer par la bande les bouleversements démographiques actuellement en cours.

La drépanocytose, par exemple, est une maladie génétique qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes : elle ne touche essentiellement que les personnes originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord.

Les chiffres du dépistage de cette maladie (publiés par l’AFDPHE) permettent ainsi de lever une partie du voile sur les modifications en profondeur de la population française. En effet, en raison des particularités ethniques de cette maladie, le dépistage en France métropolitaine ne concerne que les enfants à risque en raison de l’origine de leurs parents (alors qu’il est en revanche systématique chez tous les enfants naissant en Guadeloupe, Martinique, Guyane, à la Réunion, à Mayotte).

Dans 6 ans, 50% des nouveau-nés ne seront pas de Race Blanche !
(France + DOM,TOM)

Les données disponibles permettent dès lors d’appréhender la réalité du bouleversement démographique en cours en France. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certaines associations demandent un dépistage universel, aussi inutile que coûteux, afin d’éviter « la stigmatisation » (la drépanocytose est parfois appelée la maladie des Noirs).


L’Allemagne donne des leçons de séduction aux "réfugiés"


LE MONDE - Sur le flyer, le rendez-vous était fixé au 6 septembre, à 17 heures, dans un quartier un peu excentré d’Essen, une ville de la Ruhr. Le thème : « Tomber amoureux en Allemagne. »

L’organisateur : Horst Wenzel, présenté comme « un des plus célèbres coachs en matière de flirt ». Au programme : « A partir d’exemples de tous les jours, montrer comment les hommes et les femmes entrent en contact et apprennent à mieux se connaître en Allemagne. » Public visé : pas tout le monde. Sur ce point, le flyer est clair : en haut, il est bien précisé qu’il s’agit d’un « cours de flirt pour les réfugiés ».

Le « cours » a bien eu lieu. Il y avait là des ­Irakiens, des Syriens, des Libanais… Agés de moins de 20 ans pour la plupart. Une journaliste du quotidien Die Welt était également présente. Elle raconte la séance d’introduction un peu abstraite, où il fut question de « pyramide des besoins » et de « niveaux de communication ».

Décrypter les petits gestes

Puis, très vite, les participants sont entrés dans le vif du sujet, avec des conseils sur la façon d’optimiser ses chances de faire des rencontres sur des applications de type Tinder, mais aussi des questions-réponses sur des cas concrets.

Comment draguer une Allemande si on ne parle pas allemand, par exemple ? « Ce qu’il y a de beau, c’est que la plupart des relations commencent avec un baiser », répond le coach. Oui, mais encore ? A défaut de parler la langue de Goethe, chacun peut comprendre le langage du corps. Un regard, un rire sont des signes qui ne trompent pas. Et puis il y a des petits gestes : un léger contact du pied, c’est courant en Allemagne, explique le coach. Et si la fille ne retire pas le sien, c’est bien parti…

Ce « cours de flirt » n’est pas le premier du genre. Il s’agit d’une initiative locale originale qui s’inscrit dans un mouvement plus général. En Allemagne, l’équivalent du Planning familial pilote ou parraine depuis déjà plusieurs années des programmes très sérieux d’éducation sexuelle à destination des immigrés.


Un spot télévisé appelle les Suédois de souche à s’intégrer au « nouveau pays »

     

Traduction :
 
Il n’y a plus de retour en arrière. La Suède ne sera plus jamais comme avant. Un constat sur le monde qui nous entoure.

– la Suède est un endroit sûr dont ont besoin les personnes persécutées. Ce qui était un manque pour certains. Penser au passé est bon et en parler aussi.

– mais nous devons aussi aller de l’avant, trouver un moyen de vivre tous ensemble. De nos jours, l’Europe et la Suède sont ce qu’ils sont : en train de changer.

Il est temps de réaliser que de nouveaux suédois vont venir avec une culture, une langue et des traditions, et il est temps de le voir comme une force d’impulsion positive. Ce "nouveau pays" forme un nouvel avenir. Etre suédois doit être accepté non plus comme une question de couleur de peau et lieu de naissance. Cela doit pouvoir être toi, moi et tous ensemble.

Il n’y a pas uniquement les nouveaux suédois qui doivent être intégrés. Tout le monde doit être intégré, même des suédois de souche. 

L’intégration ne veut pas dire que les uns doivent s’adapter aux autres ou que tout le monde doit penser, faire et réagir de la même façon.

L’intégration est une question de rencontres, et de réelles rencontres nécessitant réciprocité.
Créons un avenir basé sur autant de réalité que d’espoirs d’avenir. Formulons un plus grand sentiment d’un « nous » et construisons un pays où la haine et la peur sont mis à l’écart. Nous avons tous le nouveau pays en nous, dans notre façon de voir les choses, nos pensées et actions. Il est temps de construire, ensemble, un pays qui est fier, inclusif et durable.

– quelque chose de nouveau.

samedi 24 septembre 2016

Jacques Chirac, la mort (prochaine) d'une ordure


Jacques Chirac a consacré toute sa vie à la destruction de notre patrimoine génétique. De par sa géographie, la France était bien protégée des diverses invasions étrangères qui ont contaminé une partie (limitée) du monde blanc. La Grèce, l'Albanie ou le Kosovo n'ont pas eu cette chance. Cette zone tampon entre l'Europe et l'Asie a souvent été submergée sous un flot de boue. 

Les Blancs de France étaient les héritiers d'un des plus beau patrimoine racial d'Europe. Jusqu'à ce que deux goyim de droite accèdent au pouvoir pour tout "déconstruire". Je veux parler du traître de droite Valérie Giscard d'Estaing et de son complice Jacques Chirac.

Ensemble, ils décrètent le regroupement familial (Décret du 29 avril 1976), afin de "rapprocher les familles séparées des deux côtés de la Méditerranée". Conséquence immédiate : des centaines de milliers de femmes et d'enfants quittent l'Afrique du Nord pour s'installer en France. Depuis cette date l'invasion n'a fait qu'empirer, aujourd'hui la France subit sa quarantième année de regroupement familial. Le grand remplacement est bien avancé, à un point tel que les afro-musulmans se sentent assez fort pour nous déclarer la guerre sur notre propre sol.

Et pendant ce temps, les responsables de ce crime contre la Race Blanche meurent dans leur lit. Quelle injustice !

Alain Juppé : « Si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile. Moi, je veux la paix civile »

Le traître de droite souhaite jouir une dernière fois du pouvoir.

LE FIGARO -  Héraut de « l’identité heureuse », Alain Juppé met en garde en garde contre l’hystérisation du débat sur l’islam, dans un contexte sécuritaire tendu. « Si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile », s’alarme-t-il dans un long entretien au Monde. Immigration, sécurité, identité… Le favori de la primaire à droite condamne « le durcissement » du discours de Nicolas Sarkozy, en pointant le manque de « cohérence » de son principal rival. Le maire (Les Républicains) de Bordeaux se pose, à l’inverse, comme un « rassembleur », capable de « rassurer » les Français.

« Je suis le seul qui peut devancer Marine Le Pen au premier tour »

Alors que tous les sondages donnent Marine Le Pen qualifiée pour le second tour de la présidentielle, Alain Juppé se considère comme le mieux à même de la « battre largement ». « Je suis le seul qui peut la devancer au premier tour de la présidentielle et la battre largement au second. C’est très important pour l’avenir, et cela comptera dans le choix des électeurs de la droite et du centre en novembre, puis dans le choix des Français l’an prochain », déclare-t-il.

La pensée de droite résumée en 4 mots : "après moi le déluge".

 « Si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile »

Alors que la campagne de la primaire à droite se focalise sur le thème de l’identité, Alain Juppé assume plus que jamais son concept d’« identité heureuse ». « Je ne serai pas un prophète de malheur. Je veux donner aux Français une espérance dans l’avenir », affirme-t-il, en rappelant que « l’identité heureuse n’est pas un constat » mais « un objectif ».

L’ex-premier ministre appelle à « calmer le jeu » sur la question de l’islam. « Il faut absolument apaiser le climat qui règne aujourd’hui en France. Le simple mot de “musulman” suscite une hystérie disproportionnée ! », regrette-t-il. Avant de mettre en garde : « Si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile. Moi, je veux la paix civile. »

M. Juppé déplore les déclarations de son rival pour la primaire à droite, Nicolas Sarkozy, selon lesquelles, « dès qu’on devient Français, nos ancêtres sont gaulois », en rappelant que l’ancien chef de l’Etat « déclarait exactement le contraire il y a quelques années ».

Avec Jacques Chirac, « c’est un lien quasiment filial »

Se disant « très préoccupé » par l’état de santé de Jacques Chirac, son ancien premier ministre explique qu’ils ont tous deux « créé au fil des années, depuis quarante ans, une relation très particulière, de confiance et d’affection ». « C’est un lien quasiment filial. Nous avons quinze ans de différence, ce n’est pas tout à fait mon père mais presque, et aucune épreuve ne nous a séparés », poursuit. Avant de se poser en héritier naturel de l’ancien président de la République : « Je ne lui ai jamais failli, il ne m’a jamais failli. »


dimanche 18 septembre 2016

Répartition des migrants de Calais, la "méthode corse" semble fonctionner


La Corse ne recevra pas son quota de faux réfugiés.

Federica Mogherini, vice-présidente de la Commission européenne : "L’Europe a besoin de migrants"

     

Federica Mogherini est une femme politique italienne, membre du Parti démocrate (centre gauche), ministre des Affaires étrangères du gouvernement Matteo Renzi avec délégation aux Affaires européennes. Le 30 août 2014, elle est désignée comme Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et Chef de la diplomatie européenne à compter du 1er novembre 2014.

Pour cette traîtresse, l'immigration est nécessaire au changement de population. Ces immigrés sont inexploitables économiquement et leur faible QI sera une charge pour notre économie ...

     

Mais l'union dite européenne a besoin d'eux pour parachever le grand remplacement. Remplacer les Blancs, c'est - selon nos ennemis - venger la shoah et empêcher un éventuel retour du nazisme.

Allemagne : des réfugiés allocataires partent en vacances dans le pays qu'ils ont fui

Pendant que les hommes fuient la guerre, les femmes et les enfants restent au pays !

RT (FR) - Le journal allemand Die Welt am Sonntag révèle que des personnes réfugiées en Allemagne, bénéficiaires d'allocations, feraient des séjours dans leur pays d'origine. Cela jetterait le doute sur la réalité des persécutions ayant motivé leur exil. 
Selon une enquête de l'hebdomadaire allemand Die Welt am Sonntag, des réfugiés enregistrés en Allemagne, et à ce titre bénéficiaires d'allocations, feraient de courts séjours dans leurs pays d'origine. On note parmi ces destinations la Syrie, l'Irak et l'Afghanistan. Autant de pays dont certains ressortissants obtiennent le statut de réfugié en Occident compte tenu des dangers et des persécutions dont ils pourraient être victimes en y vivant. Des pays où les consulats occidentaux recommandent de ne pas se rendre, sinon pour des raisons d'extrême urgence.

La Bundesamt für Arbeit (BA), l'agence fédérale allemande pour l'emploi, évoque pour sa part un «certain nombre de cas» de séjours de migrants au pays. Mais selon un porte-parole cité par Die Welt am Sonntag, l'agence est dans l'impossibilité de fournir des statistiques précises : «Il n'y a pas base légale pour cela, aussi nous n'avons aucune information.» Selon les règles allemandes régissant les droits des demandeurs d'asile, les migrants ont le droit de quitter leur pays d'accueil pour un durée maximale de 21 jours.

Des réfugiés économiques ?

Et si les réfugiés bénéficiaires d'allocations doivent communiquer à l'administration les dates et durée de leur «congé», rien ne les oblige à en donner la destination. Or, même si l'agence fédérale pour l'emploi venait à en être informée, cette dernière n'est pas autorisée à la transmettre à d'autres organismes publics et encore moins au public, au nom de la «protection des données personnelles».
L'Office fédéral de la migration et des réfugiés (BAMF) y voit pour sa part une bonne nouvelle. «S'il s'agit d'un voyage d'agrément, c'est une indication que le réfugié ne craint pas les persécutions». Mais le ministère allemand de l'Intérieur n'est pas de cet avis et a expliqué que le voyage d'un demandeur d'asile dans un pays dit de «persécution» prouvait de facto l'absence de danger – base de la demande d'asile – et pouvait conduire au retrait du statut de réfugié.

source : https://francais.rt.com/international/26266-allemagne-refugies-allocataires-partent

Métissage : la liberté individuelle doit être limitée


Lorsque Virginie Efira se fait engrosser par un bougnoule, elle commet un crime contre la Race Blanche. De plus cette P-A-B travaille directement pour DAECH, sa fille prénommée Ali (!?) tranchera probablement son conflit identitaire en rejoignant le camp islamique. 

Le traître Franck Ribéry a prénommé un de ses fils 
Seïf-al-Islam (Glaive de l'islam).

Même chose pour le traître Franck Ribéry. Les quatre enfants de ce footeux portent des prénoms musulmans : Hiziya, Shahinez, Seïf et Mohammed. Il contamine la Race Blanche, tout en engendrant de futures recrues pour le_jihad. L'intérêt supérieur de la Race Blanche exige une limitation de la liberté individuelle. Dans une société saine, les relations sexuelles interraciales devraient être sanctionnées par de la prison ferme. Et l'avortement des métis obligatoire.

Quelle stratégie pour la Race Blanche ?


Une fusée à trois étages :

- Le premier étage était la démonstration du rôle des Juifs dans la tentative de destruction de la Race Blanche. Les antisémites ont fait sur ce point un travail remarquable. La récente condamnation d'Hervé Ryssen à un an de prison ferme le prouve amplement : http://www.20minutes.fr/societe/1920531-20160907-militant-extreme-droite-condamne-an-ferme-messages-antisemites-reseaux-sociaux

Cette peine d'emprisonnement vaut toutes les légions d'honneur. Ses livres sur la question juive nous ont mis en garde contre un danger, que la génération précédente n'a pas eu le courage d'aborder. Qu' Hervé Ryssen soit remercié pour toutes ses années de lutte contre la bête cosmopolite.

- Le second étage de notre envol vers un futur radieux pour la Race Blanche est le racisme. La question raciale dominera ce siècle et les siècles prochains (tant qu'il restera des Blancs). La survie de la Race Blanche est le sujet qu'il faut aborder dès maintenant. Certains l'ont compris, mais nous sommes encore trop peu nombreux. Ce qui a été fait pour l'antisémitisme doit être fait pour le racisme. Il n'y a pas de plus noble cause que la défense de la Race Blanche. Tout le reste est accessoire, secondaire.

- Le troisième étage de notre fusée est religieux - une religion pour la Race Blanche. Cette religion raciale existe, elle a été fondée en 1973 par Ben Klassen. Celui-ci avait au moins 50 ans d'avance sur son époque. Les Blancs d'aujourd'hui ne sont toujours pas en mesure d'apprécier ses bonnes paroles pour la Race Blanche (c'est dire le niveau d'enjuivement de notre race) !

Ben Klassen avait trop d'avance sur son temps, il faudra encore attendre quelques décennies avant que ses écrits deviennent une évidence pour tous les Blancs. En attendant, nous sommes quelques privilégiés à avoir reconnu la véracité de son message :

Nous, Créateurs, nous basant sur les Lois Éternelles de la Nature, de l’Histoire, de la Logique et du Bon Sens :

I. NOUS CROYONS que notre Race est notre Religion.
II. NOUS CROYONS que la Race Blanche est la Chef-d'OEuvre de la Nature.
III. NOUS CROYONS que la loyauté raciale est le plus grand de tous les honneurs et la trahison raciale le pire de tous les crimes.
IV. NOUS CROYONS que ce qui est bon pour la Race Blanche est la plus haute vertu et que ce qui est mauvais pour la Race Blanche est le péché ultime.
V. NOUS CROYONS que la seule et unique, véritable et révolutionnaire Religion Raciale Blanche – la Créativité – est le seul salut pour la Race Blanche.

Nous, Créateurs, vouons éternellement
nos Vies, notre Ferveur Religieuse
et notre Honneur Sacré
à l’accomplissement
de ces Croyances Religieuses.

RaHoWa!

Où nous mène l'immigration de masse et pourquoi nous la subissons

    

Rééduquer les masses contre la superstition égalitariste et son rejeton antiraciste



Encore un excellent article sur le site de Boris Le Lay : http://borislelay.com/index.php/2016/09/08/reeduquer-les-masses-contre-la-superstition-egalitariste-et-son-rejeton-antiraciste/

Boris Le Lay est la preuve vivante qu'une entente est possible avec les catholiques dotés d'une forte conscience raciale. Nous autres Créateurs attaquons parfois violemment le catholicisme, mais nous faisons toujours la distinction entre l'idéologie antiraciste chrétienne et les chrétiens de Race Blanche (qui sont nos frères). C'est à nous de les convaincre du bon fondé de notre religion - la Créativité.

Bien sûr la tâche est difficile, nombreux sont ceux qui préfèrent les promesses d'une vie dans l'au-delà, à la réalité (dure, mais juste) de cette vie sur Terre (le seul endroit où nous vivrons). La vie éternelle est dans nos gènes, dans notre descendance, EN NOTRE RACE, nulle part ailleurs.

RaHoWa!

samedi 17 septembre 2016

Libérez-vous de l'antiracisme !


Le pape Pie X est la référence des catholiques traditionalistes, fidèle à la vision universaliste 
du catholicisme. Il a défendu l'idée d'un monde sans race !

"Chambres à gaz" : la rumeur du siècle

   
(Épisode 1)

La vidéo est censurée depuis la France, elle peut être visionnée sur le site sansconcessiontv.org sous le titre "Episode 1 - Acquittement pour les SS" : http://sansconcessiontv.org/phdnm/video-chambres-a-gaz-la-rumeur-du-siecle/

On comprend la peur du (((système))) en visionnant le premier volet de la série "chambres à gaz, la rumeur du siècle". Les sociétés antiracistes sont fondées sur le mensonge, rien ne les effraie plus que la vérité.

jeudi 15 septembre 2016

15 septembre - Martyrs Day, jour des Martyrs de la cause blanche

Matt Hale martyr de la cause blanche.


Aujourd'hui 15 septembre, les Créateurs du monde entier rendent hommage à leurs martyrs.

Matt Hale est né à East Peoria le 27 juillet 1971 dans l'Illinois. Il a dirigé l'Eglise mondiale du Créateur (WCOTC) de 1996 à 2003. Doué d'un talent certain, les (((ennemis de la Race Blanche))) se sont servis de leur justice pour le faire taire et stopper la propagation de notre religion raciale, la Créativité.

En 2002, le FBI a soudoyé un proche de Matt Hale, le traître Tony Evola, pour lui tendre un piège. Alors qu'il se savait sur écoute, Tony Evola (le chef des bérets blancs) s'est confié à Matt Hall - en lui annonçant qu'il voulait liquider ou trouver une personne pour éliminer un(e) ennemi(e) de l'Eglise mondiale du Créateur (la juge Lefkow selon la justice).

Matt Hale a alors commis l'erreur (le crime) de ne pas dénoncer son compagnon de combat à la police. Pour ne pas avoir dénoncé Tony Evola à la (((justice américaine))), Matt Hale a été condamné le 6 avril 2005 à 40 ans de prison ferme !

Pour avoir mis en lumière le rôle des Juifs dans la destruction de la Race Blanche aux Etats-Unis, il a été maintenu en isolement durant 10 longues années dans une prison de haute sécurité (la vengeance des Juifs est toujours impitoyable).

Matt Hall sortira de prison (si tout va bien) le 6 décembre 2037 (il aura 66 ans).

Voilà par quel procédé la société judéo-américaine se débarrasse de ceux qui s'opposent à elle !
Ce lien : https://freematthale.net/ pour l'aider.

lundi 12 septembre 2016

Malade, Hillary Clinton s'effondre

      

Durant des mois "nos" (((médias))) affirmaient qu'Hillary Clinton était en parfaite santé. Alors qu'aucun d'entre eux n'avait accès à son dossier médical ! La mauvaise santé d'Hillary Clinton était selon la presse de gauche (le figaro) et d'extrême gauche (Libération) : "une rumeur conspirationniste d'extrême droite". Alors qu'il est évident que cette femme a des problèmes de santé.

Photo prise le 7 août 2016, Hillary Clinton est incapable 
de monter plus de 5 marches d'escalier !

La presse "française" soutient depuis des mois une femme hystérique. Hillary Clinton ne cache pas sa volonté de poursuivre la destruction de la Race Blanche aux Etats-Unis. Comme elle se dit prête à toutes les guerres pour maintenir la suprématie d'Israël au Moyen-Orient.

L'élection d'Hillary Clinton à la présidence des Etats-Unis serait une menace supplémentaire pour la survie de la Race Blanche.

Parasites et Prédateurs – La Majorité et l’Ordre Naturel


La Bible de l’Homme Blanc – Chapitre 34

Les Lois Éternelles de la Nature. La bible juive nous promet un imbécile « règne millénaire », où une paix universelle viendra sur le monde : où « l’agneau dormira avec le lion », et probablement sans que le lion se retrouve à manger l’agneau au petit-déjeuner. Pour réaliser à quel point de tels délires sont absolument grotesques à l’égard de la Nature et de la réalité, tout ce que nous avons à faire est d’étudier succinctement la façon dont l’immense majorité des créatures vivantes sont soit prédatrices, soit parasites, soit les deux. Elles sont restées ainsi durant des millions d’années, et resteront telles qu’elles pour l’éternité, ou bien elles mourront de faim. Le lion et l’agneau dormant pacifiquement côte à côte, voilà une belle philosophie pour l’agneau, mais c’est une philosophie dégénérée et suicidaire pour le lion. Si le lion était assez fou pour l’appliquer, lui et son espèce mourraient rapidement de faim et s’éteindraient.

Les Prédateurs. La plupart des espèces de poissons, d’oiseaux, d’insectes, de reptiles, et de mammifères sont des prédateurs. Pour résumer, elles chassent et tuent d’autres espèces vivantes et les consomment en tant que nourriture. Les poissons mangent des têtards, crevettes, fretin, et en général, les plus gros mangent les petits. C’est à la fois la Loi de la Nature et l’écologique chaîne alimentaire maritime, qui commence par la plus petite créature vivante de cette chaîne, le plancton. Le plancton, qui trouve sa nourriture dans les minéraux de l’eau de l’océan, est la grande exception, mais il doit y avoir un point de départ. Les oiseaux mangent des insectes, des vers et d’autres animaux différents d’eux. Cependant, les faucons, les aigles, et les busards chassent aussi d’autres oiseaux pour les se nourrir.

Les autres sont des Proies. Le règne animal est divisé entre carnivores et herbivores. Les carnivores mangent de la viande, et les herbivores de l’herbe, des pousses, des légumes, et plus généralement des plantes. Certains comme l’ours sont omnivores, un mélange, mangeant des deux côtés de la barrière. Il y a aussi des frugivores et des granivores, comme je l’ai mentionné. Ceux comme le loup, le coyote, le lion, le tigre, et bien d’autres dont l’aliment principal est la viande, doivent chasser et tuer pour se nourrir, eux et leur progéniture. Ils sont les « prédateurs » et leurs victimes sont les « proies ». Sans proies, les prédateurs mourraient de faim.

Seule la Survie est Morale. La Nature ne donne pas aux prédateurs un handicap avec les fers de la morale. Elle dit au coyote de chasser librement le lapin et d’en faire son repas, et s’il ne le ferait pas, lui et son espèce s’éteindraient. Le coyote ne fait pas de cas de conscience pour tuer l’une des « créatures de Dieu ». La Nature place la valeur suprême dans la survie. Elle accorde la peine capitale à ceux qui sont trop mous dans leur lutte pour la vie. Cette peine capitale s’appelle l’extinction.

L’Homme est un Prédateur. Maintenant, venons-en à notre propre espèce – l’humanité. Nous nous apercevons que l’Homme, comme l’ours, est un mélange de carnivore et d’herbivore – prédateur et producteur. Dans un chapitre précédent, nous l’avons parfois montré comme frugivore. Dans le cas de certaines tribus nègres d’Afrique, il est même cannibale et mange son prochain. Alors que dans les premiers âges, l’Homme utilisait la chasse et tous ces jeux mortels pour se nourrir, désormais l’Homme Blanc civilisé élève, développe, et d’une façon ou d’une autre, se débrouille pour produire la plupart de ce qu’il consomme, que ce soit du porc, du bœuf, des fruits ou des légumes. Néanmoins l’Homme est un vrai Prédateur, et sans aucun doute le plus abouti de tous les prédateurs mammifères en vie.

Une Humanité parasitaire. Un certain pan de la race humaine est non seulement prédateur, mais aussi intensément parasite. Puisque notre souci majeur est la Race Blanche, et puisque notre race souffre bien plus des humains parasites que d’autres prédateurs, c’est bien la parasitologie que nous voudrions examiner plus profondément.

Le Parasitisme.

Le Parasite défini. Le parasitisme peut être décri comme un mode de vie dans lequel un organisme (le parasite) vit à l’intérieur, ou sur un autre organisme (l’hôte) avec comme objectif premier d’obtenir sa subsistance et sa nourriture de cet hôte.
Alors qu’avec le carnivore la relation se joue entre prédateur et proie, en parasitologie, la relation est entre le « parasite » et « l’hôte », ce dernier terme étant quelque peu bénévole, il est inapproprié puisque l’hôte supporte le parasite non parce qu’il le veut, mais parce qu’il ne peut pas s’en débarrasser.

Le Parasite est complètement dépendant de l’hôte. Les parasites diffèrent des prédateurs par le fait qu’alors que les prédateurs tuent la plupart du temps leurs proies pour les dévorer, la relation idéale du point de vue du parasite est de se nourrir d’un hôte dont il peut indéfiniment sucer le sang et les liquides vitaux sans le tuer. La meilleure des situations étant, si possible, de drainer les forces vitales de l’hôte sans lui infliger de blessures significatives. Car après tout, si l’hôte meurt, le parasite meurt, puisqu’il ne peut pas vivre sans son hôte. Dans tous les cas, le parasite doit pouvoir s’attacher à l’hôte, que ce soit à la surface de la peau, comme les poux, les puces, les tiques et les moustiques ou à l’intérieur, comme le ténia, l’ankylostome, l’amibe, la trichine, et bien d’autres, tels que les virus, les germes, les bactéries.

Les Parasites sont extrêmement nombreux. Mis à part les parasites microscopiques comme les germes, que nous ne pouvons voir, les plus familiers sont les insectes. Nul doute que des insectes comme les poux, les puces, les punaises, les moustiques, la mouche tsé-tsé se sont nourris aux dépens de l’homme et lui ont causé du tort depuis la nuit des temps. Mais les poissons, les oiseaux, et même les insectes ont leurs propres parasites.

Puisque, présentement du moins, la plus dangereuse des menaces pour la survie future de la Race Blanche est un parasite humain porté sur le dos et dont cette Race Blanche ne semble pas pouvoir se débarrasser, étudions le mode de vie de quelques parasites typiques dans la Nature.

L’Argulus, un Parasite parfait. L’Argulus est le pou des poissons. Il s’agit d’un parasite qui s’attache lui-même à la surface du poisson. Il est bien équipé pour cette besogne. Bien que mauvais nageur, il peut se déplacer librement dans l’eau grâce à ses pattes qu’il utilise comme des palmes. Lorsqu’il trouve un poisson à son goût, ses pattes sont merveilleusement adaptées pour devenir des crochets qui s’attachent fermement au corps de sa victime, qui peut être bien des espèces de poissons, comme la carpe ou l’épinoche. Dès qu’il se trouve attaché, sa victime se trouve incapable de le déloger. La seconde pièce d’équipement ingénieux que l’Argulus apporte avec lui est une longue et effilée aiguille hypodermique. Celle-ci passe sous l’écaille de l’infortuné poisson et entre aussitôt dans son corps. Désormais, l’Argulus possède un accès direct aux nutriments de sa victime, et peut se nourrir à volonté avec bien peu effort de sa part.

Les Parasites peuvent tuer. Souvent, l’hôte (la victime) se trouve infesté d’Argulus sur la surface de son corps, suçant tout ses fluides vitaux. Dans ce cas-là, le poisson devient apathique, et, en s’affaiblissant, meurt. Les Argulus, ayant perdu leur délicieux hôte comme source de nutriments, doivent l’abandonner et faire l’effort d’en trouver d’autres. Ce n’est pas une relation idéale du point de vue du parasite, puisqu’il vient de « tuer la poule aux œufs d’or », et ainsi du moins temporairement détruit sa source.

La Trichine. Tandis que l’Argulus est un parasite externe (ectoparasite), la trichine est un parasite interne (endoparasite). La trichine est un petit ver en spirale, minuscule et invisible à l’œil nu. La trichine aussi vit grâce aux animaux, surtout les cochons ; manger la viande de cochons infectés est la cause principale de la trichinose chez l’humain, une maladie très répandue dans les pays arriérés.

Le porc cru en est la source principale. Cette maladie est majoritairement contractée par les humains qui consomment de la viande de porc crue ou mal cuite contenant des kystes de ces larves. Les kystes, digérés par l’estomac, relâchent les larves. Elles y migrent vers l’intestin où elles maturent. Les femelles sont vivipares (les jeunes naissent vivant, sans œufs), et peuvent produire jusqu’à 1800 nouveaux-nés en 6 semaines. Les jeunes parasites trouvent ensuite leur voie jusqu’au système lymphatique et sont distribués à travers le corps. Ils s’installent finalement dans les muscles, tout particulièrement dans le diaphragme, et les muscles du torse ou de la langue. Après une période de plusieurs mois, le corps de l’hôte dépose du calcium autour des vers enkystés dans le but de les isoler. Les vers envahissent aussi souvent les muscles du cœur, causant de la myocardite. Il est estimé que cinq vers par gramme de masse corporelle peut entraîner la mort.

Encore répandue. Selon une encyclopédie de 1948 que je possède, 20 millions de personnes aux États-Unis furent affectées. Grâce au meilleur traitement du porc (une cuisson minutieuse) et des médicaments modernes, la maladie a virtuellement disparu des États-Unis mais est toujours présente dans les pays arriérés.

Une Partie de la Nature. Je pourrais continuer et illustrer le modus operandi de bien d’autres des parasites. Il y en a des centaines de variétés. Mais je pense que les deux sus-cités suffisent largement à illustrer comment les parasites opèrent et comment ils rongent des hôtes qui s’en passeraient. L’Humanité (aussi bien que d’autres espèces) souffre toujours du poids misérable des moustiques, des puces, des poux, des vers, des tiques, et des douzaines d’autres parasites, et sans nul doute à travers toute son existence. Malgré tout, elle a survécu à tout cela, et grâce à la technologie moderne, elle a même gagné une part de contrôle sur eux.

Le Parasite humain est le plus mortel. Mais il y a une espèce de parasite dont l’intelligente Race Blanche n’a pas encore été capable ni de prendre le contrôle, ni de se débarrasser. Ce parasite humain est le Juif International. Du fait de l’échec de l’Homme Blanc de se défendre proprement contre ce parasite, comme avec les Argulus tuant le poisson, ce parasite est en train de tuer la Race Blanche.

Dans le prochain chapitre, nous récapitulerons la lutte prolongée et infructueuse de l’Homme Blanc pour se débarrasser de ce parasite mortel.


La Bible de l'Homme Blanc - Ben Klassen

Développez votre conscience raciale grace à notre 
Religion raciale, la Créativité.



Les chapitres : I, XVII, XXIII, XXV, XXVIII, XXXIV, XLII, LXVII, LXVIII & LXXI ont été traduits en français sur le site :  https://snowbay.wordpress.com/

dimanche 11 septembre 2016

Migrants : Bernard Cazeneuve nomme un préfet pour coordonner l'invasion

Bernard Cazeneuve souhaite mieux planifier le génocide en cours.

FRANCE TV INFO - Un "coordinateur national", le préfet Kléber Arhoul, sera chargé d'organiser l'accueil des migrants par les différentes villes et collectivités locales qui se sont dites disponibles ces derniers jours, a annoncé Bernard Cazeneuve, lundi 7 septembre.

"Afin de faciliter le dialogue, j'ai décidé de nommer Kléber Arhoul, qui sera le coordinateur national chargé de ces questions, interlocuteur de référence des élus", pour qu'il prépare "dès à présent" la réunion de samedi avec les maires de France à Paris, a déclaré le ministre de l'Intérieur. Kléber Arhoul était auparavant préfet délégué pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais.

Un accueil pour "soulager" l'Allemagne

Le ministre de l'Intérieur a évoqué les villes de Paris, Bordeaux, Pau, Villeurbanne, Avignon, Poitiers, Besançon, Evry, Rouen, Strasbourg, Metz et Lille dans son discours. Le maire de Bordeaux, Alain Juppé (Les Républicains), et celui de Pau, François Bayrou (MoDem), devraient notamment être présents à la réunion, selon l'entourage du ministre.

Saluant les "nombreuses initiatives" qui se manifestent depuis quelques jours "de la part de maires de toutes sensibilités", Bernard Cazeneuve a estimé que "ces bonnes volontés doivent être accompagnées par l'Etat". Il a assuré que "les moyens administratifs et budgétaires nécessaires pour relever le défi humanitaire qui se présente à notre pays, et plus largement à l'Union européenne" seraient dégagés.

Le ministre a par ailleurs précisé quelques points sur le dispositif d'accueil de réfugiés dévoilé dans la matinée par François Hollande, notamment sur le millier de réfugiés que la France est prête à accueillir dans les semaines à venir "pour soulager les efforts de l'Allemagne". Cet accueil se fera "sur une base strictement volontaire", et "nous sommes convenus que les réfugiés seraient uniquement des Syriens, Irakiens et Erythréens, c'est-à-dire des personnes en urgent besoin de protection", a-t-il affirmé [Ces quelques milliers de "réfugiés" s'ajouteront aux 200 000 arrivés chaque année en France par la voie du regroupement familial].


La France accueille les premiers "réfugiés" originaires d'Allemagne


LE POINT - Ils ont quitté l'Irak pour la route de l'exil à travers l'Europe. Un an après son arrivée en France, la famille Merkath savoure d'avoir été accueillie comme des "réfugiés cinq étoiles".

En nageant dans la mer qui borde la plage de Cabourg (Calvados), Ali Merkath exulte : "Allez la France ! Allez les bleus !"

Son français est encore hésitant, mais cela lui suffit à exprimer sa reconnaissance envers le pays qui l'a fait venir d'Allemagne le 9 septembre dernier, pour soulager Berlin face à l'afflux de migrants qui arrivaient en grand nombre à l'été 2015.


Il se baigne avec l'impression d'être à mille lieues de cette mer menaçante qu'il avait fallu traverser entre la Turquie et la Grèce sur le bateau d'un passeur avec sa femme Tahrir, sa fille Nabaa et son fils Abdullah.

Short rose à fleurs et sourire creusant une fossette sur sa joue, Abdullah a maintenant six ans. Lui aussi apprécie cette "piscine", dont il a profité jeudi avec sa famille et 5.000 autres petits Franciliens emmenés à la plage par le Secours populaire.

A la rentrée, il sera en CP. Pour sa soeur de 14 ans, ce sera la 4e et si possible des cours de danse hip-hop - ce qui aurait été inconcevable en Irak, rit-elle.

Leurs parents espèrent entamer des formations pour travailler : esthétique ou coiffure pour Tahrir, 35 ans, mécanique automobile pour Ali, 34 ans.

Ces exilés que la France s'était engagée à accueillir, et qui ont été rapidement régularisés, logés, scolarisés. Quelques semaines après leur arrivée en France début septembre 2015, ils ont emménagé dans un appartement du Val-d'Oise, un ancien logement de fonction situé juste au-dessus de l'école d'Abdullah. 

Sur le mur du salon, ils ont affiché les photos où ils apparaissent en compagnie de François Hollande et du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, lorsque ces derniers étaient allés à la rencontre des réfugiés.

La famille Merkath s'estime mieux lotie que le frère d'Ali, réfugié en Allemagne, et celui de Tahrir, en Suède.


Saudia Airlines

   

      

LA RÉALITÉ.

L'immigration polonaise, une chance pour l'Angleterre

L'immigration polonaise ralentira la chute de l'Angleterre.

  
LE MONDE - Les attaques et propos xénophobes se multiplient contre les Polonais au Royaume-Uni, renforcés par le succès du référendum sur le Brexit. Deux Polonais ont été agressés dans la nuit de samedi 3 à dimanche 4 septembre à Harlow, dans le sud-est de l’Angleterre, quelques heures après une veillée en hommage à un de leurs compatriotes, un ouvrier polonais tué en août. La Pologne a annoncé l’envoi en urgence de trois ministres à Londres.

Si les nationalistes s’attaquent désormais aux Polonais, c’est parce qu’ils sont devenus, en quelques années, la première communauté d’immigrés au Royaume-Uni, passant de 81 000 en 2004, année de leur adhésion à l’Union européenne, à 831 000 personnes en 2015 (en comptant le pays de naissance). Depuis 2015, les Polonais supplantent même les Indiens (795 000 personnes).

L’Inde a pourtant très longtemps formé la première communauté immigrée du Royaume-Uni, suivie d’autres anciens territoires appartenant à la Couronne, comme le Pakistan, l’Irlande, le Bangladesh, l’Afrique du Sud ou le Nigeria. Ces pays d’origine sont désormais rejoints par certains pays d’Europe de l’Est, notamment la Roumanie ou la Lituanie. En 2015, pour la première fois, les 220 000 Roumains sur le sol britannique ont dépassé le nombre de Bangladais (217 000).

Ces nouveaux arrivants sont plus dispersés sur l’ensemble du territoire britannique : alors que 36 % des Indiens et 42 % des Bangladais vivent à Londres, seuls 20 % des Polonais résident dans la capitale britannique.

Ce couple de "français" (sans emploi) et leurs 8 enfants vivent de l'aide sociale 
britannique (127 900 euros par an).


Les ressortissants de l’Union européenne (y compris d’Europe de l’Ouest, comme les Allemands, Espagnols ou Français) sont toujours plus nombreux à s’installer outre-Manche.

[...]

La maîtrise des flux migratoires et l’octroi d’aides sociales aux étrangers ont été des ressorts du vote pour la sortie de l’Union européenne (Brexit) en juin.


Karin Kneissl : « Des millions de migrants économiques africains arrivent et 90% resteront »


LES OBSERVATEURS - Karin Kneissl est une ancienne diplomate autrichienne, spécialiste du Moyen-Orient. Co-fondatrice de Médecins Sans Frontières en Autriche et vice-présidente de la Société autrichienne pour les études politico-militaires  STRATEG. Elle a vécu et voyagé tant au Moyen-Orient que dans divers pays d’Afrique.

Pour cette spécialiste, « la chancelière allemande Angela Merkel a tout déclenché. Bien sûr, son attitude constante et persistante dans la politique d’asile a eu un effet de pompe aspirante » .

 Par conséquent, pour Madame Kneissl « le nombre de personnes qui veulent quitter leur pays d’origine pour tenter leur bonheur économique en Europe monte en flèche. Par exemple au Nigeria, sur 200 millions de personnes, 100 millions sont prêtes à quitter le pays immédiatement, c’est ce qui va attendre bientôt l’Europe. Mais même au Sénégal et au Ghana, qui se portent même mieux que certains pays d’Europe du Sud sur le plan du chômage, il y a une envie effrénée d’aller vers le nord.

Autour de 900.000 migrants seraient actuellement en Libye, et environ 200.000 semblent déjà avoir les moyens (argent pour les passeurs) pour effectuer immédiatement le voyage en Europe ou seraient déjà en train en chemin.

Le Ministre de la défense italienne n’embellit rien quand il déclare qu’on ne peut pas parler d’un relâchement : Nous ne savons pas combien de temps l’Italie va tenir. Peut-être encore quelques mois, peut-être même tout l’hiver. Mais sur les côtes italiennes arrivent chaque jour des milliers de migrants en provenance d’Afrique. Au nord de l’Italie, il y a déjà eu les premières émeutes»

 Le signal de ré-invasion de l'Europe a été lancé par la droite allemande.

 Et ces émeutes montrent que la plupart des migrants ne veulent pas rester en Italie, parce qu’ils sont encore influencés par la politique d’invitation de Merkel et qu’ils veulent aller en Allemagne (en passant par l’Autriche). Et les autorités italiennes ne leur donnent de l’argent que s’ils s’engagent par écrit à quitter le pays dans les deux semaines.

Et si vous calculez que la population de l’Afrique de l’Ouest (actuellement 320 millions) va presque doubler d’ici 2050 à 650 millions, on peut imaginer à quoi va ressembler l’avenir de l’Europe si chaque migrant arrivant par bateau va être amené automatiquement sur le continent européen.
Un problème supplémentaire pour l’experte Kneissl consiste dans le fait qu’il n’existe presque aucun accord de rapatriement entre les pays africain et l’UE, ce qui rend donc impossible l’expulsion de ces migrants économiques vers l’Afrique.

L’analyse du service d’information est consacrée à ce sujet avec des termes étonnamment clairs qui enlèvent toute l’illusion: « L’absence de conditions juridiques ou techniques pour les rapatriements débouche souvent sur un statut de séjour à long terme des personnes concernées. »

En langage clair, cela signifie que jusqu’à 90 pourcents des migrants qui ont réussi à venir jusqu’en Autriche y resteront. Un collaborateur du ministère a déclaré: « Par conséquent, nous devons protéger nos frontières le mieux possible. »

Un autre gros problème pour Madame Kneissl réside dans le fait que beaucoup de migrants venus en Europe perpétuent leurs conflits ethniques, sociaux et religieux aussi ici avec violence, non seulement comme le démontre l’exemple entre Kurdes et Turcs. Car quotidiennement, des médias de toute l’Europe informent au sujet des conflits interculturels (bagarres, coups de couteau, etc.) entre les différents groupes ethniques, principalement des illégaux – et pas seulement dans les camps de réfugiés.

Toulon : agressées car elles faisaient du roller en short


Un dimanche comme un autre, sous le soleil toulonnais.
Deux femmes, leurs maris, et des adolescents vont faire du roller et du vélo. La piste cyclable passe près de la cité des Oeillets, à Toulon. C'est là que les femmes se font verbalement agresser par des jeunes gens de la cité semble-t-il.

C'est leur shorts de sport qui posent problème : trop courts. Alors qu'elles sont insultées, les maris arrivent à la rescousse mais se font passer à tabac par ce groupe de jeunes.

Le plus grièvement blessé s’est vu prescrire 30 jours d’ITT. Mardi après midi, deux agresseurs de 17 et 19 ans ont été interpellés et écroués. Ils avaient des antécédents judiciaires. Une information judiciaire a été ouverte au parquet de Toulon pour identifier d'autres agresseurs.

Selon le procureur de Toulon :

"Une dizaine de jeunes ont crié "Pute" et "Vas-y, mets-toi toute nue". "Les conjoints leur ont demandé de respecter leurs femmes et cela a provoqué une rixe. Les trois hommes ont été frappés violemment au visage sous les yeux des enfants, les femmes ont été légèrement bousculées".


Depuis l'affaire du burkini, on assiste à une vague d'agressions ethnico-religieuses sur tout le territoire : http://www.20minutes.fr/rennes/1921167-20160908-jeune-femme-agressee-tenue-jugee-provocante-guingamp